Au fil des couleurs d’Algarve. Portugal [1]

Fin mars, j’ai eu la chance de passer 10 jours dans le sud du Portugal, en Algarve, et je moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai fait le plein de soleil, de poisson grillé, de couleurs… et de photos, bien sûr ! 😀

Lors de ce séjour, j’ai essayé de créer des photos « à la cool », au gré de l’inspiration.
Ainsi, à part une série cohérente que je vous présenterai par la suite, j’ai simplement saisi les ambiances portugaises qui m’attiraient et me plaisaient, en alternant et combinant les approches artistique, reportage et même un peu touristique. 😉

J’ai même abusé des oiseaux en vol. Oui oui, il ne faut pas gâcher son plaisir !! 😛

 

Evidemment, il est plus difficile de présenter des images ainsi relativement disparates… J’essaie donc de vous proposer ces premières images en me laissant guider, d’autre photo à l’autre, par les couleurs, l’atmosphère lumineuse et quelque fois le sujet (ceux d’entre vous qui me suivent depuis bien longtemps se souviennent peut-être de ma « kyrielle photographique » ?).
PS : Finalement, c’est la couleur qui a pris les rênes ! 😀

Il s’agit là du premier épisode de cette saga portugaise ! 😉

 

Portugal01Petit

 

L’ombre du palmier et les graffitis colorés, associés à cette inscription tout juste parfaite pour ma « diapo titre… Comment résister ? 😉

J’ai juste essayé de composer en « rentrant » au maximum dans le sujet pour éliminer tout élément parasite et associer mes composantes de manière dynamique. Les sujets sont ancrés au cadre par la coupe et il n’y a plus qu’à se laisser guider par le fil électrique !

 

Puis, un goéland nous invite à le suivre au milieu des ruelles pour découvrir Alvor, au petit matin. Le rendu très lumineux de l’image, très blanc et les couleurs acidulées font le lien avec ma première photo.

Je ne me rappelle plus exactement de la prise de vue mais, d’après la position du goéland par rapport au muret, il me semble que l’oiseau était posé là, profitant du petit matin (photo prise à 8h20) et que je me suis approchée en catimini pour le déranger. 😛
J’ai déclenché quand il s’est envolé ! 😉 (NB : Cela ne marche pas à chaque fois, loins de là ! Il est très difficile d’être suffisamment réactif pour bien saisir l’oiseau).

La composition au grand-angle, avec l’oiseau dans l’angle supérieur droit se détachant parfaitement sur fond de ciel, est agréable et dynamique.

 

Portugal04Petit

 

Portugal05Petit

 

L’harmonie bleu / jaune, que l’on retrouve dans les 2 photos précédentes, nous amène à la rencontre du pêcheur Ernesto, déjà bien actif au petit matin.
Ombre et lumière, bleu et jaune, terre / mer… J’ai composé cette image en diagonale, en faisant se répondre les éléments ponctuels que sont la barque et le pêcheur.

Nous retrouverons Ernesto dans d’autres photos ainsi j’ai pensé qu’il était sympathique de faire déjà les présentations.  ☺️ Au fait, non, non, il ne pose pas. Il se demande sans doute juste ce que je fais là ! 😉

 

Je continue à suivre l’appel de la couleur (bleu de la barque et bleu du ciel…). L’azur portugais est relativement irrésistible alors, oui, je me laisse aller à une photo goéland + feuilles de palmier sur fond de ciel bleu ! 😀

La lumière sur les frondes apporte juste ce qu’il faut de couleur chaude et de clarté pour contraster l’image.
Le cadrage très serré isolant complètement les sujets de leur environnement apporte un petit poil d’originalité à cette photo, et entretient le mystère… Nous pouvons ainsi même nous laisser aller à nous imaginer sur une île déserte, allongé sur le sable chaud, à admirer le ciel. 😆

Je radote un peu avec mes histoires de dynamique 😛 mais la direction oblique des frondes de palmier, ainsi que le goéland juste placé dans l’angle en bas à gauche, jouent ici un rôle important dans la réussite de cette image toute simple. 😉

 

Portugal02Petit

 

Portugal06Petit

 

Je continue à me laisser guider par le bleu… D’ailleurs, j’aime bien comme le ciel de la première photo semble se prolonger dans la seconde !
Cette fois, exit les diagonales et obliques, les verticales et semi-horizontales prennent le pouvoir.

Je crois que c’est, encore une fois, l’ombre du palmier au sol, qui m’a attirée en premier lieu, ainsi que ces adorables sardines, qui sont, de plus, tout un symbole en Algarve !
J’ai, finalement, un peu laissé de côté l’ombre pour me concentrer davantage sur le graphisme en bleu et blanc du décor. Je viens d’ailleurs de me rendre compte que cette photo avait une sorte de structure en yin yang : le bleu et le blanc qui s’entremêlent au milieu de la photo sont bordés en haut par du bleu et en bas par du blanc ce qui génère un effet d’alternance très harmonieux (on peut aussi voir une zone bleue incluse dans la grande zone blanche… et vice versa !). 😛

La ligne ondulante de la fresque et, même, l’inclinaison, due à la perspective, des lignes de force de la balustrade (de toute manière un peu courbe à cet endroit) m’évitent une composition trop rigide.

J’ai attendu patiemment la passante, bien sûr. Certains pourraient trouver la composition très excentrée mais l’espèce de « case » délimitée par les structures urbaines installe parfaitement bien la jeune femme dans son coin d’image. 😉

 

Alors oui, ici je succombe à l’appel du premier degré avec un enchaînement « sardinhas ». 😀

Et on retrouve, ci-dessous, mon amour de l’oblique ! 😉
Un amas de poissons glissants ne constituant pas le sujet le plus structuré de l’univers, 😛 j’ai associé ici un cadrage en coin ( l’arrière-plan de glace pillée permettant à l’image de respirer) et une composition oblique. Vous noterez la présence du poisson qui « nage à contre-courant » et dont la tête arrive tout juste dans l’angle supérieur gauche ! 😉

 

Portugal07Petit

 

Portugal08Petit

 

Le destin de la sardine pêchée étant ce qu’il est, nous retrouvons nos amies luisantes… sous forme croustillante !!

Cette fois, ce sont des courbes disposées en ovale qui guident notre regard dans la photo : bords du plat mais aussi arrête du poisson.
Quant aux 3 éléments de couleur chaude alignés selon une diagonale montante, alors là je ne peux vraiment pas dire que c’était fait exprès ! Mais cela fonctionne assez bien, n’est-ce pas ? ☺️

La prise de vue en faible profondeur de champ (90 mm à f/1.8) me permet de renforcer l’effet de matière et la présence de la tête du poisson qui se détache ainsi sur un fond au modelé fondu, adouci. L’arrête est tout juste suffisamment lisible pour jouer son rôle dans la composition et l’attractivité du sujet, sans toutefois voler la vedette à « l’oeil de poisson frit » !! 😉

 

Je continue à dérouler le fil d’Ariane de la couleur…

Avec cette photo du monastère en ruine de Monchique, on sort un peu plus du cliché typiquement portugais, mais ne trouvez-vous pas que l’on retrouve, tout de même, dans cette couleur et ces matières, le croustillant de la sardine grillée ?! 😆

A coup sûr, on y retrouve aussi l’ocre chaleureux des falaises d’Algarve !

 

Portugal09Petit

 

Portugal10Petit

 

Pop pop pop, alerte carte postale ! Je répète, alerte carte postale !! 😆
(Ok, la composition n’est pas dégueu avec cette arche décentrée qui nous ramène à notre île déserte mais, quand même, mer turquoise, lumière de dingue, paysage à couper le souffle, aleeeeerte !!! 😛 )

Alerte, il nous faut du flou, là, du graphisme, du concept, de l’art, sinon, on part à la dérive !…
(et avec un peu de vert pour le dégradé coloré, s’il vous plait !!)

 

Portugal11Petit

 

Portugal12Petit

 

Hum, mouais, bon, l’honneur est très vaguement sauf…

C’est vrai que le modelé de cette barque, comme estompée par notre rêverie et semblant voguer sur le ciel (le nuage que vous voyez en haut du cadre est bien un reflet !), nous éloigne un peu de la carte postale même si l’ambiance paradisiaque persiste. Après avoir lézardé sur le sable chaud, on peut bien se prélasser dans l’herbe, non ? 😉
Oblique, diagonale vous avez dit ?! Ici, c’est amusant, les petites touffes vertes transforment l’oblique de l’herbe en diagonale verte, l’oeil se laissant guider de l’angle en bas à droite à l’angle en haut à gauche en suivant la verdure.

Graphiquement, ma composition en jaune et vert vous offre, elle aussi, tout un panel ! ☺️
Une horizontale et une oblique, maîtresses, quelques bricoles verticales pour dynamiser le tout… Rectangles, cercle changé en ovale… Evidemment, on reste dans cette simplicité que j’apprécie tant mais j’aime bien quand s’y cachent quelques subtilités graphiques, colorées ou expressives. 😉

 

Bon, après cette fâcheuse « alerte carte postale », et même si les couleurs nous ont menées jusqu’à cette belle harmonie lumineuse jaune/vert, non non NON, on ne se laissera pas tenter par une conclusion sous forme d’ananas géant dans un champ de coquelicots !

Non mais, quand même, un peu de retenue, que diable !! 😛

 

Portugal13Petit

 

Voilà, j’espère que cette première balade, colorée, en Algarve, vous a plu.

 

Lors de notre 2ème épisode portugais, tadaaa, révélation fracassante, je vous montrerai aussi… des photos verticales !! 😀

Allez, portez-vous bien jusqu’à notre thème du mois de mai ! 😉

27 comments

  • Pascaline

    Merci pour cette petite balade photographique à travers la couleur, j’en ai les yeux qui pétillent 😉
    Maintenant je sais d’où vient ma réticence à faire dans la « carte postale », d’ailleurs quand on emploie ces termes pour décrire une des mes photos , ça a plutôt tendance à me vexer 😀
    Bon, tout ça m’a quand même donné envie d’aller passer mes prochaines vacances au Portugal, surtout quand je vois ce beau soleil qui irradie de tes images : je me dis que finalement, pour remplacer les vacances au ski à Pâques, ça peut-être pas mal 😉
    J’ai hâte de découvrir la suite !

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci beaucoup, Pascaline, pour les yeux qui pétillent et les jolis compliments !! 😉

      Aaaah, tu crois que c’est moi qui t’ai conduit à une fixette sur le genre « carte postale » ?! C’est vrai que j’ai tendance à employer cette expression pour qualifier une photo qui manque un peu d’originalité / d’approche photographique franche… un peu trop lisse, trop jolie…

      Mais bon, ce n’est pas interdit, la preuve, j’avais envie de mettre cette photo de la côte aussi (pour mon dégradé de couleurs, bien sûr :p ). 😉
      Mais je trouve que ça peut être un bon repère, encore plus quand on est en voyage ou que l’on découvre un lieu que l’on ne connait pas, de se demander si l’on se limite à la carte postale. Il ne faut pas s’interdire d’en faire, d’ailleurs, au Portugal, je me suis permis pas mal de photos un peu plus descriptives, juste pour le plaisir de la jolie vue, du souvenir, mais cela peut être dommage de ne faire que cela. Un peu de flou, de graphisme, du noir et blanc, une approche plus reportage, pour certaines images, peuvent aider à diversifier les approches et à ramener de bonnes photos qui constituent aussi de bons souvenirs. 😀

      Eh bien, j’ai hâte de découvrir, moi aussi, tes photos du Portugal, alors, pour peu que tu te lances pour découvrir ce beau pays l’année prochaine ! 🙂

  • Graciano Brigitte

    Merci pour cette ballade rafraîchissante! Si si! Toujours de belles couleurs et des supers cadrages, sans oublier vos commentaires plein d’enseignement comme toujours
    Je voulais vous dire que bien que l’appareil photo panasonic Gm1 soit peut être un peu dépassé , je viens aujourd’hui d’en acheter un au prix imbattable de 290€ (Imagephoto.com , appareil révisé et garanti 6 mois) que demander de plus! ; pour compléter mon reflex lourd et encombrant certains jours! Le prix , la garentie et votre article ont fini de me convertir! Merci!
    Qui plus est, pour mon anniversaire en janvier, mon mari pensant bien faire m’a offert un objectif Olympus micro 4/3 45 mm f/1.8. Génial sauf que j’ai un reflex Olympus 4/3 et qu’il n’y a pas de solutions pour l’adapter pour un objectif micro 4/3… ( l’inverse est possible avec une bague mais merci l’encombrement) Et voilà la boucle est bouclée un gm1 à prix sympa et un super 2eme objectif !
    Reste plus qu’à attendre le colis!
    Encore grand merci à vous pour votre blog, vos livres+++ vos merveilleuses photos vos si bons conseils qui m’ont permis de progresser sans me prendre la tête ! Bravo aussi pour vos aquarelles mais ça c’est déjà fait sur facebook! Merci pour le partage!
    Cordialement
    Brigitte
    P.S. si vous avez une minute , de quel type de carte mémoire vous servez vous pour le gm1
    À très bientôt sur internet et très bonne continu action ! Pardon d’avoir été si longue! Quand on aime on compte pas!

    • Anne-Laure Jacquart

      Whoo, merci beaucoup Brigitte !!

      Bah, le GM1 n’est pas dépassé, lol, puisque je l’utilise toujours !!! 😉 😉 😉
      J’espère vraiment que vous vous ferez plaisir avec ce nouveau boitier mais c’est vrai qu’à ce prix, avec sa petite taille et son capteur pas si mini, je suis sûre que vous en serez contente ! Comme cela va, en plus, vous permettre d’utiliser le 45 mm qui est vraiment vraiment super (mon objectif préféré, ces derniers mois), c’est « que du bon » !! 😀
      Essayez de le prendre toujours avec vous, même pour aller faire des courses etc. Cela aide à rester inspiré de savoir qu’on a l’appareil pour capter ses « visions ». 🙂

      Le GM1 avec le zoom du zit pour les vues plus larges, que l’on souhaite plutôt bien nettes, et le 45 mm f/1.8 pour les vues de détail et les jeux de profondeur de champ, c’est justement le matériel que j’ai utilisé au Portugal. 🙂
      J’avoue que je ne me sers pas toujours beaucoup du zoom, comme j’ai aussi une focale fixe grand angle et un 20 mm mais, pour le voyage, le zoom était une facilité bien appréciable. Et le 45mm était là pour mes faims de profondeur de champ. 😛

      Merci encore pour ces beaux compliment sur mon site, mes livres, mes photos, mes aquarelles même ! 😉
      Hihi, j’aime bien les longs gentils commentaires, cela ne me dérange pas ! 😛

      Pour les cartes mémoires, je ne sais pas si vous évoquez la marque, la capacité… Je sais que certaines peuvent être plus rapides mais je suis loin d’être une experte en la matière (et, à moins de shooter en rafale, je ne sais pas si cela change vraiment quelque chose).
      J’ai une Transcend 16 GB et une SanDisk Extreme 32 GB. D’habitude, je n’ai pas besoin d’autant de capacité, comme je charge souvent mes photos après mes journées de prise de vue mais, pour un voyage comme cela (ou pour les vacances), c’était bien d’être assez large en capacité photo (je n’avais pas d’ordinateur ou autre pour décharger mes photos pendant le voyage).

      Précision : la batterie du GM1 est quand même un peu juste, on peut vite se retrouver « en rade » et c’est toujours très désagréable de se retrouver à cours de batterie… Ainsi je vous conseillerais d’acheter une seconde batterie et de l’avoir toujours chargée dans votre sac. Ainsi, vous êtes sûre de toujours pouvoir déclencher ! 🙂

  • l'angevine

    oh superbe les clichés sur les murs dont ces couleurs et ce premier cliché sur les poissons aussi

  • Lama TAMANG

    Super! Tonique dans les photos et dans le texte
    Ca me fait penser aux news letter de Sylvaine from Goa 😉
    Ahhhh les gènes!

    Et ça donne une grande envie de filer au Portugal!

    A bientot
    Delphine

    • Anne-Laure Jacquart

      Eh eh eh, ça c’est un compliment qui me fait très plaisir, Delphine !! 😉
      J’aimais beaucoup aussi les newsletters de Sylvaine et son style.

      C’est vrai que j’aime bien également transmettre des choses que j’espère intéressante mais de manière pas prise de tête, avec un peu d’humour et d’auto-dérision de temps en temps.
      C’est aussi de cette manière que j’essaie de travailler sur mes livres, pour proposer des textes dynamiques et attractifs. 🙂

      Oui, le Portugal semble être un formidable pays et je n’en ai vu que très peu… mais cela me donne très envie d’en découvrir le reste et aussi de retourner dans la plupart des endroits que j’ai eu l’occasion de visiter ! 😀

  • ADidier

    Superbes couleurs… sans doute boostées en post-traitement ?

    Questions techniques: Comment se passe les vacances avec le GM1 ?
    Est-ce que vous choisissez un seul objectif et vous vous obligez à faire avec (ex: 20mm f1,7) durant votre sortie, ou est-ce que vous jonglez avec les objectifs… à moins que vous ne choisissez un zoom (12-32) ?

    • Anne-Laure Jacquart

      ADidier, oui post-traitement comme d’hab ! 🙂
      Accentuation du contraste globalement puis souvent par zones sous Photoshop et gestion des couleurs à travers la balance des couleurs et parfois l’outil saturation.

      Pour le voyage, j’avais emporté le zoom du kit, mon grand-angle fixe et le 45 mm.
      Je me sentais plus attirée par les extrêmes (carrément grand-angle ou vues de détails en faible profondeur de champ) donc je n’ai pas pris le 20 mm qui, de plus, est un peu plus gros, patauge un peu… 😉

      J’avais bien pensé que le zoom du kit, que j’utilise pourtant assez peu, pourrait être assez adapté aux prises de vue en extérieur, pendant le voyage, et pourrait constituer une facilité appréciable. 🙂

      Finalement, comme mon sac était souvent plein de nombreuses choses, je me suis baladée avec seulement 2 objectifs (l’un sur l’appareil et l’autre dans le sac) : le zoom du kit qui convenait aussi très bien pour mes vues grand-angle (+ les focales intermédiaires bien sûr) et le 45 mm pour les vues de détail en faible profondeur de champ.

      Dans l’article, il est assez flagrant que les photos de la sardine grillée et de la barque bleue sont prises au 45 mm à f/1.8.
      Toutes les autres photos sont prises avec le zoom du kit sauf la photos des goélands et feuilles de palmier sur fond de ciel bleu qui est aussi prise au 45 mm mais diaphagmé à f/9 pour la netteté. 🙂

  • carla

    j’adoooooooore! et ton reportage de couleurs en couleurs, quelle formidable idée!!! 😉 , et le portugal, et tes cadrages, et les sardines, et les ambiances colorées qui ont toujours ce brin de peps qui fait du bien aux yeux, et tes compositions bien sur… même pour la carte postale! vivant dans une carte postale, je me pose souvent ces questions de comment l’éviter, des fois je joue avec, des fois je l’évite, mais ce qui est sur c’est que tu as ouvert des « vannes » aujourd’hui et que tu m’as donné d’autres pistes à explorer… merci pour ce bonheur de te lire et d’apprendre dans tes mots et images 🙂

    • Anne-Laure Jacquart

      Merciiiiii Carlaaaaa !!! 😛

      Bah, comme je le disais, je n’étais pas trop sûre de la manière dont je voulais présenter mes photos et puis je me suis laissée guider par les images. 🙂 C’est souvent une bonne idée ! 😉

      Je pense aussi qu’il faut savoir tantôt se laisser aller à la carte postale (après coup, on se rend parfois compte que la photo n’est pas aussi banale qu’elle en avait l’air, si elle est vraiment bien composée et que ça aurait été un sacrilège, tout de même, de laisser passer une lumière / un paysage / un sujet comme cela !), et tantôt chercher à la prendre à contre-pied avec des photos qui détournent le sujet avec des cadrages graphiques osés, des jeux de flou, la prise de vue de sujets plus terre à terre etc.

      Je suis vraiment ravie de t’avoir ouvert des pistes ! J’espère que cela t’aidera à faire des super photos de ton « environnement carte postale » !

      Je repensais aussi l’autre jour à mon article sur l’inspiration et il me semble que cela peut être aussi une bonne source pour les jours où l’on ne sait pas trop comment sortir ses images de la « banalité », notamment le point 8 de l’article, qui propose des trucs créatifs.

  • Rudi

    Magnifiques photos! Cet article m’a pendant un temps fait oublier le temps grisâtre qui règne en ce moment. Comme demandé plus haut, tu utilises différentes focales fixes ou, pour plus de facilité, un zoom?
    Impatient de découvrir la suite 😉

    • Anne-Laure Jacquart

      Rudi, merci beaucoup !!

      Oui, c’est un peu peu dur, pour moi, de rester inspiré, depuis mon retour en France… :/

      Je t’invite à consulter ma réponse à ADidier pour les objectifs. 😉

      J’espère que la suite vous plaira autant !! Mais j’ai le thème de Mai à préparer et tellement de choses à faire en ce moment, je pense qu’il va falloir être un peu patient. 😉

  • Daniel

    C’est amusant de découvrir comment tu a traité tes vacances en algarve, car j’en reviens justement avec plus de 800 photos à trier !
    Hélas nous avons manqué de soleil la semaine dernière, mais je n’ai pu me retenir de faire un maximum de « cartes postales  » tellement certains paysages sont à couper le souffle (je pense surtout à la cote autour du cap St Vincent).

    Amusant de retrouver dans tes photos les mêmes sujets que moi comme le bar Sunset et ses murs vers et jaunes. Pour parler de ce sujet, ce n’est pas le graphisme qui m’a attiré (il faisait sombre ce jour là), mais le coté établissement anglais en pleine vielle ville portugaise qui témoigne de l’activité touristique de l’algarve moderne.

    • Anne-Laure Jacquart

      Oh, je suis désolée que vous ayez manqué de soleil, Daniel…

      Comme je le disais, c’est bien de se laisser aller aussi à la carte postale, quand on est à l’étranger… Ce sont les vacances, après tout !! 😉

      Le problème, c’est qu’il est très difficile de faire les 2 à la fois, carte postale et photo artistique, la carte postale endort un peu notre créativité donc il y a le risque d’être déçu de ne pas avoir pris assez de photos personnelles !

      Une solution peut être de se réserver des balades photos à tendance plus artistique pour réveiller sa créativité.
      C’est un peu ce que je faisais le matin, à me balader dans les rues d’Alvor encore déserte, à traquer les Azulejos et les lumières matinales sur le port. 😆

      Il est toujours amusant de comparer les approches très différentes que l’on peut avoir sur un même sujet ! 😉

  • Jean-Pierre

    Bonjour Anne-Laure, des couleurs bien présente dans ce beau Portugal je garde à l’esprit deux photos, la 1ère celle des goélands et du palmier, et la suivante pour l’alerte carte postale! En tout cas ce sont de belles idées à exploitées!

  • CHRISTINE

    Une magnifique balade dans ce coin du Portugal que je ne connais mais qui m’attire beaucoup après avoir passé quelques jours à Lisbonne.
    Tes analyses d’image sont très intéressantes !

  • Daniel

    Merci pour tes réponses personnalisées à tous nos commentaires.

  • Magali

    Bonjour Anne-Laure!

    Ta série en met une nouvelle fois plein les yeux! Que de couleurs !!
    Tout le monde me conseille cette destination avec beaucoup d’enthousiasme (dont mon amie d’enfance d’origine portugaise, mais je ne sais pas si elle est très objective ;-)) je pense vraiment que cela sera une de mes prochaines destinations!

    Sinon, je vois que cela parle un peu de GM1 ici 😉 (et qui n’est pas du tout dépassé, non mais ! :-p) C’est grâce à toi que je l’ai découvert car je ne suis absolument pas l’actualité matériel et j’en suis un peu restée à ce qui se faisait il y a… 10 ans ? Depuis que je l’ai je me sers quasiment que de lui, j’ai maintenant le 20 mm 1.7 et le 45 mm Olympus (mon petit zoom est tombé…) et mon réflex prend la poussière, mais je n’arrive quand même pas à m’en séparer! Bref, merci de me l’avoir fait découvrir car il est évident que je prends plus de photos maintenant! (mais pas encore assez ;-))

    Et encore merci pour tous tes conseils que ce soit sur le blog, tes livres ou le groupe Facebook. Grâce à toi j’essaye de faire passer la composition au premier plan et je suis beaucoup moins timide au niveau du post-traitement, et franchement je m’amuse encore plus qu’avant!

    A bientôt 🙂

  • AMEL

    Bonjour Anne Laure !
    Quel objectif grand angle fixe utilises tu pour ton Lumix GM1 ?

    • Anne-Laure Jacquart

      Bonjour Amel !

      Le grand angle que j’utilise est le Lumix 14 mm f/2.5 qui donne une focale de 28 mm. 🙂

      Je le trouve plat, léger, et j’apprécie qu’il ait une très faible distance minimale de mise au point. ☺️

      C’est celui-là. 😉

  • ANJO BAKU

    Salut j’ai vu tes Photos elle sont génial bref aurais tu une astuce pour la règle des tiers ainsi que le point de force, ce serais mieux de tourner à droite pour faire une bonne diagonale bref ce serais aprécier merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *