Au pied de l’arbre (de la macro grand-angle ?!)

Montrer un champignon au pied d’un arbre, cela ne donne pas vraiment l’impression de constituer un sacré challenge, à première vue.

Et pourtant, si vous ne voulez pas juste photographier un champignon sur fond d’écorce, ou ce même champignon près d’une simple portion de tronc, comment faire ?
Car quand je dis « au pied de l’arbre », je pense bien sûr plutôt à montrer le tronc se divisant en branches, la canopée avec la lumière scintillant entre les feuilles etc. !… 😀

 

Voici ce que cela donne, au final :

 

Champi

 

Pour pouvoir mettre en oeuvre mon idée et obtenir l’effet recherché avec un minuscule champignon et bien peu de possibilités de prendre du recul, j’ai décidé d’utiliser mes filtres close-up avec mon objectif grand-angle. Soit dit en passant, n’hésitez pas à lire mon article sur la macro aux filtres close-up si ce n’est déjà fait ! 🙂

Très probablement, il ne s’agit sans doute pas là de vrai macrophotographie (avec le sujet saisi à plus que sa taille réelle etc.) mais, pour moi, ce n’est pas l’important. J’ai trouvé qu’il était très amusant d’accompagner mon grand-angle de filtres close-up afin de pouvoir obtenir une contre-plongée aussi vertigineuse !

J’associe ici 2 approches photographiques généralement distinctes :
– la macrophotographie, pour la proximité avec le sujet et le plaisir des fins détails sur fond flou,
– la prise de vue grand-angle qui me donne l’opportunité d’inclure, dans une même image, une bonne partie d’un arbre énorme (en contre-plongée) et un petit champi montré en suffisamment grand, au premier-plan.

 

J’ai l’impression que l’association grand-angle (le Lumix 14 mm -> 28 mm f/2.5 pancake) / filtres close-up (+3 and +4 ensemble) génère davantage d’aberrations chromatiques qu’à l’accoutumée mais je dois dire que je ne trouve pas cela très gênant dans le cadre de cette atmosphère un peu onirique.

 

Avez-vous déjà essayé d’utiliser des filtres close-up avec des objectifs surprenants et notamment un grand-angle? N’est-il pas formidable, grâce aux filtres close-up, de pouvoir vraiment choisir la focale de notre « objectif macro »? 😉

Si ce n’est pas le cas, je vous encourage à essayer par vous-même : vous y découvrirez sans doute de nouvelles approches créatives ! (Et puis après tout, comme je vous le révélais dans un article précédent, qui n’est malheureusement plus en ligne suite au piratage de mon hébergeur, le secret du grand-angle n’est-il pas de photographier d’assez près ?! Alors les filtres close-up ne peuvent être qu’une bénédiction !! 😀 )

 

Pour le plaisir du comparatif, voici une autre photo prise au grand-angle également mais selon un angle de vue bien plus classique (et bien moins acrobatique ! 😆 ) et une proximité moindre. Est-il possible que ce champignon soit aussi petit ?! 😮

 

YaPasPhotoChampi

 

Passez une très très bonne semaine! 😀

37 comments

  • poulattitude

    C’est vraiment une magnifique photo et une superbe idée ! J’aurais bien envie de tenter pareil, du coup 😉 mais mon objectif grand-angle a un diamètre vraiment immense au bout, non compatible avec mes filtres close-up (ni probablement avec aucun du marché :p )
    Quel dommage !
    PS : les couleurs, la lumière… ya pas à dire, cette photo est vraiment magnifique !

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci beaucoup pour tes compliments Poulattitude ! 😀
      Cela me fait vraiment très plaisir que cette photo te plaise autant. 🙂

      Tu es sûre que ton grand angle est vraiment si large ? ça vaut le coup de regarder le chiffre tout de même car, parfois, certaines impressions peuvent être trompeuses.

      N’hésite pas à essayer de faire ce genre de photo tout de même, si cela t’inspire, même sans les filtres close-up. Un bon grand-angle seul peut faire l’affaire.

      Le secret : objectif à distance minimale de mise au point et point de vue acrobatique !! 😆 😉

  • Pascaline

    Superbe image ! Etant donné le point de vue, j’imagine que tu as dû te rouler dans la mousse 😉

    • Anne-Laure Jacquart

      Oui, effectivement, bien deviné Pascaline ! 😆

      Quand je pars en forêt, je prends souvent avec moi un sac plastique épais style enseigne de prêt à porter et je m’assois dessus quand je fais des photos au ras du sol, ce qui m’évite d’avoir le postérieur trempé, c’est déjà ça ! 😉

      Pour le reste, je me roule dans la mousse, comme tu dis, et je rentre avec un pull plein de bouts de feuilles et autres brindilles… J’en ai même parfois dans les cheveux !

      Ah que ne ferait-on pas pour une belle image… 🙂

      • Pascaline

        Pareil, quand je fais de la macro, je ne sors jamais sans mon petit matelas en mousse (style matelas de gym de Décathlon !). Ma voisine doit souvent penser que je fais mon yoga dans le jardin 😀

  • Yves

    J’aime beaucoup le cadrage de cette photo. Je suis particulièrement sensible à cela et ici c’est une réussite totale, selon moi bien sûr ! Ce qui apporte beaucoup à cette intéressante contre-plongée c’est la grande ouverture utilisée qui permet d’avoir le champignon et lui seul net, avec un avant-plan flou et un arrière plan flou également. C’est un réglage qui marche toujours bien avec des sujets communs qu’on veut montrer autrement ou que l’on souhaite bien mettre en évidence. Le ton magenta n’est pas dérangeant, que du contraire car il est du plus bel effet avec le vert.

    Bonne semaine Anne-Laure !
    http://www.flickr.com/photos/yvessouris/

    • Anne-Laure Jacquart

      Un grand merci pour ce retour ultra positif Yves ! 😀

      Mon grand-angle ouvre à f/2.5, ce qui était suffisant pour créer du flou ici, vue la faible distance au sujet avec les filtres close-up, l’angle de vue de biais et pas du tout frontal par rapport à l’arbre et la hauteur de l’arbre lui-même.

      Je ne me lasse pas, moi non plus, du flou de profondeur de champ ! 🙂

  • Une création par jour

    Petit hors-sujet :
    Comment á été réalisé l’image avec le texte « Y’a pas photo ! Angle de vue. » ?

    Merci.

    • Anne-Laure Jacquart

      J’ai fait cela sous Photoshop en collant la photo sur un fond blanc (on peut aussi « agrandir la zone de travail » autour de la photo) puis en écrivant à la main le texte, avec ma tablette graphique. 🙂

  • Mathilde

    J’adore, il suffit vraiment de peu de chose pour arriver à un résultat incroyable !

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci beaucoup Mathilde !

      Oui, c’est vrai que soigner tel détail par ci et tel détail par là fait vraiment la différence ! Ensuite, c’est l’ensemble des « peu de choses » qui fait la bonne photo.

  • Lallie

    Rhooooooo j’adore! Ces petites bulles de lumière qui laissent penser à une poussière de fées retombante…

    Merci pour les détails techniques, si j’ai bien compris, tu rajoutes sur ton boitier 1 objectif grand angle+ 2 filtres macro. Je n’aurais pas pensé à les associer, c’est marrant.

    • Anne-Laure Jacquart

      Oh, merci Lallie !

      Moi aussi j’aime beaucoup ces fonds scintillants et je ne me lasse pas de les exploiter. 😀
      Merci pour cette jolie interprétation poétique !

       

      Effectivement, j’ai bien associé les différents matériels que tu cites, je crois que c’est assez original, oui.

      En fait, j’avais déjà choisi ce grand-angle pour sa faible distance minimale de mise au point (ainsi que ses faibles poids et encombrement) et, un jour, je me suis dit que les bonnettes macro pourraient me p