Avant/Après Retouche. Contraste dramatique sur une fleur de pavot.

Voici un traitement réalisé ce matin, pour mon futur livre de retouche. 🙂

 

La prise de vue

Vraiment, quand j’ai pris cette photo, il y a quelques mois, je ne me sentais pas du tout inspirée… et ça se voit !
J’aimais bien ces gouttelettes de rosée posées sur le bord des pétales légères et froissées du pavot mais, à part ça, « trou noir », inspiration zéro…

Résultat, le coeur de la fleur n’est pas vraiment assez flou (à moins qu’il ne soit pas assez net ??), la composition… hum quelle composition ?!!… 😮
Finalement, la seule chose qui reste à cette image, c’est une mise au point quand même maîtrisée et qui met bien en valeur 2, voire même 3, gouttelettes sur la fleur.

 

Avant-après retouche

En cherchant ce matin une photo, pour un exemple complémentaire de ce que j’appelle un « contraste dramatique », j’ai tout de suite pensé que le rendu envisagé irait à merveille à cette image, et qu’un recadrage en carré pourrait tout changer.

PavotRetouche1

 

PavotRetouche2

 

Est-ce que ça vous plait, cette macro végétale au rendu bien loin des classiques ?

 

Quelques remarques et infos complémentaires :

– La retouche a été réalisée sous Aperture. Il s’agit d’une simple retouche globale de l’image.

– Il pourrait y avoir d’autres bons rendus pour cette image (plus clairs, plus vifs, plus… tant de choses !… Le livre contiendra d’ailleurs des ateliers montrant différents choix de retouche pour une même image). Cette retouche dramatique est une option parmi d’autres, qui me plait assez.

– Le changement de teinte n’était pas forcément voulu (le vermillon orangé est naturellement devenu bordeaux pendant la retouche, sans que je modifie directement les teintes de l’image) et pourrait être corrigé, mais ce n’était pas l’objet du passage du livre que je voulais illustrer avec cette photo. J’ai donc gardé cette couleur, plutôt jolie et pas choquante puisqu’il existe des pavots de différents tons de rouge.

– Cet article n’est évidemment pas une incitation à bâcler ses photos pour en faire ensuite des chefs-d’oeuvre à la retouche !… Il est toujours plus facile de retravailler une image maîtrisée et réussie au départ. Si, cependant, le post-traitement peut donner une nouvelle chance à une photo réalisée un jour d’inspiration en berne, pourquoi s’en priver ?

 

NB : Je sais que les débats sur la retouche peuvent être passionnants et passionnés et qu’il suffit de peu de choses pour les déclencher. Sincèrement, je n’aurai moi-même pas le temps de deviser sur ce sujet en ce moment (car ce que j’ai à dire, je l’écris dans mon livre ! 😉 ) ainsi, si vous souhaitez échanger là dessus, je vous laisserai discuter entre vous. 🙂

18 comments

  • Dany51

    Bonjour Anne Laure

    J’aime beaucoup le rendu final, et personnellement je suis « pour » les retouches si cela sublime une photo…..seul le résultat compte….
    Bonne journée

  • Lallie

    Très jolie photo, j’adore la macro! Les tonalités et l’ambiance de la retouche me font penser aux volants de la robe d’une danseuse de flamenco! Rien à voir avec la fleur hahaha

  • Neida

    Sans vouloir rentrer dans un débat et tout en respectant les idées de chacun, je dirais simplement que les photographes professionnels utilisent la retouche photo depuis fort longtemps sans pour autant « soulever des tolles ». L’informatique a mis le post traitement à la disposition des photographes amateurs, alors pourquoi ne pas en profiter et améliorer ses propres photos. Il faut vivre avec son temps ….ceci dit, le résultat sur la photo que tu nous présente est saisissant et il aurait été dommage d’en être privé.

  • annette

    cette photo est magnifique! Pour ma part, je pense que la retouche fait partie du processus créatif Elle est utile et nécessaire. Le développement des photos argentiques comporte lui aussi une interprétation et passe par des étapes techniques qui ne sont pas « neutres ».

  • Pascaline

    Je ne dirai pas que ça me plait mais plutôt que j’adore ! Ta retouche donne une toute autre dimension à la photo de départ, le noir sublime le rouge et j’aime ce petit côté granité du bruit certainement dû au fort contraste… Comme quoi il faut prendre le temps d’évaluer le potentiel d’une image qui peut nous sembler ratée avant de la mettre à la corbeille 😉

  • Jean-Pierre

    Bonjour Anne-Laure, après la retouche il faut le reconnaître l’image n’est plus la même, on devine la forme d’avant et après sur la fleur de pavot mais le résultat est tout autre, et apporte un plus à l’image sans aucun doute! Quand on à un stock d’images qui ne méritent pas d’être modifiées mais que l’on garde bien au chaud et d’y revenir dans des longues soirées d’hiver ça peut être un très bon exercice pour se faire la main! Bravo pour le regain de jeunesse de cette fleur, ça peut donner des idées créatives!

  • Séverine

    Beau résultat avant comme après, que de possibilités de sublimer une photo, vivement ton livre dans ma chaumière Anne Laure

  • Anne-Laure Jacquart

    Merci à tous pour vos commentaires riches et enthousiastes !
    C’est vrai que le noir et le rouge se renforcent mutuellement et qu’il en ressort une ambiance un peu tango ou flamenco ! 😀

  • Denis

    Le rendu est très beau, en comparant avec l’original, la retouche donne encore plus de mise en valeur de la transparence des gouttes d’eau et de leur captation de la lumière avec la couleur chaude des pétales, alors moi qui pense que la retouche ne doit pas dénaturer ce qui est réalisé au départ, car l’esprit au moment de la photo pense donner le « la », donc je me pose des questions sur ma façon de voir les choses, j’attends le livre qui promet beaucoup de bonnes choses (il y aura t’il des nuits blanches à passer, retouchant le dessin… (La Bohème, Aznavour)), merci de cette nouvelle étude. Denis

  • Anne-Laure Jacquart

    Denis, peut-être différents artistes ont-ils différentes manières de procéder mais, personnellement, je suis convaincue de l’inspiration, l’intention est évolutive, qu’il ne faut pas toujours vouloir absolument en rester à notre idée de départ si l’on ne parvient pas à nos fins ou que d’autres idées nous viennent au fur et à mesure.
    Et cela est valable pendant la prise de vue, alors que l’on pensait par exemple photographier des jeux d’ombres en noir et blanc et que la couleur nous saute aux yeux, mais aussi lors de la phase de retouche.
    Parfois, bien sûr, on ne fait que souligner au post-traitement notre intention de prise de vue. Et puis, d’autres fois, ça ne colle pas, ou il n’y avait pas vraiment d’intention claire… Il ne faut surtout pas, alors, brider le processus créatif !

    Je suis convaincue qu’il n’est pas du tout honteux, au contraire, que de faire évoluer son idée au fil de la création quand une nouvelle piste alléchante se profile. 🙂

    Merci pour ton ouverture d’esprit, en tous cas. 🙂 J’espère que le livre de retouche te plaira !!

    C’est vrai que ce passage Aznavourien n’est pas hors de propos…

  • louis

    Bonjour Anne Laure,
    Ce résultat est certainement celui de transformations locales pour obtenir un arrière plan noir ce qui met bien en évidence une partie de la fleur mais surtout les gouttelettes de rosée. J’espère que cette technique fera l’objet de quelques lignes dans votre prochain ouvrage. J’apprécie toujours autant vos images sur des sujets pour lesquels il ne me vient même pas à l’esprit de les figer pour l' »éternité ».
    louis

    • Anne-Laure Jacquart

      Louis, non non il n’y a pas ici de transformations locales. Comme je l’indique dans l’article, « La retouche a été réalisée sous Aperture. Il s’agit d’une simple retouche globale de l’image ».
      En fait, le contraste appliqué est très fort sur l’ensemble que la photo (qui est à la fois contrastée et assombrie) et produit en effet un arrière-plan noir.

      Ces rendus très intenses seront bien sûrs explicités dans mon livre !

  • Joel

    Bonjour Anne-Laure,
    voilà ce que je recherche et cela confirme tous ceux que nous avons pu discuter brièvement lors du salon de la photo.
    comme je t »avais dis, j’attends avec impatience ton nouvel opus littéraire.
    @ bientôt.

  • dominique

    Bonjour,
    une très belle vue,
    techniquement très réussie.
    aujourd’hui on a tendance à tout mélanger. lorsque l’on parle de traitement d’une image, on sous entend presque du trichage. pourtant de tout temps, même avec un négatif, il y a eu un travail pour valoriser une photo. Pas différent du maquillage qui met en valeur un beau regard..

  • Angélique

    Superbe photo, j’adore 🙂
    Je crois que ton futur livre va bien me servir !! Je suis franchement un peu largué pour la retouche photo et quand je vois le résultat sur cette image, waouh !

  • Anne-Laure Jacquart

    Merci Joël, Dominique et Angélique, pour vos commentaires et votre impatience quant au livre !!
    J’espère vraiment qu’il vous aidera à comprendre comment révéler ainsi le potentiel de vos images et les mettre merveilleusement bien en valeur sans pour autant faire de lourdes bidouilles ni y passer des heures.

  • Michel

    Bonjour Anne-Laure,
    Je viens d’acheter le dernier livre sur la retouche, et sans plus tarder j’ai commencé à le lire. Je tiens à vous remercier pour l’élaboration de cet ouvrage qui va me faire évoluer dans la phase de post-production. Tout y est expliqué très clairement, vous allez droit au but sans termes trop techniques, bref, un livre à conseiller à tous. Quant au Lumix GM1, il me paraît très intéressant mais ce qui me fait peur c’est la faible autonomie de la batterie. Je pense qu’il est bienvenu d’en acheter une 2ème en secours.
    Michel

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci Michel pour votre commentaire et vos compliments sur le livre.
      J’ai vraiment eu à coeur de proposer un ouvrage approfondi mais clair et loin des jargons inutiles ainsi que je suis très heureuse que vous ayez le sentiment que le pari est relevé ! 😉

      Comme je lève un peu le pied sur la photo, ces derniers temps, afin de mieux me ressourcer, je n’ai pas eu de souci encore avec la batterie du GM1. J’ai cependant effectivement acheté une seconde batterie, ce que je fais pour tous mes boitiers, afin d’être sûre de ne pas tomber en panne. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *