Défis de Novembre. Flous dynamiques !!

Eh oui, le mois de novembre est déjà là !… Mois de transition un peu poussif qui voit disparaître les feuillages flamboyants et s’éteindre le soleil à 17h sans pour autant le remplacer, encore, par des éclairages très festifs… (ça donne envie, hein ?! :p ) On ne peut pas dire que Novembre soit le mois le plus réjouissant de l’année !!
Il est donc grand temps de changer d’avis et de ressenti sur cette période charnière, que nous allons réveiller, booster, dynamiser par un flou de mouvement omniprésent !! Youhoou !! 😀

 

flousdefij2-3

 

Grande thématique de Novembre. Flous dynamiques !!

Je le dis souvent mais c’est vrai que le flou de mouvement est un peu le mal aimé de nos réglages photographiques. Déjà, une photo floue, c’est plutôt mal vu ! Quand le temps de pose ne nous semble pas correct, nous avons davantage le reflex d’augmenter la sensibilité ISO ou de baisser les bras plutôt que d’embrasser le flou !
Même dans le cadre d’une démarche plutôt non-descriptive, les autres paramètres (profondeur de champ, exposition…) paraissent souvent plus naturels et plus faciles à exploiter.

Mais le flou de mouvement, c’est si fun, surtout en filé (quand on suit le sujet avec l’appareil) !!
Il s’agit vraiment d’une jolie manière de redécouvrir nos sujets, particulièrement quand la luminosité est en berne et l’ambiance un peu morne. 😉

Parmi les défis que je vous propose, j’évoque différentes formes de flou, différents effets que l’on peut créer en jouant avec le mouvement, associés à différents sujets propices à ces prises de vue.

 

Gardez bien en tête que, ce qui va créer l’effet de flou dynamique sur votre image c’est :
– un temps de pose long / une vitesse lente. Placez-vous en mode S ou Tv et réglez l’appareil sur “15”, “8”, “4”, pour 1/15ème de seconde, 1/8 ème ou 1/4 par exemple !
– ET soit le mouvement du sujet (personne ou véhicule en mouvement par exemple)
– soit votre propre mouvement… Voire les 2 !

Attention à ne pas confondre une mise au point décalée (qui donne un flou très lisse) avec un flou de mouvement (qui génère généralement un flou directionnel, constitué de lignes dynamiques).
NB : s’il fait vraiment noir, l’autofocus peut avoir du mal à faire la netteté. Pour que votre flou de mouvement soit convainquant, il est cependant important que la photo soit nette donc faite de votre mieux, éventuellement en mise au point manuelle !

 

 

Le flou étant, par nature, imprévisible, n’hésitez pas à multiplier les prises pour tenter de mettre votre idée en image tout en, très important, restant ouvert à toutes les surprises que le flou pourra vous offrir ! Pour certaines photos, le recadrage sera votre meilleur ami, afin de passer d’une composition un peu brouillon à une image aboutie et pleine d’impact ! Une bonne optimisation du contraste également, cela va sans dire ! 😉 restez donc très vigilant lord du tri pour ne pas rater vos pépites !

Je ne vous invite pas spécialement à vous encombrer l’esprit et l’équipement d’un trépied. Pour les photos en flou classique, au fond net (ou à peu près), essayez de caler l’appareil (ou vos bras) pour stabiliser un peu la prise de vue si le temps de pose est un peu juste. Appuyez vous sur une balustrade ou, sur le côté, sur un mur, retenez votre respiration etc. Bref, conseils classiques que vous retrouverez aussi dans mes livres.
Et, pour les prises de vue en filé, misez à fond sur le flou !!

Pensez à proposer un titre, comme d’hab. 🙂

En guise d’illustration, vous retrouverez, pour ceux qui se suivent depuis un petit moment, certaines de mes photos chouchoutes floues 😉 de même que quelques inédites ! 🙂

 

 

Défis du mois

Voici les défis que je vous lance ce mois-ci.
Ne dites pas que c’est difficile ! Si vous n’êtes pas familier du flou, commencez à petit pas, apprenez de vos images… et amusez-vous bien !! 🙂

Défi A – Fond net, sujet mouvant inanimé ou non identifiable (flou classique, appareil immobile).
Défi B – Fond net, passant en mouvement (flou classique, appareil immobile).
Défi C – Paysage flou (flou radial ou flou linéaire). Pose lente saisie depuis un véhicule : voiture, train, bus, métro…
Défi D – Filé sur un véhicule : voiture, vélo, moto etc. (l’appareil suit le sujet).
Défi E – Filé sur un passant (à pied). (l’appareil suit le sujet)
Défi F – Le « p’tit plus » flou. Photo plutôt nette avec un élément flou donnant tout son charme à la photo : main, pied… (flou classique, appareil immobile)
Défi G – Photo au flou erratique, réalisée en marchant (appareil en mouvement).
Défi H – Flou d’eau. Ecoulement d’eau, ruisseau, chute d’eau, saisis en pose lente. Appareil immobile ou filé sur un élément se déplaçant sur l’eau (feuille, branche, bulles…).
Défi I – Flou dynamique à la maison (flou classique ou filé).
Défi J – Photo crazy psychédélique ! Même 100% floue, on l’aime quand même !!
Défi K – La photo montre un sujet original (autre qu’ humain / véhicule / eau / paysage) : manège, grande-roue, instrument de musique, animal, plante (?)…

Bonus 1 – Une photo qui fait peur !! Dans la continuité d’Halloween, faites-nous flipper avec vos photos floues fantomatiques contrastées, “strange”, “creepy”, zarbi!! 😉
Bonus 2 – Le flou permet un effet de superposition ou de dédoublement étonnants !

 

Les défis, illustrés.

Défi A – Fond net, sujet mouvant inanimé ou non identifiable (flou classique, appareil immobile).

flousdefia2-2

On commence tout doux avec une vue prise sans bouger l’appareil mais agrémentée d’un élément flou traversant la photo. Sur cette image, j’ai photographié le graffiti depuis l’autre côté de la rue au moment où une voiture passait dans le champ.
La photo est prise de jour, sans doute une matinée pas très lumineuse (9h23) !
Photo iphone, donc pas d’exifs temps de pose. 😉

 

flousdefia2-1

A quelques jours d’intervalle, photo prise dans le même esprit, dans le métro, cette fois. J’ai trouvé que cela faisait, de plus, un clin d’oeil sympa au Salon de la Photo qui arrive à grand pas !! 😉
Désolée pour la qualité / compression photo au smartphone à nouveau ! Mais c’est aussi une bonne occasion pour dire que l’on n’a pas besoin d’avoir un matériel sophistiqué ni de connaître son temps de pose pour s’amuser avec le flou !
Ici, le métro qui passe est altéré par un flou dynamique tout en restant lisible. La mention “Porte de Versailles” joue les points forts – presque – nets.

 

Défi B – Fond net, passant en mouvement (flou classique, appareil immobile).

flousdefib1

Même configuration de prise de vue, avec l’appareil fixe, mais pour photographier des passants, cette fois.

Si le passant est à pied, la difficulté consiste à rester parfaitement immobile à un temps de pose “limite » de manière à ce que le fond soit bien net et le passant suffisamment flou.
Pour réaliser cette photo assez ancienne (argentique !), j’avais utilisé un trépied, je crois, mais l’on peut également réaliser ce genre de prise de vue en appuyant l’appareil sur quelque chose ou en se calant, en retenant sa respiration etc.
Le temps de pose doit être d’environ ¼ à ½ seconde, à vue de nez. J’ai attendu que la passante se détache devant l’élégante porte que j’avais repérée pour déclencher.

 

flousdefib2

Lors que le passant est en deux roues, on peut créer du flou à un temps de pose un peu moins limite (le sujet est plus rapide donc il apparait flou même à un temps de pose de 1/80 de seconde, comme ici).

La difficulté réside alors dans le fait de saisir l’instant ! Eh oui, quand le sujet passe à toute allure devant vous, difficile de déclencher pile au bon moment ! Bien souvent, on déclenche trop tard et le sujet est déjà (tout ou partie) en dehors de la photo… Ici, c’est tout juste !…
La démarche pour ces photos “fond net” consiste généralement à choisir un décor, à peaufiner son cadrage, puis à attendre l’élément mouvant qui habitera la photo. C’est en tous cas comme cela pour les miennes.
Ici, cadrage arrêt de bus puis cycliste de passage. 🙂

 

flousdefib6

Ici, j’ai tout d’abord repéré, de la même manière, le “cadre dans le cadre”, puis j’ai patiemment attendu, l’appareil réglé à ⅓ de seconde.
Et hop ! Il faut essayer d’être réactif, sans pour autant secouer l’appareil !!

 

flousdefib4

Pour ce dernier exemple, saisi au 1/5 de seconde, je m’étais appuyée sur le mur et avais composé ma photo avec un décor simple, graphique, coloré, agrémenté d’une simple flèche.
Le temps de pose n’est pas exagérément long mais cette femme marchait d’un pas vif dans les couloirs du métro, ce qui m’a valu ce flou prononcé très dynamique…
J’aime beaucoup ces photos dans lesquelles seul le pied d’appui est net, lisible ! L’effet est assez fascinant, je trouve.

 

Défi C – Paysage flou (flou radial ou flou linéaire). Pose lente saisie depuis un véhicule : voiture, train, bus, métro…

flousdefic3

Lorsque l’on photographie dans l’axe de la route (à l’avant à côté du conducteur, en voiture), le flou obtenu est radial, il forme comme des rayons. Le paysage semble se transformer en une sorte d’étrange tunnel, surtout quand des éléments se trouvent effectivement au dessus de la voiture ou presque comme les arbres sur cette vue saisie à ½ seconde.

 

flousdefic1

Cette image apparait beaucoup plus lisse, le temps de pose étant ici carrément d’une seconde !
Il est étonnant d’avoir l’impression que certains troncs sont nets, à cette vitesse. Peut-être les ai-je légèrement suivi avec l’appareil, selon un léger filé ?

 

flousdefic2-1

Lorsque l’on photographie, au contraire, parallèlement à la route (fenêtres sur le côté du véhicule), le flou obtenu est linéaire : il se matérialise par des lignes dynamiques horizontales comme ici au premier-plan, en bas de la photo.
Propriété amusante à exploiter : le premier plan est davantage affecté par le flou que les éléments lointains !

Sur cette photo saisie en train, le flou est étrange, irrégulier, tournoyant, ce qui me fait dire que j’ai bougé l’appareil et/ou que le train ne s’est pas déplacé selon une trajectoire droite, rectiligne, pendant la prise de vue.
Photo prise seulement au 1/100 de seconde.

 

flousdefic2

Cette fois, je déclenche depuis une voiture, à travers la vitre latérale, au 1/143 de seconde.
Les arbres, à l’arrière-plan, apparaissent presque nets tandis que les branches du premier-plan créent un habillage flou très intéressant.

 

Défi D – Filé sur un véhicule : voiture, vélo, moto etc. (l’appareil suit le sujet).

flousdefid1

Le filé est une technique qui permet de s’amuser encore davantage avec le flou de mouvement et d’obtenir des images encore plus intéressante !!
Il s’agit de suivre par un déplacement de l’appareil le mouvement du sujet que l’on est en train de photographier. L’idée consiste à essayer de glisser l’appareil à la même vitesse que le sujet de manière à ce que celui-ci reste au même endroit, sur la photo.

J’ai pris ces 2 photos juste devant chez moi, à Pleyben, à la lumière des réverbères, preuve qu’il ne faut pas forcément une grande ville ou un sujet formidable pour réaliser des effets “sensationnels” !!
Lumière des phares et éclats brillants sur les voitures donnent tout son intérêt au temps de pose lent (¼ de seconde pour chacune des images).

Selon notre position et la direction de notre mouvement par rapport au sujet, l’effet de flou peut être assez différent.
Pour la première photo, le véhicule est très proche de moi, et j’ai plutôt pivoté sur moi-même, ce qui crée un flou étrange notamment au niveau des enjoliveurs.

 

flousdefid1-1

Sur la seconde, j’obtiens davantage un flou linéaire en suivant la voiture d’un mouvement lui-même linéaire.
La quantité de traînées lumineuse présente dans l’image nous indique qu’il y avait plusieurs véhicules dans le champ quand j’ai déclenché. Celui que j’ai suivi reste lisible sur la photo tandis que les autres disparaissent au profit d’effets lumineux façon “The Flash”.

 

flousdefid2

Ici, des couleurs plus froides, et une moto, au 1/10 de seconde.
L’avenue, plus large, me permet de saisir un véhicule un peu plus distant. Le passage piéton est simplement étiré par le flou linéaire…
La boutique au auvent rouge, à l’arrière plan, constitue un décor parfait pour mon sujet peu coloré (avec juste le casque rouge en guise de rappel) !

 

Défi E – Filé sur un passant (à pied). (l’appareil suit le sujet)

flousdefie1

Les passants ont par nature un mouvement plus irrégulier que les véhicules. On les photographie aussi, souvent, de plus près (cela permet d’obtenir une dynamique de mouvement “plus rapide”, vous vous souvenez, le premier-plan semble toujours avoir un mouvement plus prononcé que l’arrière-plan) d’où une sorte de flou un peu “grand-angle”, tournant, que l’on crée en pivotant sur soi-même.

Pas d’exif pour cette photo prise avec mon téléphone portable, mais une chouette ambiance colorée, dynamique et urbaine !

 

flousdefie1-1

Les photos suivantes sont réalisées dans un contexte tout à fait différent (le terme “passant” est utilisé bien sûr au sens large).

J’ai réalisé ces “filés humains” lors d’un fest noz (danses bretonnes) dans une salle des fêtes peu porteuse au niveau du décor. L’approche en filé me permet ici d’effacer le décor tout en cherchant à obtenir une certaine netteté sur les danseurs. Voici 3 photos tirées de cette série. 🙂

Sur la première, saisie au 1/6 de seconde, j’ai essayé de suivre le mouvement latéral des danseurs, organisés en ronde. Leur mouvement étant plus complexe que cela (sauts, mouvements des jambes et des bras), de nombreuses parties du corps apparaissent floues ou dédoublées mais la photo retranscrit bien l’énergie de la danse et la posture des danseurs s’avère finalement parfaitement lisible.

 

flousdefie1-2

Pour deviner quel élément j’ai suivi avec mon appareil lors de ce filé au 1/10 de seconde, il suffit de chercher quels éléments sont les plus nets dans l’image !
Il s’agit ici des mains jointes des danseurs de même que de certains pieds.

A ce moment de la danse, nos bretons déplacent mains et pieds d’avant en arrière. Je me suis donc moi-même déplacée en essayant de suivre cette dynamique avant/arrière, de même que le léger mouvement latéral caractéristique de la ronde, qui continue bien sûr de tourner !!
Un exercice de haute voltige qui produit pas mal de déchets, il faut bien le dire, mais très amusant, et très gratifiant lorsque l’on obtient quelques résultats intéressants. 😉

 

flousdefie1-3

Sur cette dernière photo de fest noz, le filé apparait un peu plus classique car il est calé sur une personne en particulier (comme sur ma photo de passante en ville).

J’ai suivi le mouvement latéral du couple de danseuses qui passait devant moi, au 1/15 de seconde.
La jeune fille apparait assez nette même à ce temps de pose et en plein mouvement dynamique !
Son épaule est le point le plus net de la photo, celui que j’ai le mieux suivi. On peut deviner que la tête et le bas du corps on été affectés par un mouvement un peu plus complexe que le déplacement latéral de mon filé car ils apparaissent, eux, très légèrement flous.

 

Défi F – Le « p’tit plus » flou. Photo plutôt nette avec un élément flou donnant tout son charme à la photo : main, pied… (flou classique, appareil immobile)

flousdefif1

Revenons à un peu plus de netteté, l’appareil immobile ! 😉 Cette fois, on fait dans la subtilité car le flou ne s’impose pas comme auparavant mais constitue la cerise sur le gateau.

Sur cette photo de la pianiste Emmanuelle Swiercz en concert, la netteté est parfaite sur 95 % de la composition mais c’est ce bras levé, prêt à provoquer une nouvelle envolée de notes qui retient toute notre attention !
De manière étrange, les exifs de cette photographie ont disparu et resteront donc un mystère ! 🙂

 

flousdefif2

Autre artiste, autre mouvement de main… 🙂
Ce portrait de Sarah Moon immortalisée “à la cool” à la fin d’un vernissage gagne là encore en mystère et en expression grâce au léger flou de la main, tenant une cigarette.
Associé aux yeux clos, ce flou évoque assez bien la rêverie de l’artiste….

Cette photo, prise au 1/30 de seconde a fait l’objet d’un traitement numérique assez lourd, à la fois pour essayer d’isoler l’artiste de son environnement un peu trop terre à terre à mon goût et de manière à obtenir un bon portrait, mais aussi car l’idée de cette série consistait à essayer d’évoquer l’exposition dans un style se rapprochant de celui de la photographe.

 

Défi G – Photo au flou erratique, réalisée en marchant (appareil en mouvement).

flousdefig1

Allez, c’est reparti pour encore pas mal de dynamisme, avec des photos cette fois carrément prises en marchant !! (bah, vu que j’en ai même fait en dansant, rien ne me fait peur, à moi !! :p )

Sur cette photo ancienne saisie au ⅛ de seconde et visant à exploiter les jolies lumières colorées d’une fête foraine, réfléchies par le sol mouillé, je penche l’appareil vers le sol. En résulte un flou linéaire directionnel sur l’asphalte, tandis que les jambes des passants marchant juste devant moi (ainsi que leurs ombres) bénéficient d’un effet de filé (= de davantage de netteté).

 

flousdefig3

Cette fois, la montée d’escalier et la dynamique tournante engendrent un flou plus “désordonné”, au ¼ de seconde.
Mais l’ambiance y est ! 🙂

 

flousdefig2

¼ de seconde, à nouveau, pour une prise de vue cette fois plus latérale. Je marche, de même que la passante que je photographie, circulant dans l’autre sens. Il s’agit ici d’un filé en marchant ! 😉
L’effet produit sur les éléments colorés, au sol, est amusant. Ceux-ci constituent de bons indices du mouvement appliqué lors de la prise de vue (latéral mais un peu courbe) !

 

Défi H – Flou d’eau. Ecoulement d’eau, ruisseau, chute d’eau, saisis en pose lente. Appareil immobile ou filé sur un élément se déplaçant sur l’eau (feuille, branche, bulles…).

flousdefih1

Nouveau sujet, nouveaux effets ! L’eau est également un sujet mouvant qui peut être l’occasion de chouettes jeux de flou. Un jour maussade de novembre, vous n’aurez sans doute pas besoin d’un filtre gris neutre pour obtenir de bons flous (fermez le diaph pour augmenter le temps de pose)! Cela sera d’autant plus facile si vous vous trouvez sous les arbres, dans les bois, à saisir un petit ruisseau caché dans les fourrés, comme ici !

Au 1/10 de seconde, j’ai essayé de suivre cette feuille glissant sur l’eau, pour un effet de filé qui rend l’eau encore plus floue et la feuille, nette, en comparaison. Une accentuation du contraste assez poussée m’a permis de faire ressortir de jolies couleurs sur l’eau, le rouge orangé correspondant plutôt aux teintes des cailloux, sous la surface, tandis que le bleu provient simplement du ciel qui se reflète dans l’onde.

 

flousdefih2

Alors, prise de vue fixe ou filé, cette fois ??
Cherchez si l’élément net est lui-même fixe ou en mouvement ! 😉

Il s’agit ici de la structure du barrage, qui apparait bien nette sur la photo. Cette structure étant fixe et montrée nette, cela signifie que l’appareil n’a pas bougé. Prise de vue immobile, pas de filé !

L’eau, par contre, saisie au 1/15 de seconde montre un bel effet de mouvement !
Il est intéressant de remarquer que l’eau est presque immobile, lisse comme un lac en haut de l’image puis commence à tomber d’abord assez lentement (le flou semble limité sur le haut de la “chute d’eau”)…
L’accélération du flux d’eau apparait ici sur l’image alors que le flou devient de plus en plus prononcé au fur et à mesure que l’on s’approche du bas de l’image !

(NB : Sans vouloir vous embrouiller, certains photographes peuvent avoir tendance à parler de “filé d’eau” ou “d’eau en filé” pour exprimer le mouvement de l’eau créé par une simple pose lente alors qu’il ne s’agit pas d’un effet de filé réalisé en déplaçant l’appareil… 😉 Personnellement, j’utilise le terme “filé”, uniquement pour évoquer ces prise de vue pendant lesquelles on imprime une dynamique à l’appareil, pour plus de clarté. 🙂 )

 

flousdefih3

Un dernier flou d’eau ? Ici, la partie floue en haut de l’image est assez caractéristique d’un filé (appareil en mouvement). Il s’agit de la berge, transformé en lignes dynamiques colorées par mon mouvement, au 1/10 de seconde !
J’essayais, lors de cette prise de vue, de suivre le flot du ruisseau, dans même me caler sur une feuille ou autre élément flottant, mais juste en tentant de déplacer l’appareil à la même vitesse que l’eau. En découle cette prise de vue assez abstraite mais plutôt fascinante montrant une bulle ainsi que des ridules, à la surface de l’eau, surgissant d’une ambiance floue et colorée particulièrement créative !

 

Défi I – Flou dynamique à la maison (flou classique ou filé).

flousdefii1

J’ai souhaité vous lancer ce défi afin d’insister sur le fait que le flou ne nécessite pas forcément d’être en extérieur, dans un environnement urbain ou à proximité d’un ruisseau ! Osons aussi le flou à la maison, d’autant plus que nos intérieurs ne sont pas toujours vraiment inondés de lumière en cette saison, malheureusement !… 😉

Sur cette photo au temps de pose d’1 seconde, et de laquelle surgit notamment une oreille 😉 j’aime assez l’approche contemporaine floue, expressive et l’effet créé par le collier, qui reflétait bien la lumière.
Est ce que vous trouvez cela trop bizarre, trop abstrait ?!

 

flousdefii2

Voici une autre photo tout à fait expérimentale !!

Cette fois-ci, j’ai carrément réglé mon appareil sur 4 secondes !!! 😮 😀
L’idée consistait à créer un effet de superposition en “maintenant” mon premier cadrage pendant un peu plus d’une seconde, puis en me déplaçant rapidement pour parvenir à un second cadrage, que je maintiendrais, là aussi, pendant un certain moment.
Le résultat est tout aussi étonnant qu’étrange mais “y’a d’l’idée », comme dirait l’autre !! 😉

 

flousdefii3

Cette photo n’a pas vraiment été réalisée “à la maison”, comme vous pouvez vous l’imaginer mais qu’importe… 🙂
J’ai toujours trouvé que ces ouvertures de bal de mariés étaient bien plus chouettes et plus poétiques en “mode flou” !!
Le filé efface ainsi partiellement le décor souvent disgracieux de la salle des fêtes, apporte un modelé intéressant et davantage de poésie à l’ensemble, tout en permettant aux amoureux de ne faire plus qu’un lors de leur danse !
1/5 de seconde, pour celle-ci. 🙂

 

Défi J – Photo crazy psychédélique ! Même 100% floue, on l’aime quand même !!

flousdefij2-1

Je vais vous faire une confidence… Mes photos floues préférées, notamment en cas de filé, ne sont pas forcément les filés les plus réussis. Les filés approximatifs sont souvent tellement plus créatifs !
Ainsi, ce défi est une invitation, pour vous, à ne pas faire une obsession de la netteté, surtout sur ce thème du flou dynamique !! 😉

Attention, il ne s’gait tout de même pas de créer une galerie des photos ratées !! (et puis, comme d’hab, on évite la simple prise de vue abstraite “j’ai bougé mon appareil de nuit devant des éclairages colorés”. Mettons plutôt en valeur des sujets, eh eh !).
Il est important que la photo puisse être considérée comme réussie pour ce qui est de son ambiance, ses couleurs et l’expression dynamique du floue ! Je compte sur vous. 🙂

Ici, un vélo et un bus, apparemment, se côtoient en ville. Je les ai captés au ¼ de seconde. 🙂
Le duo vert / rouge avec quelques touches de bleu, la structure graphique du car, l’effet “pluie de météorites” des véhicules encore plus flous que mes sujets 😉 en font une image sympa.
Le vélo apparait plus flou et dédoublé que “presque bien net” comme attendu, le plus souvent, lors d’une prise de vue en filé mais, si l’on met de côté cette attente, somme toute tout à fait subjective, la photo est tout de même bien attractive, contrastée et festive ! 😀

 

flousdefij1

Ici, je crois bien que même la mise au point est “off” mais l’ambiance et les couleurs de cette photo que je viens de redécouvrir me plait bien ! 😉
J’ai l’impression que l’on devine un bus me bouchant la vue, au premier-plan (d’où la mise au point faussée, réalisée sans doute sur le bus) et devenant transparent par l’action du flou à un temps de pose d’1 seconde.
Seules ses lumières ont résisté à ce temps de pose ! 🙂 Amusant, non ?!

 

flousdefij2

Et ce mystérieux cycliste sans visage, traversant l’espace-temps, n’est-il pas intrigant ?! :p
1/10 de seconde encore une fois.

 

Défi K – La photo montre un sujet original (autre qu’ humain / véhicule / eau / paysage) : manège, grande-roue, instrument de musique, animal, plante (?)…

flousbonus1b

J’avais placé cette consigne en bonus, avant de me rendre compte qu’elle n’était vraiment pas très facile à associer aux différents défis dans lesquels je précise “passants”, “véhicule”, “eau”, etc. !!!!! :p
Du coup, nous avons un défi K, ce mois-ci! 😉

L’idée consiste donc à rester créatif dans nos choix de sujets et à ne pas nous limiter à l’évidence personnes / véhicules. Cherchez d’autres sujets mouvants intéressants à saisir en pose lente !!

Ici, c’est un objet que je me suis amusée à présenter d’une nouvelle manière, un canard de la pêche aux canards ! L’objet est en déplacement car il flotte sur l’eau, comme ma feuille sur le ruisseau…
Il s’agit d’un filé réalisé au ¼ de seconde.

 

flousbonus1a

Autre exemple avec cette grande roue saisie en argentique à un temps de pose apparemment défiant le raisonnable, au vu du flou prononcé, étiré, sur la roue, sujet ne bougeant pourtant pas très vite !
J’en profite pour glisser que si, même sur pellicule, je m’adonnais à ce genre de jeu photographique périlleux, en numérique, nous n’avez aucune excuse de ne pas essayer de mettre en pratique ces démarches créatives un peu en marge, eh eh !! 😉

Revenons, à notre roue au temps de pose mystérieux… C’est fou ce que l’on peut faire, rien qu’à main levée, avec un peu d’audace, n’est-ce pas ?! 🙂
On voit bien, sur les bâtiments en bas à droite du cadre que je ne suis loin d’être restée immobile pendant ce temps de pose d’au moins, à mon avis, une seconde (je dirais même davantage), et pourtant l’image donne une certaine impression de netteté, sur les personnages, et la roue. Ainsi, cela vaut toujours le coup d’essayer, on est parfois surpris du résultat et même de l’ “impression de netteté” que peut donner une photo floue ! 🙂

 

flousbonus1c

Nouveau sujet, un violon ! Bien sûr, l’instrument est porté par un musicien (ou, en l’occurrence une musicienne, je crois) mais c’est vraiment le violon en lui-même qui est mon sujet, et la musique qui semble s’en échapper, matérialisée par mon flou dynamique…

Cette photo, floue, n’est-elle pas plus musicale que bien d’autres photos nettes de violonistes ?! L’évocation du mouvement rend souvent nos images vraiment plus expressives et plus vivantes !

J’ai saisi cette violonniste à un peu moins d’½ seconde. J’avoue que je ne me rappelle plus si j’avais une intention de filé, pour cette photo prise à une longue focale… Je pense que le flou résulte ici d’un léger filé plus réflexe que prémédité, ainsi que du mouvement saccadé de la violoniste, qui dédouble le violon et l’archer.

 

flousbonus1d

Encore un ou deux exemples pour la route ? Cette photo constitue l’un de mes classiques et vous la connaissez sans doute déjà si vous me suivez depuis un moment. Mais je ne me lasse pas de ses couleurs acidulées… et de son dynamisme !! 🙂
⅛ de seconde. Les manèges sont aussi de bons sujets pour des poses lentes ! 😉

 

flousbonus1e

Dernier exemple osé avec ce filé sur une feuille morte en vol captée au 1/10 de seconde…
J’aurai bien voulu penser qu’il était possible de saisir une feuille comme cela, “naturellement”, mais attendre qu’une feuille tombe de l’arbre n’étant statistiquement pas très crédible, j’ai dû un peu forcer le destin pour obtenir cette photo. 🙂
En fait, je jetais simplement des feuilles mortes de la main gauche tout en essayant de les saisir en filé, l’appareil dans la main droite !… Plus facile à dire qu’à faire !!

Ainsi, cette dernière image d’un sujet original est une invitation à, peut-être, jouer avec le flou de sujets que vous pourriez vous-même mettre en mouvement ! 😉

 

Bonus 1 – Une photo qui fait peur !! Dans la continuité d’Halloween, faites-nous flipper avec vos photos floues fantomatiques contrastées, “strange”, “creepy”, zarbi!! 😉

flousbonus2-1

Hooouh, n’est-ce pas que cette photo d’un passant, que j’ai prise en marchant, fout un peu les jetons ?!
⅓ de seconde en région parisienne…
Le visage dans l’obscurité, caché sous la capuche, donne l’impression que j’ai croisé un “détraqueur” de chez Happy Potter ou une autre de ces créatures qui en ont après votre âme !!

 

flousbonus2-2

Séance de prise de vue avec mon amie Julie, il y a quelques années, sur le thème “Course poursuite en forêt”.
Cette photo ne fait pas partie de celles que j’avais sélectionnées à l’époque mais j’ai bien aimé, en la redécouvrant, cette branche d’arbre qui dirige notre regard vers son oeil ou semble la lier à son environnement naturel…
Il y a un petit côté elfe mais en version terreur… 😉

Il pleuvait, alerte tempête et tout le tintouin, d’où les gouttes de pluie sur l’objectif et l’ambiance boueuse.
Mais on s’est bien amusées à se courir après !! 1/25 de seconde.

 

flousbonus2-3

Autre photo étrange défiant les lois de notre réalité… et un peu flippante par la même occasion ! 😉

Cet arbre fait très heroic-fantasy non ?!
(“L’aaaarbrrre vénéraaable entrrra dans une grrraaaande colèèèrrrre” lol !!)

Cette photo a été saisie au ¼ de seconde depuis un véhicule en mouvement mais avec une démarche de prise de vue en filé sur le paysage défilant sur le bas-côté (mais, à ce moment de votre lecture, vous avez un peu décroché, n’est-ce pas ?! 😉 Du coup, je n’en rajoute pas. 🙂 ).

 

Bonus 2 – Le flou permet un effet de superposition ou de dédoublement étonnants !

flousbonus3-3

Comme vous avez déjà pu le constater, avec le flou, on n’est pas au bout de nos surprises !! 🙂
Je crois que les photos suivantes font encore un peu peur. 😉

Un temps de pose long peut créer un effet de dédoublement (détriplement ?!) sur un sujet au mouvement saccadé.
J’ai donc réalisé cette photo, sur laquelle je semble avoir trois mains, en jouant avec ce genre de déplacement saccadé : tenir une position pendant quelques dixièmes de seconde puis déplacer une main et rester immobile, à nouveau.
Le tout sur une seconde… c’est fun !

 

flousbonus3-2

Et, ici, promis juré, c’est bien un seul cheval que j’ai saisi depuis la voiture de nuit (le reflet du GPS créant un astre étrange filant dans le ciel)! (et je n’avais pas bu, mdr !! :p )
Le cheval n’a sans doute presque pas bougé pendant les 1,6 secondes qu’a duré la prise de vue mais c’est la voiture elle-même qui a imprimé son mouvement irrégulier sur la photo.
2 légers coups de frein dans le tournant, peut-être ?

 

flousbonus3a

Dédoublements, donc, mais aussi effacement et superpositions étranges sont au programme !

Cette dernière photo fait également partie de ma série Sarah Moon.
Là encore, il peut s’en passer des choses en 1,6 secondes !!
Le visiteur est resté campé sur ses pieds mais a suffisamment bougé la tête pour qu’elle se retrouve totalement effacée, façon homme invisible ! Comble de chance, l’oeuvre lui faisant à présent office de tête représente 2 oiseaux en vol, comme si l’esprit de l’homme s’était envolé bien loin de nos considérations matérielles !…

Effet tout à fait non prémédité, bien sûr, mais c’est aussi cela, jouer avec le flou de mouvement… C’est se laisser surprendre et charmer par des tas de choses que l’on n’espérait même pas pour nos images ! 🙂

 

 

Situations, sujets. Suggestions ! ☺️

Voici quelques suggestions de situations de prise de vue propices.
– La quantité de lumière peut être un élément important. C’est de nuit ou dans une salle de spectacle, par exemple, que vous pourrez utiliser les temps de pose les plus longs ! Profitez de ce thème pour photographier tout votre saoul, et même jusqu’au bout de la nuiiiiiiiit !! 😉
– De plus, les effets de filé peuvent faire oublier même les lieux les plus moches… Donc photographiez absolument partout !
– En ville, notamment en fin d’après-midi ou de nuit quand les éclairages publics et phares commencent à s’allumer.
– Dans différents lieux publics obscurs : parkings, lieux souterrains en tous genre, couloirs du métro, bars malfamés, boîtes de nuit etc. 😉
– A la maison, où l’on manque toujours un peu de lumière également !
– Lors de vos trajets en voiture, si vous n’êtes pas conducteur ainsi que dans les transports en commun : bus, train, métro…
– A proximité d’écoulements d’eau et ruisseaux, notamment pour le Défi H : sous-bois, barrages et écluses en pleine ville, eau « surgissant de nulle part » pendant ou après de gros orages… Ou pendant l’heure du bain du petit dernier ?! (je vous laisse gérer la sécurité enfant et appareil, hein 😉 )
– Côté humain, traquez les danseurs, les musiciens, les cyclistes, les gens pressés, les gamins intenables qui courent dans tous les sens !
– Dans les fêtes foraines, manèges etc.

 

Pages ressources, tirées de mes livres

Si vous sentez que vous avez besoin d’un bon petit cours intensif ou d’une piqure de rappel, n’hésitez pas à vous jeter sur le chapitre 7 de “Composez, réglez, déclenchez ! La photo pas à pas” afin de vous sentir tout de suite beaucoup plus en confiance ! 🙂

Le mémophoto “Les réglages de l’appareil” peut également constituer une bonne aide si vous ne vous sentez pas très à l’aise avec vos réglages (notamment si vous n’êtes pas sûr qu’il faille faire évoluer votre valeur de temps de pose vers un chiffe plus grand ou plus petit pour obtenir l’effet escompté, par exemple).

Enfin, “Photographier au quotidien” fourmille de conseils dédiés à de nombreuses situations de prise de vue très diverses ainsi, si vous vous dites “bon, du flou, je veux bien, mais pour photographier quoi ? Comment ?? Pourquoi ?!!” (“Dans quel état j’erre ?!!!!!)… :p 😉 Cet ouvrage peut être source de nombreuses pistes, que vous exploriez l’obscurité d’un parking, l’ambiance d’un concert, ou encore que vous essayiez de tirer le meilleur parti d’une fête de famille ou d’un voyage un peu long !

 

flousdefij2-4

Manège de fête foraine (le même ! 😉 ) saisi respectivement au 1/20 et à ½ seconde.

 

Bonnes aventures floues à vous ! Encore une fois, ne vous inquiétez pas, pas de crise de nerf à prévoir mais que des bonnes surprises ! Ne vous laissez pas embobiner par les rabats-joie de la photographie et conservez une approche bon-enfant, ludique et créative !

A vous de flouter ! 😚

9 commentaires

  • baudart

    excellent article que je vais essayer de m imprimer pour l avoir toujours à portée de mains :les filés en tout genre me fascinent quand ils laissent qelquechose de net ,peu importe des mains des pieds ,un décor ,tres bonne idée les danses que souvent j ai prises en photo avec des decors épouvantables ,je suis enthousiasmée par cet article ,bravo et merci je vais m en imprégner et essayer
    bravo Anne Laure

  • Pascaline

    J’adore toutes ces photos et notamment tes traitements qui mettent bien en valeur l’ensemble ! Espérons que je trouve l’occasion de m’y atteler ce mois-ci !

  • Anne

    Eh bien, soyons f(l)ous en ce mois de novembre! Quelle bonne idée en ce moment où il fait nuit tôt et où les villes se parent de lumières!

  • l'angevine

    oh excellente série,je me suis achetée le filtre ND qui aide aussi à faire ces flous dynamiques que j’intègre à mon objectif et garde aussi de belles couleurs chez raynox…donc je n’ai plus qu’à me poser dans les rues…

  • Anne LANDOIS-FAVRET

    Ah superbe, ça change ! De très bonnes idées, en espérant avoir, cette fois-ci, le temps d’en faire. Ce qui est encourageant, c’est que vu la faible luminosité actuelle, on va pouvoir quand même s’amuser ! 🙂

  • Marie

    Hello Anne-Laure ! J’ai tout de même réussi à réaliser un petit bilan de mes flous de novembre (modeste production) … j’espère avoir plus de temps ce mois-ci 😉
    A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *