Le format carré, une mine d’or géométrique et photographique !

Surpriiiiiise ! 😀 Depuis le temps que vous me le réclamez, je me suis enfin attelée à remettre en ligne certains de mes anciens articles, disparus suite aux piratages successifs de mon site, ces dernières années (et à la négligence de mon ancien hébergeur).
Je tiens d’ailleurs vraiment à remercier tous les lecteurs qui m’ont permis, à l’époque de ces piratages, de récupérer un maximum de contenu. Votre soutien m’a fait chaud au coeur et a été vraiment précieux !

Comme le temps passe sacrément, tout de même, j’espère que ceux d’entre vous qui me suiviez déjà à l’époque prendront plaisir à relire ces articles, sans doute un peu oubliés !
Pour ceux qui ne me suivent que depuis quelques mois ou années, c’est de la nouveauté !
😛

Je commence avec l’article qui a été le plus plébiscité, commenté, partagé, je pense, lors de son écriture puis les années qui ont suivies : celui sur le format carré. Beaucoup m’ont réclamé sa re-publication alors voilà ! 😉

 

Cet article a été publié pour la première fois le 7 novembre 2008, soit il y a déjà plus de six ans ! C’était un an et demi avant, notamment, que je commence à écrire « Composez, réglez, déclenchez ! La photo pas à pas » pour Eyrolles.
J’ai souhaité laisser l’article intact et n’y apporter que peu de modifications. Idem pour les photos, qui ont donc un peu d’âge ainsi qu’un peu de grain pour certaines : elles aussi sont « d’époque ».
😛

Il est troublant de voir que l’on retrouve, dans cet article, à peu près tous les fondements de mon approche graphique et de mes «théories» sur la composition, et que j’ai repris et développé par la suite dans mes ouvrages et mémophoto. 😉

 

C’est parti pour le Flashback !! 😀

 

 

Et si nous nous arrêtions un moment sur la question de ce format carré que j’apprécie tant (et la plupart d’entre vous aussi !) ? 😛

En quoi ce format est-il particulier ?
Quelles opportunités photographiques offre-t-il ?

 

FormatCarreOK

 

 

 

Le carré, une forme géométrique idéale

Du point de vue géométrique, on pourrait dire que ce parallélogramme aux propriétés étonnantes frôle la perfection.
Ses égalités de longueurs et d’angles à tout bout de champ (à tel point qu’il correspond à la fois à la définition du rectangle et du losange) lui offrent une régularité inégalable et pleine de ressources !

Pour ceux qui ont un peu zappé leurs cours de maths de primaire et de collège, je rappelle que le carré est un quadrilatère qui a un angle droit et ses côtés égaux. Cela engendre des diagonales égales et qui se coupent perpendiculairement.

Le carré est un outil géométrique au service de la photo !

 

FormatCarreOK1

 

Tout d’abord, le carré a cette particularité de convenir parfaitement aux photographies géométriques et d’accepter les compositions centrées. Alors que les images de ce type sont souvent décriées au format 2/3, il est fréquent de voir, au format carré, des effets de symétrie ou un sujet centré.

Attention, cela n’est pas une règle générale mais une image graphique, au format carré, peut ainsi parfois défier les règles de composition de manière tout à fait réussie. Je me rends compte que je le fais cependant personnellement assez peu : je garde, la plupart du temps, mon fort “penchant” pour les diagonales et les décalages aux tiers ! 😉

 

FormatCarreOK6

 

FormatCarreOK5

 

A l’opposé du format rectangulaire qui donne une dynamique en hauteur ou en largeur, le format carré ne définit pas de sens de lecture préférentiel. Il est réputé pour être apaisant et harmonieux.

Le regard y suit un chemin circulaire ou calqué sur les lignes de force de l’image mais s’éloigne peu de son point d’accroche. Il semble que le carré soit plus propice à une vision globale que les autres formats.

 

De par sa régularité, le carré autorise une mise en ambiance dans deux directions.

Alors que le format horizontal nous permet d’associer un sujet avec un décor sur le côté et que le format vertical ne permet au décor que de se prolonger vers le haut ou vers le bas, le format carré nous donne de plus amples possibilités de construction et élargit notre champ de vision dans les deux sens (vertical et horizontal)… sans parler de la diagonale !

 

FormatCarreOK2

 

FormatCarreOK3

 

C’est dans ce format que la règle des tiers prend tout son sens.

 

FormatCarreOK7

 

Après s’être fixé sur le sujet (placé judicieusement, bien sûr), le regard peut donc prendre deux directions (horizontale ou verticale) sans que le format ne privilégie l’une ou l’autre (seule notre composition influencera sans doute notre lecture d’image).

 

FormatCarreOK4

 

 

Par leur format simple et harmonieux et leur prédisposition aux cadrages épurés, les photographies carrées permettent d’étudier les différentes interactions possibles entre un élément photographié (plutôt géométrique) et le cadre de l’image.

 

 

Points de repère pour des compositions graphiques

Profitons donc de la régularité du format carré pour récapituler les options de compositions que nous avons à notre disposition.

Inscrire le sujet dans notre cadre ou au contraire jouer le décalage en prenant le cadre à contre-pied ?
Faire apparaître notre élément en entier ou le faire surgir en partie dans l’image n’en montrant qu’un côté ou une pointe ?
Et pourquoi pas simplement n’utiliser que la ligne de séparation entre notre élément graphique et le reste de l’image pour construire notre photo ?

 

Pour illustrer ces différentes possibilités graphiques, je n’ai pas hésité à aller photographier une plaque d’égout sous la pluie, ce matin !
Voici les différentes options graphiques que j’ai explorées.

 

FormatCarreOK30

1 – Element inscrit en entier dans le cadre, parallélisme.

2 – Element inscrit en entier dans le cadre, décalage d’angle.

3 – Element inscrit en entier dans le cadre, construction diagonale.

 

FormatCarreOK31

1 – Elément coupé par le cadre, parallélisme.

2 – Elément coupé par 2 côtés du cadre (« en coin »), parallélisme.

3 – Elément coupé par le cadre, construction diagonale.

 

FormatCarre0K32

1 – Accroche du sujet sur les bords du cadre.

2 – Accroche du sujet sur un bord et un angle.

3 – Accroche du sujet dans 2 angles consécutifs.

4 – Accroche du sujet dans 2 angles opposés (bord de l’élément partageant le carré en 2 en suivant la diagonale).

 

FormatCarreOK34

1 – Bord de l’élément parallèle au cadre selon la règle des tiers (2/3 de sujet pour 1/3 d’arrière-plan).

2 – Bord de l’élément parallèle au cadre, partageant le carré en 2.

3 – Bord de l’élément parallèle au cadre selon la règle des tiers (1/3 de sujet pour 2/3 d’arrière-plan).

 

Il s’agit, d’un exercice, bien entendu, mais essayez donc de comparer ces images avec les “vraies” photographies illustrant cet article, ou avec vos propres photographies au format carré si vous en faites !… Vous vous rendrez compte que ma plaque d’égout modélise la plupart des compositions graphiques possibles. 😀

 

Ce qui est fondamental, pour ce genre de photo, c’est de ne pas faire dans la demie-mesure et d’affirmer ses choix.
Vous souhaitez une symétrie ?! Qu’elle soit parfaite !
Une compo centrée ? Que ce soit réellement le cas !

Ce n’est que de cette manière que votre image graphique pourra vraiment tenir la route.

Cette table, ce building, cet escalier, cette fenêtre, comment vais-je les inscrire dans mon cadre et les faire participer à la composition ? Ils peuvent surgir par un angle ou par un côté du carré, ils peuvent s’orienter parallèlement aux bords du cadre ou créer un angle avec celui-ci… On retrouve la même problématique graphique qu’avec ma plaque d’égout. 😉

 

Vais-je utiliser une ligne ou une surface ?
A quel endroit une ligne va-t-elle toucher le cadre (dans un coin, sur un bord) ?
Quel va être l’angle entre le sujet et les bords du cadre (Angle = 0 ou 90° -> composition en suivant le cadre, en parallèle ; Angle = 45 ° -> composition en diagonale ; Angle = une autre valeur -> composition plus libre) ?

En réalité, tous ces éléments de composition servent également au format 2/3 !
Mais les choses sont moins complexes et plus faciles à caractériser au format carré.

 

FormatCarreOK9

 

 

 

Parallélisme et diagonales

De manière encore plus prononcée qu’au format rectangulaire, jouer avec les diagonales est très attirant lorsque l’on cadre en carré ! Ne vous en privez pas !

Sans que leur utilisation ne devienne systématique, les diagonales permettent des constructions très dynamiques et donnent un fort impact à nos images.

 

FormatCarreOK11

 

A défaut de véritable diagonale, une ligne qui part d’un coin pour s’échouer sur un bord voisin du coin opposé peut être intéressante à travailler également.

Ce type de composition plus subtile rend l’utilisation de la diagonale moins systématique et estompe un peu le côté géométrique tout en conservant une composition forte.

 

FormatCarreOK10

 

Les diagonales, en photographie, peuvent, bien entendu (Alleeeez ! au diable la rigueur mathématique !!) se déformer pour onduler, s’entortiller … Elles aiment reprendre leur liberté !

Les courbes et formes circulaires s’associent d’ailleurs parfaitement avec le format carré.

 

FormatCarreOK13

 

L’utilisation des médianes ou autres lignes parallèles à un bord de l’image engendrent des images plus stables, plus calmes.
Le carré, travaillé de cette manière donne une impression de sérénité de par son format équilibré et le parallélisme entre les plans (surtout quand ceux-ci sont horizontaux).

Ce procédé est souvent exploité en photo de paysage où le rendu étagé est donné par la répartition dans l’image de zones “ciel”, “champ” ou “mer” etc. Les zones parallèles se répondent et créent des effets très intéressants notamment lorsqu’elles sont de couleurs ou de densités variées.

 

FormatCarreOK12

 

 

 

Intégrer l’humain dans nos images au format carré

Nous avons évoqué beaucoup de sujets graphiques jusque là : paysages naturels et urbains, éléments géométriques… Ce sont les sujets les plus faciles à mettre en valeur au format carré.
Cependant, il ne faut pas croire que réaliser un reportage au format carré et y intégrer des éléments humains n’est pas possible ou pas souhaitable !… Au contraire !

L’humain peut y jouer deux rôles, que l’on peut distinguer.
Parfois, le graphisme du décor est le point de départ de notre composition, les éléments humains viennent s’y intégrer pour créer des points forts.

 

FormatCarreOK14

 

Dans d’autres cas, l’humain peut lui-même se substituer à un élément géométrique !

 

FormatCarreOK16

 

Sa verticalité fait qu’il joue souvent le rôle d’élément allongé parallèle au bord du cadre.
Mais, lorsqu’il est assis, de profil, son corps forme un angle !

Ainsi, l’humain fait entrer notre regard dans l’image ou le fait buter contre le cadre et repartir en sens inverse ; il l’empêche de s’échapper.
Il peut lui-même servir de structure à notre photographie.

 

FormatCarreOK15

 

Par contre, comme nous l’avons rappelé, une photo carrée a besoin d’une construction géométrique et d’une composition très soignées. N’ayant de pas de sens de lecture préférentiel, le regard peut facilement se perdre dans l’image s’il n’a pas suffisamment de point de repère.

Ainsi, évitez les photos de groupe, ou de foule à ce format sauf si l’un des personnages se détache particulièrement.

 

FormatCarreOK22

 

 

 

D’un point de vue technique… Cadrer au format carré.

Malheureusement, peu d’appareils numériques permettent au photographe de cadrer directement au format carré…
Edit de 2015 : On peut noter pas mal de progrès de ce côté là chez les marchands de petits appareils (compacts, hybrides…), ces dernières années, ce qui est très agréable.
Côté reflex, par contre, c’est malheureusement le désert !!

Notons aussi que les prises de vue au smartphone, Instagram etc. ont démocratisé la photo carrée selon des proportions proprement hallucinantes. C’est chouette, non ?! 😀

 

FormatCarreOK18

 

Certaines personnes me répètent inlassablement : mais tu n’as qu’à recadrer tes photos, plutôt !

C’est sûr, celles-ci ne se rendent pas compte à quel point cela change la donne que de cadrer directement au format carré.
Le cadrage direct à ce format avec choix d’angle de vue simultané constitue l’unique manière de pouvoir jouer réellement avec les diagonales et d’exploiter ainsi toutes les possibilités de ce format riche en graphisme.

Si recadrer nos images est tout de même possible, on se rendra cependant souvent compte, après coup, que notre oeil nous a un peu trompé. Il manque alors une petite bande dans le sens de la largeur pour que la composition soit parfaitement équilibrée et les photographies que l’on pensait pouvoir recadrer au carré ne s’avèrent finalement pas tout à fait adaptée à ce format…

 

FormatCarreOK17

 

L’autre problème vient au tirage ! Bien peu de labos proposent des tirages au format carré et bien peu de marchands de papier photo (voire pas du tout ?!) proposent des supports de ce format pour nos impressions.

Édit de 2015 : Bien que certains puristes le déplorent, nous photos sont sans doute de moins en moins souvent tirées sur papier, ce qui rend cette problématique plus accessoire… De mon côté, je trouve que l’on peut profiter pleinement d’une photographie également sur un écran de taille suffisante : j’y retrouve un peu le rendu lumineux des diapositives projetées !

On peut toutefois regretter que nos écrans toujours plus allongés horizontalement soient de moins en moins adaptés au visionnage d’images au carré (et c’est pire encore pour les images verticales…).

 

FormatCarreOK21

 

FormatCarreOK20

 

 

 

Le mot de la fin

Pour conclure, je dirais que cadrer au format carré est une vraie initiation à la composition.
Quelle richesse de pouvoir regarder les choses autrement avec cette géométrie qui surgit dans l’image au moment où l’on s’y attend le moins et qui nous mène naturellement vers l’abstraction et la composition graphique !

D’ailleurs, je vous mets en garde… Attention, cette pratique est addictive !!! 😉

 

Le carré a une magie qui faut apprivoiser puis laisser s’échapper…

 

FormatCarreOK23

 

27 comments

  • Anne LANDOIS-FAVRET

    Je ne connaissais pas cet article, quelle découverte ! Je suis très fan du format carré, je l’utilises même exclusivement pour mon projet 52. Ton article m’éclaire sur quelques règles à adopter et il m’a permis de mettre des mots sur certaines choses que je faisais instinctivement.

    Concernant les appareils photo qui cadrent directement au format carré, effectivement, je trouve cela dommage qu’il n’y en ait pas assez, car j’ai eu le même souci que toi à l’époque, même si on essaye de se forcer à voir un carré dans le viseur pour soigner sa composition, parfois il y a des ratés. Il m’est arrivé plusieurs fois de me retrouver avec quelques images inexploitables car je n’avais pas bien visé juste pour en faire un carré. On peut tout de même essayer de s’appuyer sur des repères à la visée, mais il n’y a pas toujours ce qu’il faut, cela varie beaucoup d’un appareil à l’autre.

    Merci en tout cas d’avoir réédité cet article très complet ! (et bravo pour les superbes images d’illustration)

    • Didier

      Mademoiselle,
      J’adore ce que tu fais. Surtout ton projet 52. Oublie que tu as aucune chance. Va-si Fonce!!
      Mes salutations les meilleurs.
      Didier

  • Pascaline

    Comme le temps passe ! Ah le format carré tout un programme… Je ne sais pas si c’est parce que c’est aussi mon nom de jeune fille, mais c’est un format que j’affectionne moi aussi 😉 Par contre comme tu le dis, avec un reflex, ce n’est pas toujours évident mais si on essaie de composer à la prise de vue pour un recadrage au format carré. La plupart du temps, j’essaie d’utiliser mon téléphone avec l’appli hipstamatic quand j’ai envie de photographier directement avec ce format.

  • Marie

    Quel super article riche en informations et démonstrations, à relire et à re-relire …
    Etant toujours à la recherche d’images graphiques, j’apprécie ce format et depuis que j’ai fait l’acquisition du Lumix GM1, je trouve très agréable de pouvoir cadrer carré dès la prise de vue 🙂
    Je te rejoins complètement lorsque tu dis que le format carré permet une vision plus globale, je trouve qu’il recentre plus l’attention sur le sujet. Pour moi, ça se complique lorsqu’il s’agit d’y intégrer l’humain, j’y travaille mais c’est loin d’être évident 😉
    Merci Anne-Laure pour ce flashback … 6 ans déjà !!!

  • l'angevine

    ce qui est bien dans le carré,c’est ce jeu de graphisme où souvent le traitement noir-et-blanc donne plus de valeur géométrique…me voilà à un cours de math!!!lol

  • Philippe

    Très bel article ; à lire et relire.

  • Michele DE SOUZA

    Merci Marie-Laure pour ce magnifique article, source d’inspiration. J’adore tout simplement. Comme les trois livres d’ailleurs qu’après avoir lus avec passion, je consulte, re-consulte, rere-consulte… car ce style de photo et cette créativité me parlent vraiment. On sort vraiment des sentiers battus…

  • ariane

    Article passionnant, comme d’habitude!

    Vos images sont cohérentes, elles illustrent parfaitement la construction que vous évoquez en texte: mention spéciale à la plaque d’égout qui aura eu son moment de gloire 🙂 quelle patience pour tout nous expliquer!

    J’affectionne particulièrement la photo des mains jointes, qui apparaît d’ailleurs dans votre excellent opus « Photographier au quotidien ». Quelle douceur, quelle émotion…

    J’aime beaucoup le format carré, il est très hype en ce moment (vos edits 2015 y font justement référence), mais j’ai toujours eu peur qu’il « enferme » la photo, la cloisonne presque durement entre ces quatre petits murs.
    Vous prouvez qu’il n’en est rien, que les murs peuvent s’adoucir par des constructions de diagonales et de courbes, et d’un à-priori étouffant je suis passée à une impression de cocon, de petit format tout-terrain, pour peu qu’on suive quelques règles, dont vous nous régalez encore 🙂

    Merci pour cet article! je n’ai pas connu l’ancien site, mais nul doute que comme un Phenix, il renaîtra de cendres qui ne feront que le renforcer.

    • Anne-Laure Jacquart

      Effectivement, la crainte du cocon est justifiée, Ariane, mais si vous prenez soin de dynamiser vos compositions et de ne pas étouffer votre sujet avec le cadre, vous produirez de petites perles au format carré, j’en suis sûre ! 😀

  • Christophe Dillinger

    Il ya un magazine en ligne dédié au format carré. Il s’appelle… Square Magazine 🙂 http://www.squaremag.org

    Viendez, ya du carré.

  • Stéphane

    Bonjour Anne-Laure,

    J’ai découvert tout récemment ton site et j’aime beaucoup ce que tu fais ! Merci pour cet article très intéressant sur le format carré. Effectivement c’est un format qui offre beaucoup de possibilités et qui est souvent délaissé (ah il est loin le temps des Polaroïd ).
    Une question me taraude cependant… Ce format n’est-il pas une façon de s’affranchir du choix de faire une photo au format portrait ou paysage, donc le choix de la facilité ? Tu loues les qualités du carré, pour autant le format 2/3 n’est pas dénué d’intérêt et d’avantages et il reste beaucoup plus proche du ratio défini par le nombre d’or… A-t-on déjà vu un temple grec au fronton carré ??
    Encore merci pour tes articles !

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci, Stéphane, pour cet intéressant commentaire !
      Tout non choix est un choix, ha ha !! 😛

      J’adore aussi le format 2×3 (notamment en vertical) et la direction qu’il donne à nos images mais avoir la possibilité du format carré donne un choix supplémentaire : celui de ne pas donner d’orientation préférentielle ! 🙂

      Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une solution de facilité car, justement, le cadre ne fait pas le boulot à notre place, c’est à nous de donner la dynamique au sein d’un cadre qui est plus statique.

      Chaque format, chaque caractéristique photographique a ses richesses à exploiter, bien sûr ! Ses difficultés et ses facilités. 🙂

  • GoBois

    Bonjour Anne-Laure !
    Super chouette d’avoir ressorti cet article : oui à lire et relire car il est rempli de conseils et d’idées et en plus plus je peux choisir ce format directement à la prise de vue avec mon Canon 70D 🙂
    Bonne continuation !

  • jean luc werpin

    Un pur bonheur que ce format. C’est mon « format de base » car c’est lui qui me procure mes plus grandes satisfactions.

  • Daniel C

    Super cette remise en ligne des anciens articles disparus et que je relis avec bonheur.

    le format carré, on y pense pas assez !

  • Joël

    Immense merci Anne-Laure pour avoir remis en ligne ce superbe billet ! C’est via l’ancienne version que j’ai découvert ton site, ton travail, et que je suis devenu un inconditionnel de ce format ! J’ai pas mal cherché de ressources sur ce format à travers tout le web, et je crois pouvoir dire que cet article n’a absolument pas d’équivalent. Quelle superbe surprise en ce début de week-end, et de la relecture en perspective (enfin, sans doute pas que de la relecture te connaissant !). Bon week-end, merci encore et à vos carrés tout le monde !

  • ariane

    Pour info, Photobox propose les tirages carrés depuis peu, ainsi que Cheerz (ex-Polabox).
    Je trouve personnellement les prix un peu élevés, mais je ne connais pas la qualité de ces tirages, n’en ayant encore jamais fait…

  • Céline

    J’adore tes compositions carré Anne-Laure… et j’admire ta créativité ! Très inspirant encore une fois comme article !
    Merciiiiii et bon week-end !! 😉

  • Sonia C.

    Coucou Anne-Laure,
    Je te suis pleine de gratitude pour ce superbe article.
    Grazie mille. 🙂

  • Anne-Laure Jacquart

    Vraiment un grand merci à tous pour ces nombreux compliments sur mon article !!

    Ravie de voir que vous appréciez aussi ce petit trésor photographique qu’est le format carré. 🙂

  • Magali (thursday)

    Merci pour ce chouette article très bien illustré!
    Cela me donne envie de faire une série au carré pour cet été puisque le GM1 propose ce format!

  • sarabande

    un plaisir que de retrouver cet article

  • Olip

    Amis carréistes bonjour ! Non, vous n’êtes pas seuls !
    Le carré est mon format standard depuis de nombreuses années 🙂
    Un petit retour d’expérience sur le matériel.
    C’est sur compact numérique que j’ai le plus pratiqué :
    – Canon G12 (l’écran arrière montre bien l’image carrée, par contre le viseur optique reste rectangulaire)
    – Fuji X30 (écran arrière et viseur digital montrent tous deux l’image carrée)
    En argentique, c’est plus rare :
    – je n’ai rien trouvé sur pellicule 35mm – il y a quelques raretés qui faisaient du 24×24 dans les années 50 – genre http://camera-wiki.org/wiki/Category:24×24
    – Le format carré a été très courant en moyen format, sur pellicule 120 : je réussis de belles images avec un Yashica 124 acheté d’occasion quelques centaines d’euros (a une cellule – images 6×6 – coûte environ 2€ la photo avec dev+scan chez Negatif Plus à Paris – ma pellicule de prédilection est la Portra 400) ; la rolls est bien sûr le Rolleiflex, à partir de 1000€.
    En ce moment, je regarde les reflex numériques, pour la qualité de visée … Les fabriquants n’ont clairement pas les carréistes au sommet de leurs priorités. Voici l’état de mes recherches :
    – chez Canon, les EOS 70D et 100D savent faire du 1:1 (mais je ne sais pas ce que ça veut dire dans le viseur)
    – chez Nikon, seul le D5 (7000€ quand même…) propose du 1:1 (même question … même si à ce prix là j’espère que le viseur suit !)
    – donc j’envisage d’acheter un réflex à verre de visée amovible, sur lequel je ferai graver les repères de visée carré pour composer à mon aise, comme http://petapixel.com/2013/02/01/etching-square-format-lines-into-a-dslr-focusing-screen/ Mais cela implique ensuite que je retouche tous les fichiers produits… j’espère pouvoir l’automatiser.
    Et vous, comment faites-vous ?

    • Anne-Laure Jacquart

      Olip,

      Merci pour ce retour et ces informations complètes et utiles ! 🙂

      Je me suis posée la question des repères sur le viseur et des recadrages dans le temps mais, pfffff, heureusement, les compacts Ricoh m’ont sauvé la mise en offrant la possibilité de cadrer au carré.

      Depuis, je suis montée en qualité et je déclenche en hybride.
      J’ai utilisé le GF1 puis, actuellement, le GM1, tous deux permettant le déclenchement au format carré. ☺️

      Je ne sais pas pour les autres matériels hybrides (il faudrait re-potasser les Olympus, notamment) mais, a priori, les hybrides Lumix de Panasonic intègrent le format carré (à vérifier pour chaque boitier dans les spécificités).

      C’est le cas, en tout cas, des hybrides de la gamme GF (ils en sont à GF7 à présent !!…) et de la gamme GM (jusque GM5 pour le moment) qui sont petits et pratiques.

  • Francesc B.

    Une belle page qui fait du bien… J’ai grandi avec l’argentique et le format carré… Format trop boudé, à tort… Mon père, illustrateur et artiste peintre (1921-2015) avait (et nous l’avons en pièce de collection) un Rolleiflex acheté neuf (une fortune) en 1952.
    Sur Flickr, je suis sur plusieurs groupes de photos carrées.

  • Frédéric

    Merci pour ces informations et conseils, et les très nombreux exemples. Je me suis replongé dans le moyen format carré argentique il y a peu (Mamiya Six, Kowa Six) et votre site m’aide beaucoup à trouver des points de repère pour le cadrage et l’inspiration.

Répondre à Anne LANDOIS-FAVRET Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *