Lumix GM1 hybride : prise en main et review.

Voilà à présent presque 3 ans que j’utilise un appareil photo hybride à plein temps.
C’est le GF1 (avec un F comme Formidable 🙂 ) qui m’a fait franchir le pas.

Et c’est désormais avec le GM1 (avec un M comme Merveilleux 😀 ) que je vais continuer ma route !

Tout d’abord, je tiens à dire, d’autant plus que je sais que certains d’entre vous se sont également tournés vers cet appareil, que j’ai été vraiment comblée par le GF1 et ne lui trouvais pas vraiment de défaut, à part une gestion du bruit en haute sensibilité un peu limitée.

Cependant, en tant que professionnelle de la photo particulièrement peu dépensière il faut bien le dire, et peut-être bien recordwoman en rentabilité coût du matériel photo / diffusion des photos réalisées, j’ai estimé qu’il était toutefois temps de voir si un nouveau boitier pouvait me permettre de bénéficier de nouveaux avantages, au gré des progrès de la technologie. 🙂

NB : J’écris ici une « review subjective » en mettant l’accent sur les fonctionnalités qui ont constitué mes critères de choix et celles qui me semblent les plus appréciables ou problématiques, sur le GM1. Cette présentation est donc loin d’être exhaustive, certaines propriétés du matériel n’ayant pas été citées ou approfondies. N’hésitez pas à compléter cette lecture par d’autres critiques.

 

Lumix-Gm1-2-(1)

Autoportrait au Lumix GM1 et objectif Zuiko 45mm 1.8. Non non, mes doigts n’ont pas enflé pendant la nuit !! 😆

 

Les qualités d’un hybride

Suite au piratage de mon site, les différents articles matériels que je vous avais proposés sur la prise de vue à l’hybride micro 4/3 ne sont plus en ligne. Ainsi, je vais commencer par récapituler rapidement ce qui fait que les hybrides me conviennent mieux, et répondent davantage à mes besoins que les réflex, bridges et compacts.

En tant qu’hybride, mon GM1 :

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] a un capteur suffisamment grand pour permettre des jeux de profondeur de champ porteurs et être assez performant même en en basse lumière. (Les compacts et bridges ont un capteur beaucoup plus petit qui ne permet pas cela : le flou de profondeur de champ est presque impossible à obtenir sauf en macro, et le grain altère vite les photos quand la lumière manque. Les reflex, eux, ont un capteur un peu plus grand que les hybrides, voire encore plus grand en « full frame », mais ce n’est pas le même gabarit ! Ce qui m’amène au deuxième point.)

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] a un poids et un volume particulièrement réduits par rapport à ce grand capteur.
En résumé, l’hybride est un appareil qui cache vachement bien son jeu. 😉 Un moteur pit’être bien de Ferrari dans une carrosserie de Twingo. 😀
Le GM1 est même carrément champion de sa catégorie à ce niveau puisque c’est l’hybride le plus petit et le plus léger du marché. J’y reviens tout à l’heure. (En comparaison, les reflex et bridges sont bien plus gros. Les compacts, eux, sont de même taille voire plus petits mais n’ont pas ce fameux capteur assez grand évoqué au premier point.)

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] est à objectif interchangeable.
Cette particularité me permet d’avoir plusieurs objectifs, en particulier des focales fixes qualitatives, et d’en changer pour passer d’une approche photographique à une autre (par exemple du grand angle aux plans rapprochés au téléobjectif).
(A contrario, les appareils à objectif fixe non interchangeable comme les compacts et bridges ont toujours le même objectif associé. Il s’agit souvent d’un zoom polyvalent mais un peu moins qualitatif, en particulier pour ce qui est de l’ouverture et du piqué.)

 

Lumix-GM1-11

 

LumixGM1-2

Ci-dessus, prises de vue macro au Lumix GM1, objectif Lumix 20mm 1.7 et Filtres close-up Hoya +3 et +4.
Autoportrait au Lumix GM1 et objectif Zuiko 45mm 1.8.

 

Spécificités du Lumix GM1

Je souhaite à présent vous faire partager certains des critères qui ont guidé mon choix vers ce Lumix GM1 de chez Panasonic.
N’étant pas spécialement intéressée par le matériel en soi, je vous avouerais que je suis loin d’avoir potassé toutes les fiches techniques des appareils hybrides concurrents ! Je suis convaincue que nombre d’entre eux sont très bien également. 🙂 Cependant, par rapport au tour d’horizon que j’ai réalisé et à l’étude plus approfondie du GM1 (ainsi que d’un autre boitier, le GX7) que j’ai faite, j’ai choisi ce boitier parce qu’il :

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] donne la possibilité de cadrer au format carré.
Cette fonction est à présent un peu plus répandue mais certains boitiers ne la proposent pas encore… (elle n’existe pas, de plus, en reflex).
Le cadrage carré a toujours constitué une condition sine qua non, pour moi, lors du choix de mes petits appareils. Non non, recadrer après coup ce n’est pas pareil. 🙂

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] génère une bonne qualité d’image et ce, même lorsque l’on monte en sensibilité.
A une même taille de capteur, différents facteurs influencent le degré de bruit numérique et la qualité d’image. Avec mon GF1, je n’osais pas trop dépasser les 400 ISO sous peine d’avoir un peu trop de grain. D’après les tests effectués par les professionnels, et que ma prise en main a confirmés, on peut atteindre sans souci les 1600 ISO avec le GM1, sans voir sa photo trop altérée par un bruit franchement disgracieux.

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] est un appareil particulièrement minuscule et léger !
10 cm de long, 5,5 de haut et 3,5 de profondeur (dimensions du boitier seul), pour un poids de 204g batterie comprise, sans l’objectif ! Pas même une plaquette de beurre !! 😀 Les hybrides sont globalement plus petits que les reflex, mais tout de même avec des gabarits très variés. Le GX7, qui me semblait un bon boitier également, s’est avéré à l’étude être une sacrée « belle bête » ! Il est plus gros et plus lourd, même, que mon appareil précédent, le GF1. Cela ne correspondait pas vraiment à mon envie d’une plus grande légèreté… et liberté ! Lorsque l’appareil ne quitte pas notre sac à main, même pour aller faire quelques courses, le poids compte. Posséder un appareil léger aide à ne pas se reporter sur son sans doute décevant portable, quand on pourrait réaliser une photo plus maîtrisée et avec un meilleur modelé en utilisant un vrai appareil. 😉

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] est réactif et discret.
C’est un appareil assez rapide au fonctionnement (autofocus, obturateur etc.). L’écran tactile est lui aussi réactif et performant. L’appareil possède, de plus, un mode discret qui permet de déclencher sans faire de bruit. 🙂

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] permet les réglages de base via des boutons, qui sont complétés par des touches Fn tactiles personnalisées (Fn)
Je souhaite pouvoir réaliser la plupart de mes réglages de base à l’aide de boutons : réglage de l’ouverture et correction d’exposition notamment, ce qui est possible sur le GM1. Malheureusement, il manque un bouton, essentiel, pour la sensibilité ! Je pense donc affecter ce réglage à la touche fonction. Le « quick menu » permet également d’avoir sous la main un autre réglage via un bouton : par exemple pour moi le changement de rendu permettant la conversion directe en noir et blanc ou les options de format (rectangulaire ou carré) que j’utilise souvent.
5 touches fonctions virtuelles présentes dans le menu tactile et facilement accessibles viennent compléter les boutons présents . Or, j’aime bien pouvoir paramétrer mes petites préférences. 😉 J’y ai affecté, pour le moment (voir photo ci-dessous), le changement de format (passage du format rectangulaire au format carré), les options de rendu (conversion directe en noir et blanc ou prise de vue couleur), l’accès au mode discret (afin de pouvoir rapidement supprimer tous les bruits même celui de l’obturateur pour photographier en toute discrétion et impunité !! 😈 ), le focus peaking (activation ou désactivation de cette fonction qui met en surveillance la zone de netteté en mise au point manuelle) et l’accès au wifi (chargement des photos sur un smartophone ou une tablette via l’application de Panasonic).

 

GM1-Ecran

Vue arrière du GM1. A gauche, affichage des boutons Fn personnalisables sur l’écran tactile.
A droite, vue réduite n’incluant que les valeurs d’ouverture, de temps de pose et de correction d’exposition.

 

P1000322

 

Lumix-GM1

 

Lumix-GM1-1bis

Ci-dessus, photos réalisées au GM1 et, respectivement, avec Le zoom Lumix 12-32mm f/3.5 – 5.6 du kit (adolescentes et arbre en contre-jour) et le Zuiko 45mm f/1.8 (chien). Vue du GM1 réalisée au GF1.

 

Par rapport à d’autres photographes, certaines caractéristiques ne sont pas essentielles pour moi… J’estimais toutefois importante de souligner ces particularité de l’appareil au cas où vous y seriez plus sensible (bien sûr, l’ensemble de la présentation n’est pas exhaustive ! Complétez-là par d’autres lectures avant de faire votre choix !). Personnellement, je ne ressens pas spécialement de contrariété à l’idée que le GM1 :

n’ait pas de viseur et n’offre pas la possibilité d’ajouter de viseur optionnel.
Les viseurs électroniques que l’on peut parfois associer aux hybrides ne me plaisent de toute manière pas : ils me donnent l’impression de regarder à travers une caméra de surveillance ! La visée reflex est, elle, bien agréable, bien que les viseurs aient notablement rétréci ces dernières années mais je ne lui vois pas que des avantages. En effet, elle oblige l’utilisateur à porter l’appareil à son oeil, ce qui casse le contact oculaire avec un éventuel modèle, est moins discret, réduit les angles de vue possible etc. Le cadrage à l’écran me convient et m’offre la possibilité de changer facilement mon cadrage d’un simple et léger mouvement de poignet. Si vous souhaitez cependant pouvoir bénéficier de la possibilité de cadrer dans un viseur, il vous faudra vous tourner vers un autre matériel qui l’intègre ou rend possible son ajout.

puisse engendrer une prise en main plus difficile de par sa taille.
Pour mes premières prises de vue, je n’ai pas ressenti de problème à la prise en main : pas de peur que l’appareil ne me glisse des mains, ni d’inconfort. Pour ce qui est de la prise de vue au format horizontal en tous cas. J’avoue qu’en vertical, par contre, 2 boutons sont présents à l’endroit où je voudrais pouvoir mettre mon pouce, ce qui ne facilite pas les choses. Ainsi, mes propres difficultés peuvent être éventuellement liées à l’ergonomie du boitier mais pas spécialement à la prise en main d’un appareil d’aussi petite taille.

 

LumixGM1-3

 

WE-Perle-Eau3

Ci-dessus, autoportrait au Lumix GM1 et objectif Zuiko 45mm 1.8.
Prise de vue macro au Lumix GM1, objectif Lumix 20mm 1.7 et Filtres close-up Hoya +3 et +4.

 

 

Quelques réserves et bémols, pour ce premier ressenti

Voici les quelques inconvénients que je trouve à ce matériel, pour le moment. Selon la sensibilité de chacun, certains éléments vous paraitront de la critique de détail et d’autres, peut-être, des contre-arguments rhédibitoires…

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] L’absence de bouton dédié à la sensibilité ISO.
La sensibilité constitue un paramètre très important de la prise de vue photo, et j’aurais bien voulu pouvoir la régler facilement via un bouton physique.

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] L’absence de mention de la valeur ISO dans l’affichage simplifié sur l’écran.
A croire que Panasonic est convaincu qu’il faut juste régler la sensibilité sur AUTO et ne plus s’en préoccuper !… 🙄
Comme sur de nombreux boitiers, un bouton « disp » (display) permet de sélectionner la quantité et le type d’informations que l’on veut avoir à l’écran lors de la prise de vue. Ne souhaitant pas y avoir trop d’inscriptions parasites, j’opte pour la version la plus minimale, qui n’indique que les valeurs du couple vitesse diaphragme et de la correction d’exposition. Voilà qui serait juste ce qu’il me faut, s’il ne manquait pas la mention de la sensibilité ! Bonjour les risques de tout photographier à 1600 ISO sans s’en apercevoir si cette valeur n’est pas présente à l’écran !… 😡 Si je veux bénéficier de cette information, je dois obligatoirement afficher l’écran le plus complet, présentant pas moins de 19 icônes en tous genre + un « niveau » traversant l’image et permettant de juger de l’horizontalité de la prise de vue. Un vrai foutoir ! 😯

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Une ergonomie pas évidente à apprivoiser.
Pendant ces quelques jours de prise en main avec l’appareil, j’ai souvent appuyé sur l’un ou l’autre bouton ou sur l’écran tactile sans le faire exprès. Les touches sont petites, rapprochées et sensibles, le maniement demande donc sans doute un peu d’habitude.

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] La prise en main délicate au format vertical.
Comme je l’indiquais plus haut, les touches vidéo et lecture sont positionnées au bord du boitier, à l’endroit où j’ai tendance à vouloir placer mon pouce, alors que j’oriente le boitier au format vertical. Les placer 1 à 1,5 cm plus à gauche m’aurait semblé plus pertinent.

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] La faible capacité de la batterie.
Taille et poids oblige, j’imagine, la batterie a une autonomie assez faible et devra être rechargée souvent. C’est une petite contrainte supplémentaire mais qui ne m’inquiète pas trop, cependant. J’achète de toute façon toujours une deuxième batterie pour mes boitiers photo ainsi, je pense que mes deux batteries devraient me donner suffisamment d’autonomie pour ne pas tomber « à sec ».

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] L’absence de stabilisation du boitier
Cherchant à réaliser des photos dans des conditions lumineuses toujours plus périlleuses, une stabilisation du boitier ne m’aurait pas dérangée, pour encore moins de risque de flou sur les temps de pose limite. 😉

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Un autofocus tactile un peu décevant par rapport à ce que j’imaginais
Ce boitier est mon premier matériel tactile et je me faisais une joie de pouvoir bénéficier, éventuellement, de la mise au point via l’écran tactile. Pouvoir indiquer simplement à l’appareil à quel endroit je souhaitais placer la netteté (il faut dire qu’avec mes prises de vue en faible profondeur de champ, l’autofocus en perd généralement son latin, avec tout ce flou et ne sait plus, souvent, à quel saint de la netteté se vouer !!) me semblait plein de promesses. J’imaginais un fonctionnement semblable à celui des smartphones, avec lesquels la mise au point se fait automatiquement dès que l’on pose son doigt sur l’écran. Or, sur le GM1 (je ne sais si c’est le cas sur tous les boitiers tactiles), l’appui du doigt ne permet en fait que de créer un collimateur à un endroit donné. La photo reste donc floue et il faut par la suite envisager un appui à mi-course sur le déclencheur pour que la mise au point se fasse… J’avoue que je trouve cela un peu fastidieux. Reste la possibilité du déclenchement tactile qui lui, permet, d’un appui sur l’écran, à la fois de faire la netteté et de prendre la photo mais je vous avouerais que je ne suis pas très à l’aise, pour l’instant, avec ce fonctionnement. L’utiliser signifie-t-il que je doive cadrer sur une vue floue ?! L’enchaînement des actions ne me permet pas de vérifier que la netteté est bonne avant que l’appareil ne déclenche… ne va-t-il pas en résulter trop de photos ratées ?! Sans doute certaines de ces fonctions nécessitent-elles de prendre de nouvelles habitudes et d’acquérir quelques automatismes ainsi n’hésitez pas à nous partager vos trucs si vous aimez les utiliser. 🙂

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Une mise au point classique plus difficile à gérer en présence d’un écran tactile
Je fais donc la mise au point « à l’ancienne » en appuyant à mi-course sur le déclencheur tout en centrant le sujet puis en cadrant à nouveau la photo comme souhaité avant de déclencher. Problème : je me suis rendue compte que, lors de mes premières utilisations, j’avais parfois cliqué auparavant par inadvertance sur l’écran tactile, ce qui avait défini comme zone de mise au point non plus le centre de l’image mais un endroit quelconque de l’écran (changement de collimateur)… Je dois donc rester vigilante à ce niveau et étudier d’un peu plus près les différentes possibilités de mise au point afin de trouver enfin celle qui me convient le mieux.

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Des fichiers RAW pas encore gérables par Aperture
Ce n’est pas vraiment du fait de Panasonic mais le logiciel que j’utilise, Aperture, ne rend pas encore possible la gestion des fichiers RAW générés par le GM1. Je me vois donc dans l’obligation de passer par un autre logiciel ou d’exploiter directement les jpg, en attendant que le format de fichier du GM1 soit inclus à Aperture.

 

Voilà donc pour mes premières impressions sur ce boitier ! Pardonnez-moi d’avoir été un peu longue ; j’espère que ces informations précises et pratiques vous ont intéressé. 🙂

 

Lumix-Gm1-1-(1)

Vue avant du GM1, avec le zoom Lumix 12-32 mm f/3.5 – 5.6.

 

Quelques mots sur l’objectif du kit, le zoom Lumix 12-32 mm f/3.5 – 5.6

Je n’ai pas beaucoup parlé de l’objectif associé, le GM1 ne se vendant qu’en kit et non boitier nu.
Il s’agit dans mon cas du zoom Lumix 12 – 32 mm f/3.5 5.6 qui donne un range de focale de 24 – 64 mm en équivalent 24/36.

Cet objectif de kit a l’air pas mal du tout. Il a été conçu spécialement par Panasonic pour aller comme un gant au GM1, grâce à son diamètre assez réduit. Notez bien que celui-ci doit être déployé manuellement pour être fonctionnel et n’est pas directement utilisable à l’allumage du boitier. Cela peut provoquer un petit délai supplémentaire avant de pouvoir déclencher, mais on peut sans aucun doute pardonner cela à un zoom de 2cm d’épaisseur. 🙂

Evidemment, côté ouverture du diaphragme (f3.5 en grand angle et F/5.6 aux focales les plus longues), c’est sans comparaison avec mes focales fixes ouvrant à f/1.7 et 1.8. Ainsi, je réserve plutôt ce petit zoom comme objectif polyvalent en extérieur (street ou paysage), avec une nette préférence pour mes focales fixes dès que je me trouverai dans des conditions lumineuses plus difficiles ou que je souhaiterai jouer avec le flou de profondeur de champ.

 

GM1-Dessus

 

Lumix-GM1-6

Ci-dessus, vue de dessus du GM1, avec le zoom Lumix 12-32 mm f/3.5 – 5.6 et prises de vue avec ce même matériel.

 

Ma conclusion provisoire sur le GM1 🙂

La liste précédente de mes « bémols » vous a peut-être semblé longue et décevante ; cependant, la plupart des remarques correspondantes tiennent du détail et, au final, ce sont vraiment les « plus » qui priment dans mon ressenti. 🙂
Il est vrai que, n’étant pas dans une phase photographique particulièrement productive, la finalisation de mon prochain livre me prenant beaucoup de temps et d’énergie, je n’ai pas pu accumuler suffisamment de temps de prise de vue pour que tous les automatismes soient bien en place, ce qui justifie quelques réserves dont j’aurai sans doute à peine le souvenir dans quelques semaines. 🙂

Ainsi, je suis pour le moment très satisfaite du GM1, qui cache un matériel très performant sous son gabarit poids plume. Dans le sac ou autour du cou, il sait se faire oublier quand la photo n’est pas ma priorité. Rapide, réactif, il est agréable à utiliser et la qualité d’image est au rendez-vous.

C’est vrai, cet appareil est assez cher, puisque l’ensemble boitier + objectif coûte plus de 600€. Pour un boitier complémentaire au reflex, cela peut faire élevé pour certaines bourses. En tant qu’appareil principal, là encore, il faut pouvoir bénéficier d’un budget suffisant mais puisqu’avoir un appareil performant et léger toujours sur vous vous conduira à réaliser bien davantage d’images 😀 , est-ce que l’investissement ne s’avèrera pas plus intéressant en terme de coût par photo réalisée ou même réussie 🙂 que l’achat d’un reflex ?!…

 

GM1-Amazon
Si vous pensez que cet appareil peut convenir à vos besoins, foncez ! Mais, attention, ce n’est pas parce que le GM1 est sans doute le boitier idéal pour moi qu’il l’est pour vous ! Encore une fois, l’essentiel consiste à trouver un matériel adapté à votre pratique. Si vous aimez les téléobjectifs volumineux, les prises de vue sportives, animalières ou de concert, l’hybride n’est pas forcément le bon choix car sans doute serait-il un peu dommage d’associer à un boitier si compact une optique aussi lourde !

Selon les caractéristiques qui sont les plus importantes pour vous, les fonctionnalités qui vous tiennent à coeur, le type d’images que vous aimez faire, l’un ou l’autre matériel aura votre préférence.
Il n’y a pas de secret, il est essentiel de passer du temps à lire des comparatifs et à visionner des photos produites avec différents matériels repérés avant de faire son choix.
NB : Malheureusement, je ne peux pas me prononcer quant au choix de votre matériel et savoir pour vous si l’un ou l’autre boitier est « meilleur » ou plus adapté à votre pratique. De plus, je ne connais pas suffisamment les matériels existants pour pouvoir vous donner un avis rapide. Vous seuls pouvez juger de l’adéquation d’un matériel avec vos habitudes et projets de prise de vue. Prenez le temps de vous renseigner, même si potasser un peu de technique photo est une activité un peu moins passionnante que celle de création d’images ! 😉

Si vous possédez vous-même le GM1, n’hésitez pas à nous faire partager votre ressenti et à évoquer des fonctionnalités sur lesquelles je n’ai moi-même pas mis l’accent dans cette review subjective.

Mais, comme je le dis toujours, « qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse », ainsi je vous souhaite surtout de belles images, et qui vous tiennent à coeur, quel que soit le matériel que vous aimez utiliser.

 

P1000361bis

159 comments

  • sabine

    Bonjour et merci pour votre review.
    Avez-vous essayé la vidéo, et si oui, que pensez-vous du son?
    Je sais, on sort de la photo mais je suis à la recherche d’un bon appareil photo polyvalent.
    Merci de votre aide
    Une ancienne élève très satisfaite 🙂

    • Anne-Laure Jacquart

      Sabine, merci pour votre commentaire ! ça me fait plaisir de savoir que vous me suivez toujours !! 😉

      Non, j’avoue que je n’ai pas encore testé la vidéo, ainsi je ne pourrai pas vous dire ce qu’il en est du son (et je suis loin d’être une experte là dedans, de toute façon…).

      Sans pourrez-vous trouver d’autres review qui en parlent ? Celle du site dp review évoque rapidement la vidéo, avec quelques extraits, mais je ne sais pas s’ils donnent des infos sur le son.

      Bonne recherche de la perle rare ! 🙂

      • B et V

        Merci pour votre test. Ultra complet. G vu le GM en boîtier nu sur le net, mais comme ns sommes des amatrices, c pas pour nous, hihi. Après un petit bout de vos photos, On attend votre livre, forcément.

  • Vincent

    Merci pour cet article Anne-Laure,
    Une question sur les tirages possibles avec un capteur de 16 mégapixels.
    La qualité est suffisante en A4, A3, + ? Quelle est ton expérience sur ce point ?
    Vincent

    • Anne-Laure Jacquart

      Vincent, mon GF1 faisait du 12 MP et celui-ci fait du 16 Mp, ainsi ce n’est vraiment pas un paramètre qui m’a inquiétée, ni même intéressée j’avoue. Je ne suis pas trop une adepte de la course aux pixels. 😉

      Il y a des années, j’avais gagné un compact à 1,5 Mp avec lequel je faisais presque des 20×30. Il y avait toujours des gens dans les expos pour me dire « C’est beau, c’est de l’argentique, hein ?! ». Bon, évidemment, ils n’y connaissaient rien mais, même avec si peu de matière, cela passait quand même.

      Même si mon exemple est un peu caricatural car évidemment la qualité d’image n’était pas la même à 1,5 MP qu’à 16 Mp, et je suis bien contente de bénéficier de photos plus grandes à présent, oui cette résolution est tout à fait suffisante pour réaliser des tirages.
      La taille d’image produite, 3064×4592 px correspond à une photo imprimée au format 26×39 en 300 dpi, or, il n’y a même pas forcément besoin à 100% d’une telle résolution de pour faire de bons tirages. Rééchantillonner un peu, éventuellement, n’est pas si dramatique…
      Il faut bien penser que plus on tire grand et plus le spectateur regarde la photo de loin. 😀 (même si on a appris aux photographes, pour les rendre obsédés de la technique, à coller leur nez sur des tirages immenses, à visionner ses photos en taille réelle des pixels pour juger de leur piqué etc…. 🙄 ).

      A toi, donc, de juger si cette résolution te suffit. 🙂

      Pour moi, j’estime que c’est tout à fait bien, même pour faire des photo en doubles-pages dans mes livres Eyrolles, des couvertures de livre et éventuellement des tirages, même si je n’ai pas fait de grands tirages dernièrement.

  • Franck

    Bonjour,

    Utilisant depuis quelques années des  » mirrorless » ( Lumix / Nex ) je suis très heureux de lire votre essais.
    J’hésitais à le prendre en 2eme boitier pour remplacer le GF1 . Après l’avoir eu en main ( bel objet) et votre test, je pense que je vais céder.
    Il est dommage que ce boitier ne soit pas disponible nu. Le zoom je n’aurais pas l’utilité car je veux uniquement utiliser le 20 mm f1.8 dont je suis fan.
    Merci du partage.

    • Anne-Laure Jacquart

      Oui, effectivement, c’est dommage qu’il ne soit pas dispo boitier nu !

      Je crois que pas mal de personnes revendent l’objectif, ainsi si vous ne souhaitez pas le garder, vous pouvez toujours envisager cette éventualité. 🙂

  • Pascaline

    Je ne sais pas si j’arriverai à photographier avec un si petit appareil 😉
    J’ai deux questions, pas forcément sur le GM 1 : est ce que le GF 1 a la possibilité de cadrer au format carré ? Sinon, quand tu dis que tu apprécies d’avoir la conversion directe en N&B sur l’appareil, est-ce à dire que tes N&B sont sortis directement de ton appareil, et non convertis à posteriori à partir d’un fichier couleur en post-traitement ? Je trouve toujours tes N&B trop beaux, et j’avais cru comprendre à la lecture de nombreux articles qu’il n’était pas conseillé de sortir un fichier noir et blanc directement à partir du boitier car le résultat risquait de donner des aplats de gris pas franchement jojos 😀
    Pour ma part, j’aimerais bien trouver un appareil en plus de mon reflex, pour pouvoir l’avoir toujours sur moi comme tu dis : j’hésite toujours à trimbaler mon reflex à la plage par exemple, non seulement parce que je n’ai pas envie que du sable s’infiltre partout, mais en plus parce que j’hésite à quitter ma serviette de peur de me le faire piquer 🙂 Comme tu le sais j’aime bien photographier mes enfants au quotidien et il y a des situations où le reflex n’est pas l’idéal ! Du coup, je photographie aussi avec mon téléphone mais ce n’est pas pareil…

    • Anne-Laure Jacquart

      Bah, Pascaline, c’est pô la taille qui compte ! 😉
      La taille peut faire bizarre au début, quand on est habitué au reflex mais je ne sais pas si elle constitue vraiment un problème. Parfois, elle peut nous donner l’impression de ne pas avoir l’air sérieux avec notre matériel mais c’est bien : on gagne en humilité et en discrétion !!

      Oui, le GF1 faisait aussi du format carré, tout comme mon compact précédent, le Ricoh GX100. 🙂
      (Je suis abonnée aux G)

      Pour ce qui est de la conversion en noir et blanc, j’en ferai sans doute un petit article un de ces jours. Merci pour tes compliments sur mes traitements monochromes en tous cas !! 😀

      En fait, ces derniers mois, je photographie en RAW + JPG.
      Ainsi, cela me permet de à la fois de viser en noir et blanc contrasté et d’enregistrer cette version en NB JPG pour avoir une image fidèle de ce que j’ai voulu saisir et récupérer éventuellement la photo sur mon téléphone grâce au wifi si je souhaite la mettre en ligne sans passer par l’ordi, mais aussi de bénéficier de la version RAW on compressée et en couleur, au cas où je changerais d’avis et voudrais traiter la photo en couleur, ou souhaiterais réaliser un traitement en noir et blanc plus subtil que celui réalisé par l’appareil.

      Je sais qu’une simple désaturation est souvent décriée et que les férus de la technique ne jurent que par des techniques plus complexes pour la conversion en noir et blanc (qu’il m’arrive aussi d’utiliser, ou tout du moins certaines d’entre elles).
      Mais, sincèrement, je pense que pour un grand nombre d’image, une simple désaturation convient parfaitement. 😉
      Tout simplement parce que :
      – Quand l’image n’est pas très colorée, se compliquer la vie sur la gestion des couleurs pour la conversion d’image ne change franchement pas grand chose
      – Notamment les contre-jours, à qui le noir et blanc sied merveilleusement bien justement de par leur quasi absence de couleur et leur contraste fort, n’ont généralement besoin que d’une simple désaturation
      – Les conversions typées peuvent aussi créer des défauts sur nos images ainsi, pour éviter les maladresses, autant les utiliser uniquement lorsqu’elles s’imposent
      – On accompagne généralement (il faut !) notre conversion en noir et blanc d’une bonne optimisation du contraste et c’est davantage elle, dans 95% des cas qui fera la différence. 🙂

      Il y a quelques années, nos collègues argentiques photographiaient avec leur pellicule noir et blanc et ne se posaient pas 36 000 questions !! Ils utilisaient parfois des filtres colorés, c’est vrai, mais pas le plus souvent, je pense, et optimisaient le contraste sous l’agrandisseur.

      Une conversion spéciale est nécessaire lorsque la photo est forte en couleurs et que la couleur détermine directement la lisibilité de l’image. Par exemple, les duo bleu roi / rouge des panneaux interdit de stationner ou de l’union Jack anglais se transforment, dans le cadre d’une simple désaturation, en un duo gris/gris non seulement peu convaincant mais qui en plus nuit vraiment à la photo. Ainsi, dans certains cas particuliers, celle-ci est utile mais il faut bien dire que, la plupart du temps, les photos qui fonctionnent grâce à leur bon contraste de teinte, on préfère les mettre en valeur en couleur, bien sûr. 🙂

      Généralement, les images que l’on va convertir en noir et blanc sont des images qui se caractérisent davantage, dès le départ, plutôt par un contraste en densité que par un contraste en teinte donc c’est souvent la gestion du contraste en densité qui sera déterminante bien plus que la conversion NB elle-même.

      Pour info, vous retrouverez tout cela dans mon livre : différents types de conversion NB, dans quel cas utiliser l’une ou l’autre, et comment bien sûr optimiser efficacement le contraste d’une image, en noir et blanc ou en couleur, pour qu’elle ait un rendu au top et un fort impact. 😀

      Pour conclure sur les photos d’enfant à la plage ou ailleurs, c’est clair que le téléphone, avec son grand-angle et sa pdc infinie est un outil complémentaire sympa qui dépanne bien mais ne remplace vraiment pas un appareil côté modelé, possibilité de faire des gros plans etc. 🙂

      • Pascaline

        Merci pour ta longue réponse Anne-Laure ! A vrai dire je n’ai jamais essayé de photographier directement en noir et blanc avec mon reflex, mais ça peut peut-être être un bon exercice pour mieux visualiser le rendu des différentes couleurs en noir et blanc, et surtout le rendu des densités, entre les éléments les plus clairs et les plus foncés d’une scène…

  • Virginie Rooses

    ça m’aurait presque donné envie sans les bémols.
    Du coup je pense attendre la prochaine version.
    Sinon, c’est clair que ce type de boitier a bien plus d’avenir que les reflex.

    • Anne-Laure Jacquart

      Quels sont les bémols qui te retiennent vraiment ?
      Je ferai peut-être un nouvel article dans quelques mois pour vous dire où j’en suis du maniement de l’appareil et de la considération de ces « bémols ». 🙂

      Je trouve aussi que les petits matériels ont de l’avenir. Certaines études disent au contraire que les téléphones vont les remplacer mais je ne le pense pas. J’ai même l’impression que plus les gens prennent goût à la création et au partage d’image via leur smartphone et puis ils auront envie de faire un pas en avant qualitativement sans pour autant trop s’encombrer davantage.

      • Alix

        Ne seraient-ce pas les mêmes analystes qui pensent que la tablette va remplacer le PC, que le clavier et la souris ne vont plus servir à rien ? Si ça se trouve, ce sont aussi les mêmes qui ont prédit la mort du balai quand l’aspirateur est arrivé 😉

  • BOIS Patrick

    Un « essai » bien réjouissant! Bémol, c’est un deuxième boitier. Cad que la taille même du capteur rend une qualité d’image en faible éclairage (ou en dynamique) bien inférieure à ce que peut proposer un plein format. Moi il me fait trop envie mais ma « banquière » personnelle a dit non, pas pour l’instant ou alors nu! Je patiente avec mon G3!!!

    • Anne-Laure Jacquart

      Hihi, désolée que ta « banquière » personnelle joue les rabats-joie ! Rhooo ! 😉
      Effectivement, à côté du plein format, il y a quand même un écart… Es-tu tenté, du coup, par les petits matériels plein format ou leur coût ne semble-t-il pas en valoir la chandelle ?? (à toi ou à ta « banquière » ?!! 😉 )

  • fabien

    merci Anne Laure pour cette prise en main très intéressante et ce superbe site

  • thursday

    Merci pour cet article très complet!

    Effectivement, il est dommage de ne pas avoir d’indication sur la valeur ISO…
    Est-il possible de verrouiller l’écran tactile (enfin, je ne sais pas si cela représente un réel intérêt car je n’en ai jamais utilisé sur des APN auparavant mais cela pourrait éviter de fausses manip)?
    Pour l’autofocus à régler depuis l’écran je ne comprends pas trop l’intérêt s’il faut de toute façon passer par le déclencheur.

    Par contre ce qui me semble TRES positif c’est le fait que le déclencheur soit silencieux, quand je pense au bruit que fait l’APN de mon smartphone… bonjour la discrétion…

    Avec quel logiciel développe tu les RAW du coup?

    C’est vrai que l’investissement semble intéressant, en l’ayant en permanence sur soi c’est plus rentable qu’un reflex que l’on sort en général pour des occasions ou sorties spéciales photos. C’est le gros avantage que j’y vois et c’est pour cela qu’il me tente avant tout.

    • Anne-Laure Jacquart

      Je me demandais s’il n’y avait pas un mode de mise au point qui conserve toujours le collimateur de référence au centre, quelque soit ce que l’on bidouille à l’écran mais je ne crois pas que ce soit le cas.
      Quant à verrouiller l’écran tactile, je ne pense pas que ce soit possible, et puis ça m’enlèverait aussi l’accès aux touches Fn personnalisées etc…

      On n’est pas obligé de passer par le déclencheur tout en faisant la mise au point en tactile si on choisit carrément l’option du déclenchement au doigt. Là on touche l’écran, l’appareil fait la mise au point puis déclenche.
      Mais ce ne me met pas très à l’aise pour le moment… Sur un smartphone, presque toute l’image est nette et la mise au point est très rapide ainsi ce ne fait pas le même effet. Mais sur un appareil, comme celui-là, la mise au point par l’intermédiaire d’un objectif est tout de même plus longue ainsi ça donne l’impression d’un délai : j’appuie mais ça ne déclenche pas tout de suite alors ça m’éneeeerrrrrrve !! 😆 Et puis j’ai plutôt l’habitude de faire la mise au point puis de passer quelques secondes à vérifier le cadrage etc. Je n’aime pas trop que mise au point et déclenchement s’enchaînent (pour le moment, en tous cas, car ça ne correspond pas à mes habitudes), mais peut-être que cela peut tout à fait bien convenir à d’autres personnes.

      De toute façon, même si cela m’intéressait d’essayer, l’écran tactile ne constituait pas un critère, pour moi. Ainsi, il peut être un plus pour certaines choses si j’en suis contente mais, si je n’apprécie pas les fonctionnalités qui permettent de faire la mise au point via l’écran tactile, ce n’est pas bien grave, je ferai comment d’habitude et puis voilà. 🙂

      C’est vrai que le mode discret devrait s’avérer bien pratique.
      Je ne sais pas quel est ton téléphone mais, sur iPhone, en réglant l’appareil en silencieux, le bruit du déclenchement est supprimé. Bien sûr, il ne faut pas oublier de désactiver le mode silencieux par la suite si tu veux entendre ton téléphone sonner mais pour déclencher en toute discrétion, c’est bon à savoir. 😉

      Pour le moment, j’exploite tout simplement les JPG. Cela ne me traumatise pas.
      Mais j’essaierai de regarder aux RAW tout de même un de ces jours. 🙂

      Personnellement, j’adore pouvoir un appareil photo souvent sur moi. ça me motive pour aller poster mes lettres ou acheter du pain, ça me donne l’occasion de prises de vue improvisées alors qu’il fait beau et que je prends la voiture pour autre chose… 🙂
      Je peux partir faire une balade en ayant plusieurs buts de promenade par exemple : ramasser des champignons + faire des photos + prendre l’air et faire le plein de nature, ou faire du shopping + des courses + peut-être des photos…
      Ainsi, si je ne suis pas inspirée, je ne culpabilise pas comme si j’étais partie en prise de vue dédié en me disant « je vais faire des photos !! » et si je repère un sujet porteur, je ne suis pas frustrée à l’idée de ne pas pouvoir faire d’image.

      Il faut avoir conscience qu’il peut y avoir tout de même quelques compromis à faire mais je trouve que ça vaut le coup. Personnellement, cela me convient bien et je suis contente de faire ces compromis car je sais ce que j’y gagne. 🙂

  • fabien

    en attendant que aperture fonctionne avec les fichier raw du GM1 moi j’utilise DXO 9 la derniers version vient d’être mise a jour et prend en charge le GM1 et tous les objectif compatible (panasonic,olympus)

  • Daniel C

    Bonjour Anne Laure,

    A propos du choix de la sensibilité automatique, je te conseille d’essayer en indiquant à ton appareil la sensibilité maxi à ne pas dépasser si c’est possible.

    Ayant acheté un compact « bijoux » pour compléter mon reflex, j’ai découvert cette fonction (ISO auto) et j’ai été surpris agréablement par le confort apporté par cette fonction, à tel point que je l’ai adoptée pour mon reflex EOS Canon.
    Sur mes canon, cette fonction choisit automatiquement la sensibilité la mieux adaptée en fonction de la focale utilisée, ainsi pour le distrait que je suis, je ne me retrouve jamais à photographier à, 800 ISO en plein soleil faute d’avoir pensé à reprogrammer les ISO.
    Essaie, tu verra à l’usage que ces petits programmes fonctionnent très bien… et ce bémol se transformera en dièse !

    • Anne-Laure Jacquart

      Oui, c’est vrai que j’avais déjà testé ce fonctionnement avec la sensibilité auto et le réglage de la sensibilité maxi.
      Il faudrait que je refasse quelques tests pour voir si le fonctionnement automatique me semble satisfaisant. 🙂

      Sinon, pour le moment, j’ai mis la sensibilité ISO sur le bouton Fn qui se trouve sur l’appareil, près du déclencheur, ainsi j’essaie de prendre l’habitude, d!s que j’allume l’appareil, d’enchaîner par un appui sur la touche Fn pour vérifier la sensibilité et éventuellement adapter le réglage. 🙂

      J’ai aussi remarqué l’autre jour (bizarre que je ne m’en sois pas rendue compte avant) que la sensibilité n’apparaît pas sur l’écran en cadrage « à vide » mais que, dès que l’on appuie à mi-course sur le déclencheur, celle-ci se trouve affichée avec les valeurs de vitesse diaphragme.

      Merci pour tes conseils en tous cas ! 😉

  • ADidier

    Pour info, Il est tout à fait possible de désactiver l’écran tactile sur le GM1 comme sur tout les Pana/Oly et de garder uniquement le collimateur au centre comme sur le GF1. .

    Je suis aussi de l’avis de Daniel pour les ISO auto, ça permet de volontairement oublier un paramètre et de mieux se concentrer sur le cadrage et la zone de netteté, en plus vu les performances du GM1 la limite haute peut être mise sans arrière pensée à ISO 1600.

    Sinon pour la prise en main le petit grip métallique (trop cher !!!) ne t’as pas semble indispensable.

    Au final ce que je constate c’est que ce petit GM1 mis entre de bonnes mains est redoutable d’efficacité., bravo.

    • Anne-Laure Jacquart

      Ah merci pour l’info, Didier ! Pourrais-tu m’indiquer comment on peut désactiver l’écran tactile, que je voie ce qu’il en ressort, si cela désactive tout, ou seulement le pilotage de la mise au point ? J’ai fait une recherche dans la notice et cherché rapidement sur le web mais je n’ai pas trouvé où peut bien se cacher cette fameuse fonction qui désactiverait l’écran…

      J’ai répondu concernant la sensibilité ISO ci-dessus. J’ai moi-même trouvé quelques trucs, mais le mode AUTO peut se tenter également. 🙂

      Non, le grip ne m’a pas vraiment fait de l’oeil. Non seulement il est cher mais en plus il faut l’enlever pour extraire la batterie ou la carte mémoire… Quelle galère !!
      Comme je le disais dans l’article, la prise en main n’est pas tant que ça un souci pour moi.
      Sinon, je crois qu’il existe des grip autocollant, sans aucun doute moins chers et qui n’obstrueraient pas le logement batterie / carte mémoire. Mais je ne sais pas ce que cela vaut et si ça tient longtemps…

      Merci pour tes compliments sur mes images ! 😀

  • ADidier

    Une question: Est ce que ce nouvel appareil t’as permis de réalise des photos qu’il aurait impossible de faire avec ton GF1 ?
    Et si oui grâce à quelle particularité (le tactile, les meilleurs ISO, la taille, le silence, la télécommande wifi…) ?

    PS: Qu’est ce qu’il devient ton GF1, toujours utile ou définitivement sur l’étagère ?

    • Anne-Laure Jacquart

      Hop, je continue par ici. 😉

      Je ne dirais pas que le GM1 m’a permis, pour le moment, de faire des photos impossibles au GF1, mais de les faire parfois différemment pour, sans doute, un meilleur résultat.
      J’avais déjà mon GF1 souvent sur moi (quoique, ces derniers temps, j’avais parfois la flemme de sentir son poids dans mon sac) et je poussais vraiment le matériel, avec mes focales fixes à grande ouverture pour photographier en basse lumière à des temps de pose défiant le raisonnable. 😉
      Cependant, cela m’arrivait, évidemment, de faire pas mal de photos floues, de rater des images, et d’avoir peu de choix en terme de profondeur de champ.

      Au cours de cette prise en main du GM1, je suis montée jusque 1600 ISO pour pouvoir faire des photos en basse lumière à des temps de pose plus raisonnables (que j’aurais peut-être ratées avec le GF1 à une sensibilité inférieure).
      De plus, j’ai pu parfois diaphragmer un peu (fermer à f/2, f/2.8) pour obtenir un meilleur piqué ou une profondeur de champ un peu plus importante sans toutefois nuire à la qualité d’image.

      Mon GF1 me sert pour le moment à photographier mon GM1 !!! ^^ 😉
      Comme les objectifs sont communs, il peut être tout de même bien pratique, si je veux pouvoir avoir en main 2 boitiers avec un objectif chacun (quoique, les fois où j’ai essayé cela, j’ai risqué de près l’étranglement par bandoulières 😉 ).
      De plus, j’ai parfois besoin, effectivement, de photographier ou filmer mon appareil en prise de vue ainsi un deuxième boitier peut être pratique pour cela. 🙂

  • Hélène Baudart

    Merci Anne Laure ,je regarde depuis plusieurs mois les hybrides ne sachant trop lequel prendre , les Sony et olympus étant très chers et un peu trop encombrants à mon goût je me tournai vers le Gx7 ou Gm1 , le premier ayant un viseur et il me semble être stabilisé par rapport au Gm1 que penses tu des différences des deux ?? J attends ton livre de retouches avec impatience et continue à te suivre depuis ma formation avec Laurent . Bravo pour tout tes livres tes photos et tes articles qui nous aident bien .

    • Anne-Laure Jacquart

      Hélène, merci pour ton commentaire ! 🙂

      Il est vrai que le GX7 a certains avantages que le GM1 n’a pas : stabilisation, viseur, écran orientable, boutons Fn etc.
      Cependant, je n’ai finalement pas opté pour celui-ci car j’avais davantage envie de légèreté et de simplicité.
      J’ai estimé que le GM1 me conviendrait bien également (il a de nombreux points communs avec le GX7). Et il est tout de même 2 fois plus léger !! 😀

      Le GX7 est sans doute très bien mais le viseur ne me convainquait pas trop, et j’avais des craintes concernant le problème de détection oculaire quand on tient l’appareil au niveau de la taille par exemple (le boitier croit que l’on a l’appareil près du visage et désactive la visée à l’écran). J’avais peur d’un éventuel côté « usine à gaz » avec tous ces modes de visée, ces boutons etc. Mais je ne sais pas du tout si à l’usage il m’aurait fait cette impression. 🙂
      Encore une fois, chaque doit trouver le matériel adapté à sa sensibilité et les prises de vue qu’il projette.

      Merci pour ton impatience concernant le livre de retouche ! Nous sommes un peu en retard mais c’est pour la bonne cause ! 🙂
      Cela me fait très plaisir que tu continues à me suivre après la formation. A bientôt !

  • Véronique V.

    Bonjour Anne-Laure,
    Comme toi (et grâce à toi d’ailleurs) j’ai un Lumix GF1. J’en suis ravie, car c’est effectivement un appareil compact en taille et en poids que je n’hésite jamais à emporter, sans céder à la qualité des images.Le seul reproche que je lui fais (hormis la qualité moyenne dès qu’on passe en sensibilité iso 1600), ou plutôt ce qui reste un problème pour moi, c’est la visée à l’écran en extérieur dès qu’il fait grand beau temps : cadrage approximatif, et mise au point pas toujours où je souhaitais…honnêtement je n’y vois rien ! (j’ai regardé avec intérêt le GF7 qui a un viseur intégré, mais comme tu le dis, on a l’impression d’une caméra de surveillance…cela dit, on s’y fait peut-être…)
    Est ce que le GM1 fait mieux de ce point de vue ?
    et je reprends la question de Didier : fais tu des photos avec le GM1 que tu n’aurais pas faites avec le GF1, autrement dit qu’as tu gagné ?
    Véronique
    ps : j’en profite pour te souhaiter une bonne année, et te redire que je suis toujours partante pour un stage en Bretagne, si jamais tes projets de publications t’en laissent le temps et l’envie !

    • Anne-Laure Jacquart

      Véronique, je suis ravie que tu sois toi aussi si contente des hybrides et du GF1. 😀

      C’est vrai que j’ai une bonne vue ainsi le cadrage à l’écran ne me dérange pas trop.
      Je trouve que, même avec un reflet sur l’écran, je sais tout de même ce que je cadre etc. Cela m’arrive aussi d’avoir une mise au point à côté de la plaque (ce qui était aussi le cas avec un viseur, au reflex, d’autant plus que je faisais souvent la mise au point au manuel) mais je refais souvent plusieurs fois les photos qui me tiennent à coeur pour assurer le coup.

      Peut être que tu te ferais au viseur du GX7 et que cet appareil te conviendrait mieux… Comment savoir ?!

      Le GM1 fait mieux pour ce qui est de la sensibilité ISO mais côté écran, tu auras le même souci je pense… Le focus peaking est une fonctionnalité vraiment pas mal qui peut aider pour la mise au point mais cela ne fonctionne, malheureusement, qu’en mise au point manuelle.

      Je te laisse jeter un oeil à la réponse que j’ai faite à Didier pour le passage du GF1 au GM1. 😉
      Ma prise en main est tout de même assez récente et j’ai peu de temps pour la prise de vue en ce moment ainsi j’aurai peut-être l’occasion de voir d’autres évolutions dans les semaines qui viennent.

      Merci pour ton petit mot sympa concernant le stage… Je crains qu’il n’y en ait pas encore cette année mais, dans le cas contraire, je vous tiens au courant ! 🙂

  • Plume et Zoom

    Et bien dis donc,il fait envie ce Lumix ! 🙂 Mais bon, je suis trop attachée à mon reflex, faut dire que j’y ai investi toutes mes économies, mon premier vrai gros achat plaisir en trente ans….. Et je ne le regrette pas. Mais comme j’aime aussi la légèreté, dans mon sac, j’ai toujours mon compact expert qui traîne…
    Quoiqu’il en soit, les photos que tu as faite avec sont superbes, je pense que si quelqu’un hésitait à se lancer à l’achat, pour le coup, ton article est convaincant !
    En tout cas, c’est une bonne marque, avant d’acheter mon reflex, j’avais un bridge Lumix et franchement, il faisait de très belles photos. Du coup, cela ne m’étonne pas que les hybrides de la même marque assurent.
    Bonne journée 😉

    • Anne-Laure Jacquart

      Les reflex c’est bien aussi,et heureusement !! 😀 C’est vrai que c’est déjà un budget et, si tu as un compact expert en plus, c’est le top. 🙂

      Je crois aussi que Panasonic est une bonne marque. Je suis en tous cas très contente de leurs hybrides. Ils font aussi de bons objectifs. 🙂

  • ADidier

    Il me semble que pour les fonctions tactiles se trouvent dans config/écran… si j’ai bien mémorisé.

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci Didier !

      A cet endroit, on peut régler la luminosité et le contraste de l’écran, ainsi que corriger éventuellement une certaine dominante.
      Par contre, je n’y ai pas vu de possibilité éventuelle de bloquer l’écran tactile…

  • Thomas Benezeth

    Bonjour Anne-Laure,

    Par hasard, je suis tombé sur ce site qui propose un petit grip pour le Lumix GM1, je me suis dit que ça pourrait t’intéresser 😉

    http://www.kleptography.com/rf/#ordering

  • Christian

    Bonjour Anne-Laure,
    Membre du forum Lumix,après lecture de ton blog et visualisé tes magnifiques photos,j’ai franchi le pas en me portant acquéreur de ce magnifique APN.

    Possédant le GF1,je ne suis pas trop dépaysé par les menus et comme j’ai investi dans un OMD il y a un an(achat groupé),je me suis fait au tactile (rien à voir avec l’iPhone).
    J’ai bloqué le Qmenu sur les iso pour en avoir l’accès rapide en attendant de trouver mieux.
    Le grand plus,je trouve,c’est le wifi,et j’attends que la batterie soit rechargée pour tester tout ça et l’exploiter à fond.

    Je me suis habitué à l’écran inclinable,et je regrette qu’il n’y en ait pas.
    C’est un confort très appréciable et cela permet également de rester très discret dans certaines circonstances.

    Sony l’a fait sur son RX100 II,Panasonic le sortira sur la version 2,sait-on jamais!
    Je parle du Sony parce que j’ai vraiment hésité entre celui-ci et le GM1,et finalement, tes commentaires m’ont convaincu.

    Actuellement,il y a une offre de remboursement de 100€ pour l’achat du GM1, du 10 Février au 15 Avril.
    Coup de chance pour moi,je l’ai acheté le 10/02!

    Merci pour ton blog sincère,c’est un vrai plaisir de te lire.

    Bonnes photos 🙂

    Christian

    • Baudart

      merci Christian pour l info ca y est j ai craqué !mon petit GM1 en poche !il n y a plus qu a ….ET MERCI Anne Laure ,je compte sur toi pour nous donner des astuces pour ce petit appareil !

  • Christian

    J’ai assigné la touche Fn1 aux ISO,c’est parfait et il suffit d’appuyer dessus par intermittence pour les modifier.
    On peut aussi utiliser la roue codeuse par appui droite-gauche.
    L’appui a mis-course sur le déclencheur permet l’affichage des ISO.
    Du coup,j’ai mis le wifi sur Fn6.

    Voilà.

  • Anne-Laure Jacquart

    Merci Christian pour tes infos !

    Oui, c’est aussi à cela que je suis arrivée : réglage de Fn 1 aux ISO et vérification lors d’un appui sur le déclencheur de la valeur choisie (je viens de voir qu’appuyer plusieurs fois de suite permet d’augmenter facilement la sensibilité. Pour la diminuer, il faut passer par la roue façon molette ou boutons, ou le tactile, par contre).
    Je ne suis pas encore trop décidée pour le quick menu… Je fais plutôt mon réglage de format via les Fn tactiles pour le moment, idem pour le passage en NB.

    J’espère que tu seras vraiment content de cet appareil. Je le suis aussi même si j’avoue que je suis tout de même parfois un peu contrariée par son ergonomie. Quelques différences de détail sur le placement et l’assignation des boutons auraient sans doute fait une vraie différence. Je trouve aussi que l’appareil est moins facile à utiliser à une seule main que le GF1, à cause de l’absence de molette haute, du recours au tactile etc.

    J’ai vu aussi l’offre de remboursement. C’est super que tu puisses en profiter ! 🙂

    Bonnes photos !!

    • Baudart

      Bonsoir Anne Laure , ça y est j ai mon petit lumix en poche merci pour toutes les infos des uns et des autres et tiens nous au courant des belles photos faites avec , je suis ravie je voulais un deuxième appareil Mini et performant je crois sue je vais l apprécier sans lâcher le reflex bien sur . Merci pour tes conseils et j attends le livre des retouches ?!

  • Baudart

    Bonjour
    je commence a me familiariser avec ce petit appareil ,pas de pbs avec les ISO je les ai mis sur une touche fn et ca marche tout seul ,la position automatique amelioréee est pas mal non plus quand on a pas le temps de regler car on peut intervenir malgre tout sur l ouverture et la luminosite c est pratique ,j ai un peu de mal avec le zoom a part manuellement je n arrive pas a le bouger tactilement avec l ecran ,y a t il quelqu un qui peut maider ??et helas je ne peux non plus prendre des fichiers raw car mon logiciel de retouche L4 ne le permet pas pas plus que Picase et etant sur windows vista je ne peux cahrger le L5 !dommage je vais attendre ;mais si non c est genial ilme suit partout !Je compte sur toi Anne Laure pour nous montrer vite d autres photos et nous dire tes impressions ;merci

  • Anne-Laure Jacquart

    Merci pour ce retour ! Ravie que tu sois satisfait de ton petit boitier. 🙂

    Je ne suis pas sûre de comprendre ce que tu veux dire par « j ai un peu de mal avec le zoom a part manuellement je n arrive pas a le bouger tactilement avec l écran » mais je crois que c’est normal : il n’est pas possible de zoomer à partir d’un bouton comme avec un compact par exemple.
    L’appareil est à objectif interchangeable donc pour zoomer, il faut tourner la bague de mise au point de la main gauche, comme avec un reflex. 🙂

    De mon côté, j’exploite aussi pour les moments les jpeg à cause de ce problème de fichiers raw. J’espère que ceux-ci seront bientôt gérés par nos logiciels ! N’hésite pas à photographier tout de même en RAW + JPEG car même si le raw n’est pas exploitable maintenant, il le sera sans doute dans quelques temps, ce qui te permettra de refaire éventuellement l’une ou l’autre retouche sur une photo délicate.

    Désolée de ne pas partager trop de photos ces temps-ci mais avec la finalisation du livre de retouche, j’ai peu de temps pour faire des images.
    J’ai tendance à trouver, de plus, qu’une petite séance d’aquarelle me vide plus la tête et me change davantage les idées, ces derniers temps. 😉

    J’espère tout de même avoir l’occasion de faire plus d’images dans les semaines qui viennent pour vous partager les prises de vue et mes impressions avec le boitier. 🙂

  • Patrice Bucher

    … néanmoins, je pense que sur ce type d’APN il serait bon d’avoir un écran orientable pour les photos à ras des pâquerettes sans se coucher dans la bouse et … l’écran tactile … je suis pas fan …. on risque toujours de toucher là où il ne faut pas … déjà la tablette me prend la tête … mais il est vrai que tu as des doigts plus fins que les miens 🙂

  • laurent b.

    Bonjour,

    J’ai craqué pour ce petit boitier, mais avec l’age la visée sur l’écran devient pénible, à cause des lunettes bien sûr, alors j’ai bricolé une solution alternative, avec un vieil appareil démonté, j’ai récupéré la griffe porte flash et je l’ai greffée sur le Panasonic gm 1, avec un petit viseur optique, le tour est joué.
    Et je trouve que ce boitier enfin pratique grace à ce viseur…..

  • EASTERN PHILOSOPHY

    En faite il y a plus de positif que de négatif je ne connais pas le 4/3 , que j’aime c’est très discret et compact , je suis en ce moment en prise de vue avec Ricoh GR aussi très discret comme c’est un 18mm certes limite un changement objectif serais un plus , merci pour vos articles toujours à la hauteur .

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci beaucoup pour votre message et vos compliments, Eastern Philosophy ! 🙂
      Oui, je confirme que ce sont bien les qualités qui l’emportent même si l’ergonomie me fait encore parfois un peu grincer des dents. 😉
      Quel plaisir, n’est-ce pas, d’utiliser un petit boitier ?!

      J’avais un Ricoh il y a quelques années. Ce sont de bons appareils. 🙂
      C’est vrai que le changement d’objectif est le plus du micro 4/3, qui permet d’associer de nombreux objectifs au boitier. Mais on peut aussi faire plein de choses, juste avec une focale fixe ! 🙂

  • Blaise

    Bonjour Anne-Laure,
    Excellent article bien illustré avec tes photos. J’ai aimé tes nuances au sujet de cet appareil.
    J’ai invité mes lecteurs à venir lire ton article:
    http://fotoloco.fr/20140227/a-la-recherche-dun-appareil-photo-compact-professionnel/

    Bonnes photos!

    Blaise

    • Anne-Laure Jacquart

      Blaise, sympa ton article ! Merci d’avoir relayé ma review. 🙂

      Il faut quand même garder en tête que le prix cité comprends le petit zoom compact fait pour le GM1 donc même si l’on peut vouloir y associer d’autres optiques, ce n’est pas une obligation !
      Je trouve personnellement que les zooms déraisonnables parfois associés aux compacts ou aux bridges sont une hérésie et sans doute bien peu utilisables… Ainsi, juste un zoom intermédiaire comme celui-ci, c’est déjà bien.

      Il peut être éventuellement complété par la suite par une focale fixe plus lumineuse (selon tes préférences de focale) pour les prises de vue en basse lumière et les jeux de flou, mais ces prises de vue ne seraient pas non plus possibles avec un compact, de toute manière.

  • Alexandre

    Bonjour,
    Je viens de faire l’acuqisition de ce petit appareil. Après mon canon 7d, je redécouvre les joies des photos à la volée 🙂
    Novice dans ce milieu, j’aurais aimé savoir quels sont les objectifs que vous conseillerait, en focale fixe 2.8 mini. ?
    Je n’ai pas trop compris ou trouvé quels sont les objectifs que l’ont peu monter sur cet appareil !

    Merci d’avance !

    • Anne-Laure Jacquart

      Alexandre, il faut chercher « objectifs micro 4/3 » ou objectifs à monture micro 4/3.

      Voici les objectifs que j’ai (ou équivalents) et qui sont, selon moi, petits, légers et performants (avec des liens Amazon pour vous aider à repérer les objectifs) :

      – Le Lumix 20 mm f/1.7 que j’ai eu en kit avec le GF1 (mon boitier hybride précédent), qui fait du 40 mm.
      Le mien qui est une ancienne génération rame pas mal côté mise au point. Il faudrait voir si les nouveaux sont meilleurs. Sinon, je crois qu’Olympus a sortir des objectifs un peu similaires qui peuvent peut-être être plus réactifs… A étudier ! 🙂

      – Le Zuiko 45 mm f/1.8 de chez Olympus qui fait un 90 mm qualitatif et réactif. Il est un peu plus long que les autres objectifs tout en gardant un gabarit ultra raisonnable pour une telle focale et surtout il est ultra-léger.

      – Le Lumix 14 mm f/2.5 en grand-angle (24 mm), avec une distance minimale de mise au point vraiment réduite, très qualitatif également.

  • helene

    Bonjour Anne Laure ,
    desolée j ai encore une petite question :faut il un adaptateur pour mettre l objectif olympus 45mn 1,8 sur le lumix ??JE SUIS RAVIE DE CET APPAREIL pas installé encore la WI qui reste un probleme on verra plus tard car ce n est pas ma priorite ;
    merci (bientot pret le livre des retouches ? )

    • Anne-Laure Jacquart

      Hélène, non pas besoin d’adaptateur ! 🙂
      Le 45mm f/1.8 de chez Olympus a une monture micro 4/3 donc on peut le visser directement sur le boitier. 😀

      Le livre de retouche avance bien !
      Je vous en donne des nouvelles en début de semaine prochaine.

      Il faut encore patienter quelques semaines mais cela prend vraiment tournure. Merci beaucoup pour votre patience. 🙂

  • thursday

    Bonjour Anne-Laure,
    Aurais tu eu des échos de la nouvelle version du 20mm 1.7? Apparemment l’ancienne version était un peu lente (d’après ce que j’ai pu lire ici).

    • Anne-Laure Jacquart

      Hum, je ne suis pas trop cela en ce moment, mais je me demande si je n’ai pas lu qu’étonnement cet objectif était presque aussi lent que le précédent… Cependant, je suis loin d’en être sûre ainsi n’hésite pas à faire une recherche « réactivité », « rapidité » etc.

      Il me semble avoir vu passer de nouvelles focales fixes chez Olympus dont une a une focale assez proche. Oui, c’est ça, un 25mm f/1.8, qui fait donc du 50 mm en hybride.

      Il serait intéressant de voir ce qu’il vaut car le 45mm de chez Olympus est vraiment réactif, en tous cas (Je l’ai acheté pour de l’humain et je voulais être sûre d’avoir un autofocus rapide pour faire des portraits de mes proches etc. donc cette caractéristique faisait vraiment partie des mes critères de choix).
      Je ne sais pas si l’on peut généraliser que les objectifs Olympus sont plus réactifs que les Panasonic mais ça vaut le coup de se renseigner. 😉

      Personnellement, je n’ai pas trop le temps d’y regarder de plus près en ce moment, mais n’hésite pas à nous donner le résultat de tes éventuelles recherches, Magali, même avec des liens et tout si besoin. 🙂

  • thursday

    Merci Anne-Laure. Je vais essayer de trouver des avis alors, car du coup la première génération de 20 mm peut se trouver d’occasion à prix très intéressant. Mais s’il est très lent il ne me conviendra peut être pas car je compte m’en servir principalement pour de la photo de rue (tout comme le 45 mm, même s’il ne se limitera pas à ça!). Pour ce 25 mm cela peut être intéressant aussi, merci pour l’info 😉

  • Simon

    Bonjour Anne Laure!

    Félicitation à toi pour ton article! Tu as totalement réussi à me convaincre après des semaines d’études et de recherches! Et je t’en remercie parce que j’en suis réellement content! Il ne me quitte plus, c’est fou!
    Par contre, après quelque semaines d’utilisation, je viens de ressentir un éventuel besoin d’avoir une batterie de secoure… Mais à mon très grand étonnement, je n’en trouve pas chez les revendeurs… Cette référence de batterie ne se trouve que sur le site de Panasonic (où ils ne le vendent pas) ou chez Amazon… Il n’y a nulle autre endroit? Comment/Où l’as tu achetée toi?

    Merci encore pour l’article!

    Simon

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci beaucoup, Simon, pour ton enthousiasme !
      C’est vraiment super si mon article t’a convaincu et que tu es très content de ce petit boitier. 🙂

      Ah oui, pour la batterie, j’ai eu un peu de mal aussi, car certaines « imitations » n’ont pas la même capacité etc. Je voulais une batterie évidemment de bonne qualité, et le site de Panasonic (où il me semble qu’ils le vendent tout de même, bizarre !… Ah moins que je me trompe ??) ne voulait pas prendre mon virement ! 😮

      Mon cher et tendre a fini par la trouver sur ce site : http://www.fotokonijnenberg.nl/catalogsearch/result/?q=DMW-BLH7E .

      Par contre, si c’est la vente sur le web qui te gêne, ça risque d’être un souci car c’est le genre de truc que tu ne vas pas trouver facilement en boutique, à mon avis…

      Bonnes photos !! 😀

      • Michel Normand

        Très bien ce site, Anne Laure!
        Mondpalast ® Remplacement Batterie x 2 Li-ion type DMW-BLH7E BLH7 BLH7E 1000mAh avec infochip pour Panasonic DMC-GM1 GM1 DMC-GM1K DMC-GM1KS DMC-GF7 GF
        Vendu par : phone-accessories-FR
        EUR 13,99
        Voici ce que j’ai pris chez Amazon en octobre et j’en suis satisfait. 3 au total, ce n’est pas de trop en voyage car elles durent peu.

  • champin

    Bonjour,
    Je viens d acheter le panasonic gm1 et question peut etre bete pour les pros, comment active t’on le zoom ? Je m arrache les cheveux. Merci d avance pour votre aide.

  • Anne-Laure Jacquart

    En fait, il faut tourner un peu le zoom, manuellement. Un peu comme pour zoomer sur certains objectifs ou éventuellement comme si vous vouliez faire la mise au point.

    J’espère que ces indications vous aideront. Sinon, je vous répondrai à nouveau avec mon boitier entre les mains, afin de voir dans quel sens il faut tourner, etc. 🙂

  • Pixels d'Argent

    Bonjour Anne laure,

    J’ai beaucoup apprécié ton article qui m’a pas mal aidé à me décider pour ce petit boitier fort sympathique. j’ai donc franchi le cap et depuis un mois je me régale avec. Seuls les menus parfois un peu alambiqués me posent quelques problèmes, surtout quand on vient de chez Canon ou l’ergonomie est idéale. Sinon c’est que du bonheur!
    je l’utilise avec l’optique d’origine bien évidemment ainsi qu’un 25 f/1.8, d’un 45 f/1.8 et du 70/300 tous de chez Olympus. Le 25 est un peu cher, mais c’est une tuerie en piqué, comme le 45.

    Sinon petite astuce pour le 12/32, comme j’en avais marre de perdre régulièrement le bouchon d’origine, j’ai essayé de monter le nouveau bouchon automatique d’olympus, ça marche parfaitement! On conserve le principe d’ouverture auto dès que l’on déverrouille l’objectif et comme ce bouchon se visse, plus de perte!

    il y a juste son tarif un peu élevé qui pose problème (49 € pour un bout de plastique! )

    En tous cas, merci pour ton article très bien écrit!

    Philippe

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci beaucoup pour ton message Philippe !

      Je suis ravie que mon article t’ait aidé à franchir le pas pour le GM1 et que tu sois content de ce petit boitier, malgré quelques petits inconvénients d’ergonomie, effectivement. 🙂

      Le 25mm Olympus a-t-il un autofocus aussi rapide que le 45 ? On cite souvent le problème sur les 20mm Lumix ainsi cela m’intéresserait de savoir si le presque équivalent Olympus est plus performant pour cela.

      Je ne connaissais pas ce système de bouchon automatique ! 😮 🙂

    • ADidier

      Je complète la réponse de Pixels d’Argent: Le bouchon l’objectif est le LC‑37C d’Olympus. Une question à quoi sert les deux petit ergo sur les côtés et peut-on utiliser ce bouchon sur une focale fixe ?

      Sinon avec un peu de recul avez vous des commentaires à nous apporter sur le GM1 ou des conseils d’objectifs qui se marient bien avec la (petite) bête.
      Il commence à me titiller de plus en plus ce GM1.

    • hbdev@hotmail.fr

      Bonjour Depuis quelques mois deja je fais toutes mes photos avec cet appareil et l objectigf du kit 12/32 j aimerai acquerir le 45/175 je voudrais des avis ??
      https://www.flickr.com/x/t/0099009/photos/90571096%40N07/
      merci

  • david

    Bonjour,
    L’objectif du kit permet il déjà les flous de profondeur de champs ?
    Merci

    • Anne-Laure Jacquart

      David, l’objectif du kit me semble tout de même un peu juste pour fournir des flous de profondeur de champ vraiment bons et prononcés.
      Il ouvre à 3.5 au grand-angle et seulement à 5.6 à une plus longue focale…

      Cet objectif permet sans doute de créer toutefois du flou si le sujet est vraiment proche et l’objectif réglé à sa distance minimale de mise au point.

  • Despert-Okumura

    Bonjour Anne-Laure,
    Je viens de découvrir votre site (grâce au site de Blaise). J’aurais 2 questions à vous poser, je ne sais pas si vous aurez le temps de me répondre mais j’essaie.

    1) Je viens de lire votre revue sur le GM1 et c’est vrai que ça donne assez envie. Je possède un réflex et un compact, le Canon G1X que j’avais acheté pour remplacer le G9. Autant j’ai été contente du G9, autant je n’aime pas utiliser le GX1. Résultat, je me promène plus avec mon lourd reflex qu’avec mon compact. Je pensais donc essayer de vendre mon compact et en acheter un autre. Mais la lecture de votre article me fait hésiter : compact ou GM1? Ce que j’aime dans les compacts, c’est le zoom transtandard. J’ai peur d’être frustrée avec une focale fixe et d’avoir à changer d’objectif comme avec le réflex. Mais bon, j’aimerais cet appareil pour la « street photography » et voilà ma question (Excusez-moi d’avoir été la longue) : pensez-vous que cet appareil convienne parfaitement à ce genre de photographie? Je suis tentée par sa taille, son poids, sa fonction silencieuse et les autres points forts que vous avez cités.

    2) En découvrant votre site, j’ai découvert vos livres, je suis tentée par ‘photographier au quotidien » mais j’aimerais savoir s’il s’adresse aux débutants (bien qu’ayant encore beaucoup de progrès à faire, je me classe plutôt dans les intermédiaires-avancés) ou aux plus « avancés »?
    N’habitant pas en France, je ne peux, hélas, pas aller le feuilleter.

    En espérant ne vous avoir pas trop importunée avec mes questions personnelles.

    Merci
    Isabelle

    • Anne-Laure Jacquart

      Bonjour Isabelle,

      Désolée pour mon délai de réponse. J’ai eu bien peu de temps pour consulter les commentaires et y répondre pendant le bouclage de « Retouchez vos photos pas à pas ».
      Je ne sais pas si vos questions sont encore d’actualité mais j’essaie d’y répondre tout de même. 🙂

      1) Je ne sais pas pour quelle raison le G1X ne vous a pas plu… Il faudrait vous assurer que le GM1 n’a pas les même défauts que ceux que vous lui avez trouvé, bien sûr.
      Je pense que le GM1 avec l’objectif du kit peut-être bien adapté pour la street photography. Effectivement, c’est un appareil discret, léger. Le mode discret est appréciable pour ce type de prise de vue. L’objectif du kit est étonnement court une fois replié. Evidemment, il prend plus de place que celui d’un compact et a un range moins large. Mais il est bien grand-angle et plutôt qualitatif. Inconvénient : il faut le déplier pour s’en servir, ce qui peut être un petit frein à une réactivité maximale.

      On pourrait se demander si un hybride est particulièrement utile pour de la street photography… comme, pour moi, ses principaux atouts par rapport aux compacts sont la création de flou de profondeur de champ (négligeable au grand-angle à une ouverture moyenne dans le cadre de la « street ») et les possibilités en basse lumière.
      Cependant, la réactivité du boitier est très importante en street, et il est probable qu’elle soit meilleure sur cet hybride que sur beaucoup de compacts. Il faudrait toutefois revérifier ce que donne le couple boitier-objectif du kit pour ce qui est de la vitesse de l’autofocus, pour être sûr d’avoir un matériel vraiment rapide, à la fois à la mise au point et au déclenchement.

      2) Je suis ravie que « Photographier au quotidien » vous ait tapé dans l’oeil ! 😉
      Je considère que tous mes ouvrages s’adressent à la fois aux débutant et aux photographes plus avancés, chacun le lisant et le comprenant avec ses prérequis… Cependant, il m’est difficile de dire si ce livre vous apportera quelque chose ou tout du moins ce que vous en attendez !…
      Le livre est peu technique, même si j’y donne régulièrement des conseils de réglage d’ouverture ou de temps de pose, de même que de correction d’exposition. C’est un livre d’inspiration qui a pour but de vous inviter à photographier des sujets différents, peut-être, de ce que vous saisissez d’habitude et vous donne des conseils simples et efficaces pour y parvenir avec brio. Beaucoup de sujets « banaux » sont des oubliés de notre pratique et il est toujours agréable de se sentir guidé et inspiré pour s’atteler à de nouveaux sujets : si vous n’avez jamais fait de photo culinaire, ni photographier dans un parking, ou trouvez vos photos de vos proches pas suffisamment qualitatives ou un peu banales, le livre ne peut que vous pousser et vous aider à la pratique, je pense. 🙂

      Bonne continuation et à bientôt !
      Anne-Laure

  • Isabelle

    Bonjour Anne-Laure et merci d’avoir pris le temps de me répondre.

    1) malgré tous vos arguments en faveur duGM1, j’hésite encore. Je viens de voir que Sony va sortir le RX100 III avec une optique très lumineuse. Bien sûr, comme vous l’écrivez, il faudrait voir la réactivité du boitier. J’attends donc encore.
    2) j’attendrai d’aller en France pour feuilleter votre livre : « Photographier au quotidien » mais je vous remercie pour vos explications.

    Merci encore pour votre gentillesse et à bientôt sur votre site.
    Isabelle

    • Anne-Laure Jacquart

      Aaaah le choix n’est jamais facile !
      Bon courage à vous pour trouver le matériel qui vous conviendra le mieux. 🙂

  • laulette

    Bonjour,
    Je viens d’acquérir un GM1, j’avais avant un FZ38. Quel objectif dois-je acheter pour arriver au même niveau de zoom que le GM1?
    Merci d’avance

    • Anne-Laure Jacquart

      Laulette, je ne connais pas le zoom du FZ38 ainsi je ne peux pas vous répondre.

      Les compacts ont souvent un zoom assez fort ainsi il est probable que vous ne puissiez pas atteindre un tel niveau de grossissement avec le GM1 (cela demanderait de lui mettre un objectif vraiment grand et lourd, ce qui n’est pas très logique pour un hybride), mais vous y trouverez d’autres avantages, j’en suis sûre, comme la prise de vue plus facile quand il fait un peu sombre ou en intérieur, la création de flou de profondeur de champ etc.

      Bonnes photos !

  • Eric

    Je me suis pris un GM1 suite à la lecture de l’article élogieux de JF Vibert sur photoetmac et à votre article ici même cité dans les commentaires du 1er article.
    Bref, j’en suis super content ! Excellent appareil, qui complète à merveille mon reflex full frame, qualitatif, mais très encombrant. Les hybrides ont fait des progrès fulgurants en peu d’années (l’autofocus à détection de contraste du GM1 est très rapide et précis)

    Un truc un peu pénible cependant : il ne mémorise pas l’exposition quand on fait la mise au point, contrairement à mon reflex (ou alors j’ai pas trouvé l’option ?). Donc si on fait la mise au point sur un zone excentrée, puis qu’on recadre avant de déclencher, l’expo de l’image sera modifiée. Il faut alors utiliser la molette de correction d’exposition pour retrouver la bonne expo sur le sujet où a été faite la mise au point, mais cela peut être un peu pénible dans certains cas (grand écart de luminosité entre le sujet et le reste de l’image)
    Heureusement il existe une fonction de mémorisation d’expo « AE » cachée dans les menus.
    Du coup j’ai affecté cette fonctione AE à la touche Fn1 à la place du réglage des sensibilités ISO que j’avais au départ attribué à cette touche.
    En effet, utilisant majoritairement le mode auto-ISO qui fonctionne bien, j’ai rarement besoin de spécifier les ISO à la main en définitive…

    Merci encore pour votre review, qui je pense à aider Panasonic à vendre pas mal de GM1 🙂
    Au passage, l’offre de cashback de -100 euros sur cet appareil, initialement terminée au 15 avril a été reconduite du 15 Mai au 15 juillet, ce qui m’a bien entendu influencé dans le fait d’acquérir cet appareil, payé au final 470 euros, acheté en magasin en France.
    Je confirme que le Olympus 45mm f1.8 se marie très bien avec le GM1 !

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci Eric pour votre commentaire ! 🙂

      Pour ce qui est de la mémorisation de l’expo, il faudrait que je refasse un test ou deux (on fait les choses tellement mécaniquement parfois) mais êtes-vous bien sûr que, malgré le fait que l’image sur l’écran continue à changer en luminosité lorsque vous vous déplacez dans l’espace, après avoir appuyé à mi-course sur le déclencheur, l’exposition n’est pas mémorisée et appliquée sur la photo définitive ?

      Car je crois que les hybrides ont souvent ce mode de fonctionnement un peu particulier :
      – Vous appuyez à mi-course sur le déclencheur, ce qui mémorise la mise au point et la mesure de lumière
      – Lorsque vous déplacez alors l’appareil, la luminosité de l’image sur l’écran continue de changer ce qui fait qu’elle ne correspond plus forcément à ce que vous aurez sur la photo finale ! 😮
      – Lorsque vous déclenchez, la photo est prise avec la mesure de lumière effectuée tout au début et son rendu n’est pas forcément similaire à ce que vous voyiez sur l’écran juste avant de déclencher.

      Pour en avoir le coeur net, il faut faire un test avec 2 zones de luminosité assez différente. Visez par exemple une zone sombre, appuyez à mi-course, déplacez-vous vers une zone plus claire, déclenchez. Si la photo apparaît surexposée, c’est bien que la mesure de lumière avait été mémorisée. 🙂

      Je trouve aussi que l’Olympus 45mm f/1.8 ainsi que l’Olympus 14mm f/2.5 vont vraiment bien avec le GM1. Ils sont légers et leur diamètre n’est pas supérieur à celui de la bague objectif du boitier. 🙂

  • gilbert

    Bonsoir ,
    C’est avec un grand plaisir que j’ai lu votre article et vos commentaires et photos sur le GM1.
    Je vais travailler dans l’immobilier et devrai donc réaliser des photos d’intérieurs parfois peu éclairés et étriqués .
    Le grand angle livré avec le gm1 sera t il suffisant et la sensibilité de l’appareil aussi ?, car le flash est tres petit..
    D’avance merci .

    • Anne-Laure Jacquart

      Gilbert, merci pour vos compliments ! 🙂

      L’ouverture à f/3.5 du zoom du kit, au grand-angle, est peut-être un peu juste pour faire des photos d’intérieur assez sombre… Si vous restez au grand angle, cela peut passer en montant la sensibilité car vous ne recherchez sans doute pas une qualité d’images irréprochable.

      Sinon, l’Olympus 14mm f/2.5 peut vous donner la possibilité d’un grand angle qui ouvre un peu plus….

      Dans tous les cas, je vous déconseille le flash !… Pensez à surexposer à l’aide d’une correction d’exposition lorsque vous intégrez des fenêtres dans le champ pour obtenir des photos bien lumineuses. 😉

  • Pier-Yves Menkhoff

    Très bon commentaire sur le DMC-GM1. BRAVO !!!
    Excellent aussi en mode vidéo. Quelques exemples ici :
    Bruges > https://vimeo.com/88589250
    Brugge > https://vimeo.com/88731300
    Cimetière du Père Lachaise > https://vimeo.com/85761077
    Docks Cité de la Mode > https://vimeo.com/87113513
    Opéra de Paris > https://vimeo.com/90310639
    Ravello > https://vimeo.com/98063177
    Positano > https://vimeo.com/97957498
    Bonne lecture…

    Pier-Yves

  • Baudart

    https://www.flickr.com/x/t/0099009/photos/90571096%40N07/
    depuis quelques mois deja je fais toutes mes photos avec ce petit appareil et l objectif du kit ,jaimerai acquerir le 45/170 quelqu’ un l a t il essayé? il me manque en voyage ? et je me demande s il est preferable de prendre celui ci ou le 18/175 qui risque peut etre de me faire perdre le cote peu encombrant de l appareil ;j ai deja fait trois voyages avec le lumix GM1 et en suis ravie ,je vous joins un lien de mes photos sur Flickr si vous avez un peu de temps et me dire ce que vous en pensez ? helas je photographie toujours en JPEG car je suis sur windows Vista et L5 ne marche pas donc je me contente de L4 pour l instant qui ne prend pas les fichiers raw mais bon …
    MERCI POUR TOUS VOS CONSEILS

    • Anne-Laure Jacquart

      Désolée, je ne connais personnellement pas ces objectifs donc je ne peux pas vous donner d’avis…

      Vos photos me semblent tout à fait qualitative mais j’avoue que je les trouve un peu classiques. 😉

      Bonne continuation et à bientôt !

  • Jef

    Je découvre et j’aime.
    Je souhaite donc vous lire davantage.

  • raph

    Bonjour,

    Je viens d’acquérir un p’tit GM1 et bien sûr je souhaite l’agrémenter de quelques optiques et filtres.
    1ière question : l’Olympus 45 mm m’interesse beaucoup, cependant j’aimerais pouvoir faire des portraits d’intérieur, or ni le GM1, ni l’optique ne sont stabilisés. Est-ce que l’ouverture de l’objectif permet d’éviter d’avoir des temps de pose trop long et donc d’éviter un flou ou bien est-ce mission impossible à l’intérieur?
    2ième question : j’aimerais posséder un filtre polarisant que je voudrais rajouter sur le zoom du kit pour des photos de paysage. Oui mais lequel? N’importe lequel du moment qu’il fasse 37 mm de diamètre ou bien faut-il une bague d’adaptation et cie.

    Merci beaucoup pour vos réponses et votre précieux blog.

    • Anne-Laure Jacquart

      Bonjour Raph,

      Il est vrai que la stabilisation est un plus pour les portraits en intérieur…
      Cependant, la grande ouverture fait aussi gagner quelques « stops ».
      L’idéal serait d’avoir la grande ouverture, avec une stab, un boitier petit et léger, à l’ergonomie parfaite… 😉 Mais il y a souvent des compromis à faire, malheureusement !

      A vous de vous si vous trouvez une configuration qui vous semble plus adaptée à vos besoins… Tout dépend aussi des conditions d’éclairages dont vous pensez bénéficier en intérieur !…

      Cela fait longtemps que je n’ai pas acheté de filtre polarisant mais il me semble que l’on doit en trouver d’un diamètre de 37mm.

  • Jean-Marc

    Bonjour,

    Un témoignage de satisfaction sur le GM1 que j’ai acquis il y a environ un mois, au vu notamment de votre revue et des articles de Jean-François Vibert sur son blog. J’ai apprécié votre regard de photographe sur cet appareil, plus axé sur l’usage que sur les performances technologiques. Je cherchais un appareil compact pour de la photo de rue, en complément de mon full frame, que je réserve pour des projets plus spécifiques. J’avais eu l’occasion d’utiliser pendant quelques mois un S110 que j’avais beaucoup apprécié. Je cherchais un appareil très compact, expert et un peu plus qualitatif que le S110 en termes de qualité d’image. Ce petit GM1, à peine plus encombrant ne me quitte plus. Comme vous, j’apprécie la compacité de ce boîtier, le cadrage au format carré, la possibilité de monter des objectifs qualitatifs (j’utilise beaucoup le 20mm 1,7 de Panasonic car j’apprécie les optiques fixes) et l’esthétique et la finition de ce magnifique petit objet. Après quelques jours d’usage, j’ai apprivoisé sa logique de fonctionnement et son ergonomie (forcément empreinte de compromis vu la taille de l’objet). Si j’avais une suggestion à faire, je proposerais, comme vous, de déplacer les boutons de vidéo et de lecture qui gênent un peu le pouce et d’installer à la place un petit renflement qui permettrait de caler le pouce, comme sur le S110, ce que je trouvais très confortable. J’ai des mains assez fines et cet appareil ne me pose pas de problèmes de préhension particuliers. Je suis très satisfait des rendus des images de cet appareil (que je tire moi-même sur papier art graphique). Les reproches faits en général à cet appareil ne me gênent personnellement pas trop : l’autonomie de la batterie, je ne fais pas de nombre importants de photographies d’affilée, l’absence de viseur ne me gêne pas outre mesure sur un appareil très compact et je n’ai pas l’habitude d’utiliser d’écran mobile. C’est donc un beau petit objet que j’ai plaisir à avoir toujours avec moi et qui délivre de bien belles images pour sa taille. Merci donc.

    • Anne-Laure Jacquart

      Jean-Marc, merci beaucoup d’être repassé partager ce témoignage sur le GM1 ! 🙂

      Ravie que mon article pas trop technique axé sur l’usage de l’appareil et son ergonomie, vous ait plu et vous ait poussé à acquérir ce petit boitier qui vous plait !

  • alainB

    j’utilise le GX7 souvent avec un zoom et j’envisageais l’achat du GM1, en complément pour ne pas avoir à changer d’objectif. Depuis peu le gm5 a été annoncé. La différence de prix est notable. Le GM5 mérite-t-il cette différence à votre avis ?
    PS: merci pour votre article. Il m’a incité à acheter de bonnettes et j’en suis très satisfait !
    quels livres avez-vous écrits ?
    cordialement

    alainB

    • Anne-Laure Jacquart

      Bonjour Alain,

      Effectivement, le GM1 peut sans doute être un bon complément du GX7, qui vous permettrait d’utiliser les mêmes objectifs mais avec un boitier plus petit qui tient plus facilement dans la poche ou dans un sac. 🙂

      J’ai le fâcheux défaut de ne pas vraiment m’intéresser au matériel tant que je ne suis pas moi-même en recherche pour renouveler le mien, ainsi je ne connais pas vraiment les caractéristiques du GM5, ainsi, il m’est un peu difficile de vous répondre.

      Une recherche rapide m’a permis de trouver cet article qui semble indiquer que la différence notable entre les 2 boitiers est la présence d’un viseur sur le GM5. Est-ce que cela mérite la différence de prix, ça, vous seul pouvez le savoir ! 😉
      Il y a sans doute d’autres petites différences. N’hésitez pas à creuser un peu pour voir s’il y a d’autres différences techniques ou d’ergonomie etc. entre les deux boitiers.

      D’ailleurs, si vous souhaitez nous partager les résultat de votre petite étude, moi et mes lecteurs en serions ravis ! 😀

       

      Je suis bien contente que mon article sur le site vous ait poussé à acheter des bonnettes.
      N’est-ce pas formidable cette opportunité de faire de la macro pour un budget, un volume et un poids si réduits ?! 🙂

       

      Merci pour votre intérêt pour mes livres. Si vous scrollez jusqu’en bas de page du site, vous trouverez, dans la zone violette, la couverture de mes livres et des 2 dépliants que j’ai réalisés.
      Cliquer sur chaque livre vous permet d’aller à la page Amazon correspondante ; sinon, en cliquant sur ce lien, vous afficherez ma page Auteur Amazon, qui reprend mes différents livres. L’option « feuilletage » est chaque fois activée (sauf pour les Mémophoto, qui sont des dépliants à emporter dans son sac photo) ainsi vous pourrez avoir un aperçu de mes différents livres, consacrés à la fois à la prise de vue et à la retouche.

      J’espère que cet aperçu vous donnera l’envie de les découvrir !
      Ce sont des livres que j’espère accessibles, avec une technique expliquée de manière abordable mais un contenu avant tout centré sur la création d’images. 🙂

  • Vincent

    Bonjour,

    À mon avis, soit votre GM1 ne fonctionne pas, soit vous avez changé les paramètres immédiatement.
    Car ce qui fait justement le charme du GM1, c’est son autofocus tactile. Par défaut quand on touche l’écran, il fait la mise au point sur la zone choisie sans déclencher. Je peux toucher différentes zones de l’écran à la suite ou faire glisser mon doigt sur l’écran, la mise au point se fait sans prendre de photos. Le déclenchement via l’écran est une option.

    Vincent

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci Vincent pour votre commentaire.

      Mon GM1 fonctionne tout à fait bien, je vous rassure et la fonctionnalité dont vous parlez y est bien toujours active.
      Je la trouve parfois pratique et parfois gênante, quand sur ce petit boitier qui ne nous laisse pas trop la place pour mettre nos doigts (surtout en cadrage vertical), je touche l’écran par inadvertance, ce qui change la position de ma zone de mise au point…

  • krikoun

    bonjour,

    Pouvez vous me donner quelques informations et préconisations concernant les modes de mise au point, j’avoue avoir un peu de mal à appréhender les réglages AFS, AFC, MF,lesquels sont recommandés pour faire un filé, une photo sportive, isoler au mieux un plan sur une prise de vue.

    cordialement

    • Anne-Laure Jacquart

      Krikoun, AFS correspond à l’autofocus (mise au point automatique) classique.
      S signifie « Single shot », une seule prise.
      Quand on appuie à mi-course sur le déclencheur, la mise au point se fait sur le collimateur central ou le collimateur sélectionné, et ne change plus. Si vous bougez ou si le sujet bouge, l’appareil ne refera pas pour autant la mise au point. La mise au point restera celle que vous avez effectuée précédemment, quoi qu’il arrive. Si vous souhaitez une nouvelle mise au point, il vous faut relâcher le déclencheur et appuyer à nouveau à mi-course sur celui-ci.

      L’AFC, avec C pour « Continu » propose le contraire. A chacun de vos mouvements ou mouvements du sujet, l’appareil refera la mise au point. Le mode est principalement utilisé pour photographier un mouvement rapide : on gagne ainsi du temps à ne pas avoir à relancer chaque fois une mise au point puisque l’appareil la refait fréquemment sans qu’on ne lui demande rien.
      Pour que cela fonctionne bien, il faut s’assurer que l’on maintient toujours le sujet, même mouvant, sur le collimateur choisi car sinon l’appareil risque bien de soudainement faire la mise au point sur l’arrière-plan plutôt que sur le sujet !
      Personnellement, je n’utilise pas souvent l’AFC car cela a tendance à m’agacer de sentir sans arrêt l’appareil refaire la mise au point. Pour peu que l’objectif ait un autofocus qui a tendance à ramer un peu, comme mon Lumix 20mm par exemple, on peut se retrouver plus souvent dans le flou que dans le net ! Mais c’est aussi une affaire de goût bien sûr.

      MF correspond à une mise au point manuelle. L’autofocus est désactivé et vous devez tourner la bague de mise au point de l’appareil pour placer la netteté où vous voulez.

       

      Le choix de mise au point est une question de sensibilité personnelle.

      Pour une photo sportive avec un mouvement rapide, la MF est fortement déconseillée bien sûr, puisque la rapidité du mouvement ne nous laisse pas le temps de faire vous-même la mise au point.
      Utilisez donc l’autofocus en AFS ou en AFC selon ce qui vous met le plus à l’aise. Pour demander à l’appareil de refaire régulièrement la mise au point au fil des mouvements de votre sujet, optez pour l’AFC.

      Pour un filé, l’AFS fonctionne très bien.
      L’AFC peut sans doute être utilisé également mais n’est pas forcément le choix le plus logique selon moi : comme le sujet se déplace généralement parallèlement à nous lors d’un filé (en même temps que nous déplaçons l’appareil parallèlement au sujet) , la mise au point change peu donc l’AFS fonctionne tout aussi bien. De plus, un filé consiste à prendre UNE photo en pose lente d’un sujet en mouvement (sur fond flou) et non à multiplier les prises pour un même mouvement, ce pour quoi j’estime que l’AFC n’est pas le plus logique.

      Pour isoler un plan sur une prise de vue, n’importe quel réglage de mise au point peut faire l’affaire, AFS, AFC ou MF, mais le plus important, c’est surtout d’opter pour une grande ouverture (petite valeur du style f:/2.8 ou f:/1.8) en mode A ou Av (priorité diaphragme) afin d’obtenir un joli flou de profondeur de champ.

  • Werpin Jean Luc

    Je suis séduis par la série des GM Panasonic et je pense sincèrement que vous êtes, en partie, responsable de ce fait. Je désire remplacer mon Fuji X10 qui commence à montrer certains signes de fatigue et je pense que le GM (1 ou 5) équipé du zoom 12/32 mérite toute mon attention à cause principalement de la taille et de la qualité du capteur.

    • Anne-Laure Jacquart

      Comme je le dis toujours, les choix matériel sont très personnels et je me garderais bien d’affirmer que tel ou tel boitier pourra vous donner satisfaction à coup sûr !

      Le GM1 n’a pas une prise en main évidente mais constitue un bon petit boitier vraiment léger et agréable à utiliser. 🙂

    • Anne-Laure Jacquart

      Quelle responsabilité, quelle pression !…

      Bon choix ! 😉

  • krikoun

    bonjour,

    meilleurs voeux pour 2015, et un grand merci pour votre retour détaillé !

    merci également pour votre blog, source d’inspiration et remplis de bon conseils.

    cordialement

  • ADidier

    Je contais sur les soldes pour trouver un bon plan sur le GM1, mais au final pas grand chose d’intéressant, ce qui m’a conduit a regarder le lumix LX100.
    Pensez-vous que ce genre d’apn est une bonne alternative a un GM1 avec plusieurs objectifs ou le GM1 garde t’il des avantages sur certains domaines ?

    • Anne-Laure Jacquart

      Le lumix LX100 a plutôt l’air d’un appareil attractif à première vue (capteur micro 4/3, grande ouverture… L’ergonomie a l’air plus sympa aussi, assez particulière…), même si plus gros et plus lourd que le GM1.

      Cependant, je ne peux parler que de ce que je connais et il faudrait lire bien plus de contenu, et tester l’appareil (réactivité, distance minimale de mise au point ?)…, bien sûr, pour se faire un vrai avis.

      A vous de voir, ADidier ! 🙂

      Bonnes soldes ! 😉

    • Frédéric

      Bonsoir,

      Je suis comme Annne-Laure, et ne m’intéresse au matériel que lorsque je compte faire un achat !

      Je suis également hésitant entre le GM1, très séduisant, et un compact expert, ceci pour compléter un ensemble reflex. Face au GM1, le LX100 évidemment, mais aussi le RX100 de Sony et le G7X de Canon.

      Le LX100 est très lumineux sur l’ensemble de son zoom (fois 3 ; 24-75). Il possède un viseur, mais il est plus gros, et pèse près du double. Autre bémol, pas de flash intégré, mais une espèce de pièce montée à accrocher sur la griffe. Volumineux et non orientable.

      Je pense que celui du GM1, intégré, peut être orienté à l’index, même si ce n’est pas prévu pour. Et je pense qu’avec l’objectif du kit, peu lumineux, un petit éclair en intérieur doit bien aider de temps à autres. Autre bémol sur le LX100, il n’utilise pas les 16mpx disponibles mais seulement 12, un truc étrange que j’ai d’ailleurs mal compris.

      Restent le Canon, qui me semble tentant mais dont l’autofocus semble à la traine des Lumix. Et le Sony qui ne me plait guère esthétiquement. Ces deux-là partagent un capteur plus petit, de un pouce.

      Comme l’écrit Anne-Laure, c’est de toute façon une affaire de compromis. Mais je pense, même si je n’ai pas fait mon choix, que si on ne compte pas acheter de caillou supplémentaire, le GM1 et l’objectif du kit sont peut-être un peu « justes » en terme de polyvalence.

      Bref, je suis encore hésitant 🙂

  • Yann

    Bonjour Anne-Laure,
    Votre description de ce petit bijou et vos photos m’ont fais rêver. J’ai donc acheté l’ensemble GM1 + zuiko 45mm. La qualité des photos pour un si petit boitier est juste incroyable ! Je l’emmène quasiment partout car  » le meilleur appareil est celui que l’on porte sur soi « . Juste merci !
    PS : J’ai moi aussi été embêté par l’autofocus tactile. Pour le désactiver, il faut aller dans : Menu / Personnel / Régl. touche / AF tactile
    Bonne continuation,
    Yann

    • Anne-Laure Jacquart

      Yann, je suis ravie que mon retour sur le Lumix GM1 vous ait donné envie de franchir le pas (Je trouve que Pana devrait m’offrir un truc de temps en temps, non, qu’est-ce que vous en pensez ??!! 😆 😉 ) et que vous soyez aussi content de ce petit boitier étonnant. 🙂

      Vous savez que ce n’est pas moi qui vous contredirai, pour l’histoire de l’appareil que l’on a sur soi ! 🙂
      Et si, en plus, il nous donne la possibilité de faire des images vraiment plus maîtrisées et plus qualitatives qu’un smartphone, c’est le must, n’est-ce pas ?! 😉

      Un grand merci pour l’info sur la désactivation de l’autofocus tactile !! 😀
      J’avoue que le mode d’emploi est tellement nul que je n’avais toujours pas dégoupillé l’affaire. ça ne m’empêchait pas de faire des photos mais le fait de changer par inadvertance le collimateur de place en effleurant l’écran était parfois assez contrariant…
      Evidemment, une fois la fonction désactivée, on ne bénéficie plus de cette possibilité de choisir son collimateur en mode tactile (je veux dire : « au moment où on le souhaite et pas n’importe quand » !!) mais bon, on n’a rien sans rien. 😉

      Je vais donc essayer voir ce que cela donne avec le tactile désactivé, à la fois en mode « 23 points » et en mode « 1 zone » avec, par défaut, le(s) collimateur(s) au centre, évidemment.
      Pour déplacer le ou les collimateurs sans le mode tactile, il faut réaliser cet enchaînement, pas trop fastidieux tout de même à mon sens :
      – Appui à gauche de la roue des menus (Bouton Mode AF)
      – Appui en bas de la roue des menus (Choix de la Zone AF)
      – Utilisation des boutons haut/bas/droite/gauche toujours autour du bouton menu pour déplacer le ou les collimateurs.
      En mode « 1 zone », le collimateur se déplace relativement rapidement, ce qui est plutôt appréciable. Mais c’est à première vue le mode « 23 points » qui me semble le plus utilisable, puisqu’un ou deux clics sur les boutons seulement permettent de passer de « collimateurs au centre » à, par exemple, « collimateurs à gauche » ou « collimateur en haut à droite ».

      Merci encore Yann ! 😉

  • Jessica Bergel

    Bonsoir Anne-Laure,

    J’ai bien pris le temps de lire les échanges sur ton site. Très intéressant.

    J’ai besoin de conseil car je me sens perdue. Cela fait presque un an que je mets de côté pour m’acheter un compact mais je ne sais quel appareil choisir. Il y a autant d’avis que d’appareils! Je sens que le compact me conviendra mieux qu’un reflex.

    Voici mon compte Flickr: https://www.flickr.com/photos/91471871@N02/

    La majorité a été pris avec mon iphone 4. Je suis partie en Australie pendant un an, et la photo m’est venue naturellement pour partager mon expérience à mes proches.

    Je n’ai pas du tout de notion des techniques. Je me fis juste à l’oeil.
    Et selon mes photos, j’aurais souhaité savoir quels compact me seraient adaptés selon toi?
    J’ai longtemps hésité pour le fujdi xpro 1…

    En attendant, j’applaudis ton travail et le partage de ta passion. C’est formidable.

    Jessica, une amatrice 😉

    • Anne-Laure Jacquart

      Bonjour Jessica,

      Merci pour ton message !
      Cela ne m’étonne pas que tu te sentes un peu perdue : c’est une vraie jungle, le monde du matériel photographique !! 😮

      Tes photos sont très sympas en tous cas. 🙂

      Première chose : as-tu bien compris la différence entre un compact et un hybride ? Car l’article sur lequel tu commentes est dédié au GM1, qui est un hybride, tandis que tu me parles d’acheter un compact. 😉
      Et dans le même temps, tu évoques le Fuji X Pro1, qui est un hybride.

      Ce que tu veux donc dire, c’est que ta préférence va à un petit appareil, qui est plutôt compact, mais d’après ce qu’il en ressort de ton commentaire, cela pourrait être un compact ou un hybride, n’est-ce pas ?

      Les deux choix peuvent être bons, mais c’est bien de comprendre la différence entre ces deux types de matériel.
      N’hésite pas à lire mon article sur la taille du capteur, qui peut t’aider à éclaircir certaines choses.

      Dans tous les cas, je ne pourrai pas te dire quel appareil te serait sans doute le mieux adapté mais, déjà, pour dégrossir entre compact et hybride, essaie de répondre à ces questions :
      – Fais-tu surtout des photos en extérieur ou aimes-tu aussi saisir des ambiances en intérieur, même quand la lumière décline ? (Apparemment, pour toi, c’est plutôt en extérieur 🙂 )
      – Apprécies ou apprécierais-tu de bénéficier de fonds flous, de jouer sur la faible profondeur de champ (pour des portraits, des photos de détails etc.) ou sans plus ?
      – Est-il important pour toi que l’objectif de l’appareil se rétracte, ce qui permet de le glisser vraiment facilement dans sa poche ou avoir un appareil petit et léger te suffit-il, même s’il faut le ranger dans une petite pochette, le mettre plutôt dans un sac, comme l’objectif est un peu proéminent ? Attention, tout est une affaire de compromis ! La question est : es-tu prêt à faire des compromis sur la qualité d’images et les opportunités créatives pour que l’appareil soit le plus compact possible et puisse être simplement glissé dans une poche ?
      – Serais-tu plutôt « petit appareil avec une sangle au poignet » ou « petit appareil en bandoulière » ? 🙂
      – Cela ne te dérange-t-il pas trop d’avoir à changer d’objectif si c’est, là aussi, pour gagner en qualité d’images et en opportunités créatives ?
      – Aimes-tu faire des très gros plans de loin, au zoom (photo sportive, animalière…) ou pas spécialement ?
      – Il y a aussi la question du budget mais je ne connais pas suffisamment bien les matériels et les prix pour donner une fourchette pour le prix d’un compact ou d’un hybride. Mais l’on pourrait se demander, tout de même, si le budget est une inquiétude : que penses-tu de l’idée d’acheter un appareil d’occasion et donc un peu moins à la pointe de la technologie s’il date de quelques mois ou années pour obtenir un matériel de meilleure qualité à un prix plus raisonnable ?

      Bon, j’ai peut-être oublié certaines choses mais cela peut peut-être déjà permettre de dégrossir un peu les choses. 🙂
      J’espère que ces questionnements t’aideront à y voir plus clair sur tes besoins matériels !

  • Véronique G.

    Bonjour,
    je viens d’acheter ce fameux lumix G.
    j’ai fait mes premières photos, et je voudrais les récupérer pour les imprimer, mes toutes mes photos noirs et blanc n’apparaissent pas sur la carte sd.
    Comment puis-je faire?
    merci.

    • Anne-Laure Jacquart


      Véronique, je pense que vous avez enregistré les photos en RAW, qui est un format brut qui ne mémorise pas certains réglages comme le fait que vous ayez déclenché en noir et blanc.

      Je vous conseille de régler la qualité d’image en RAW + JPEG , ainsi le fichier JPEG sera votre noir et blanc, mais vous pourrez aussi utiliser le RAW si finalement vous souhaitez voir ce que donne la photo en couleur, ou si l’image est surexposée, comme le RAW est plus facile à retoucher.

      Bonnes photos avec votre GM1 ! 🙂

  • Ariane

    Bonjour Anne-Laure!
    Tour d’abord merci pour ce site de partage et d’esthétique!
    Il m’a permis de me décider à acquérir l’excellent Lumix GM1 que vous avez justement défendu.
    J’en ai profité aussi pour découvrir le mémo-dépliant que vous vendez, et là chapeau! N’osant déclencher (infographiste et débutante en photo), je me sur-documentais sur internet et finalement, j’ai opté pour votre mémo: quel bonheur!
    Concis, exhaustif, pratique, très bien pensé, il m’est très utile et j’en suis ravie.
    Une question concernant vos remarques ci-dessus: comment trouver le cadrage carré sur le GM1?
    Et que pensez-vous de l’objectif pancake 20mm de Pana pour reportages et photos de nuit?
    Bonnes photos à vous!

    • Anne-Laure Jacquart

      Bonjour Ariane !

      Merci beaucoup pour votre message ! J’espère que le GM1 sera au top pour répondre à vos besoins en photo.

      Je suis vraiment très touchée par cette avalanche de compliments sur mon mémophoto. C’est super que vous ayez enfin trouvé le support concis qu’il vous fallait pour arrêter de stresser sur la technique !! 😉

      Pour ce qui est du choix du format (carré, rectangulaire, panoramique) sur le GM1…
      Sur l’écran tactile, il y a un bouton « Fn », tout à droite, qui permet d’accéder facilement à 5 fonctions (Fn2, Fn3, Fn4 etc. Fn1 est sur le dessus du boitier).
      Ces fonctions sont personnalisables, c’était à dire que l’on peut choisir les réglages que l’on va mettre à cet endroit, en Fn2, Fn3 etc.
      Moi j’ai mis le choix du format en Fn2 ainsi j’y ai accès facilement.
      Pour paramétrer cela, il faut appuyer sur le bouton Menu/Set et faire défiler les fonctions dans l’onglet « Personnel » jusqu’à trouver « Réglage touche Fn ».

      Le choix de format est symbolisé par une sorte de croix (comme un + ) avec des flèches dans un rectangle.

      Voilà, j’espère que ces indications vous permettront de régler votre appareil comme il faut !
      N’hésitez pas à prendre le temps de lire un peu la notice (même si elle est pourrie) et de voir sur internet comme les gens règlent leur boitier. 🙂

      Je crois que l’objectif 20mm pana que j’utilise n’est pas exactement le même que celui qui est vendu à présent, ainsi difficile de vous faire un retour.
      Je trouve l’autofocus du mien assez poussif, sinon c’est un bon objectif.
      Je crois que les objectifs Olympus sont souvent plus vifs au niveau autofocus ; je crois qu’ils ont fait un 20 ou 25mm également, il faudrait voir s’il semble bien. 😉

  • Nicolas

    Alors, Anne-Laure, ce GM1 après une année d’utilisation ? Toujours satisfaite ? J’hésite encore à cause de l’absence de stabilisateur intégré au boîtier ( j’utilise les boîtiers Olympus µ43).
    Merci de votre retour.
    Cordialement
    Nicolas

    • Anne-Laure Jacquart

      Nicolas, je trouve la légèreté et le faible encombrement du Lumix GM1 toujours aussi appréciables ! 🙂

      Cette année écoulée n’a pas été ma plus productive en photo (l’inspiration, la vie, tout ça…) ainsi, c’était super de ne pas sentir le poids de l’appareil, tout en sachant qu’il était là, pour les jours où je ne ferais pas forcément de photo mais où je voulais avoir un boitier sur moi, bien sûr.

      Par contre, j’avoue que je suis tout de même un peu fâchée contre la roue crantée cliquable du GM1. 😉
      Effectuer un clic à un endroit de la roue permet notamment de passer du réglage de correction d’exposition à celui de l’ouverture (mes 2 réglages chouchou 😉 ).
      Pour faire varier le réglage, il faut faire tourner la roue dans un sens ou dans l’autre.

      La roue est petite et son crantage insuffisant ainsi combien de fois le fait de vouloir la tourner m’a conduit, en fait, à cliquer dessus !…

      Sur ce point, je regrette l’ergonomie du Lumix GF1 avec un bouton pour passer de l’ouverture à la correction d’expo, et une roue de réglage séparée qui se trouvait, de plus, sur le haut de l’appareil, je crois. 🙂
      ça ne me donne pas l’impression qu’ajouter une roue de réglage aurait nuit à l’encombrement… 😉

      Mais cela mis à part, j’ai bien apprivoisé mon petit boitier et j’ai bien conscience que son poids-plume et sa petite taille ont forcément des contre-parties. 🙂

  • Nicolas

    Merci beaucoup de votre retour Anne-Laure. Je vais aller voir ce boîtier d’un peu plus près. A lire votre blog, ce GM1 me fait l’effet de mon ancien Minox…
    Au plaisir de vous lire
    Cordialement
    Nicolas

  • Ariane

    Merci Anne-Laure, pour votre réponse personnalisée et ô combien utile!
    J’ai été interpellée par votre article sur l’inspiration en berne, et vous y faites allusion dans un des commentaires ci-dessus.

    Permettez-moi de vous dire que « le peu » que vous photographiez, avec cet œil d’artiste (je repense aux émouvantes branches yin et yang) vaut largement les baisses de motivation!
    Vous avez je crois un talent certain et plus encore une vraie générosité qui se ressent dans vos photos, votre blog, etc… Ça vaut bien le coup de pas être au top tout le temps!
    Le caviar ne s’apprécie pas forcément tous les jours

  • Mtaillan

    Bonjour
    Ce site est magnifique.
    Vos commentaires réjouissants.
    Pour revenir sur ce petit Panasonic bien sympathique, je fais partie du fan club des Olympus 4/3 et ai possédé un Pen-1 (quel bel objet 🙂 ) et un OM-10.
    Je dois dire que pour des paluches de môôôsieur le Om10, bien que très petit est plus adapté, selon moi, que le riquiqui Panasonic.
    Je n’ai par ailleurs, jamais eu d’objectif aussi qualitatif que le fameux 75 1.8 Olympus.
    je m’en suis séparé pour acquérir un plein format (pas les moyens de cumuler) mais les regrette chaque jour. La spontanéité n’est plus du tout possible avec mon gros appareil.
    Encore bravo pour le site, et les livres.

  • Mtaillan

    J’ajoute que les Olympus sont stabilisé sur le capteur. C’est un plus.

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci pour vos commentaires !

      Je suis persuadée qu’Olympus fait de très chouettes boitiers hybrides, également, et j’aime beaucoup, de mon côté, mon objectif Olympus 45mm f/1.8. 🙂

  • ADidier

    Les prix devenant plus abordable je pense que que je vais craquer pour un GM5. Il me semble qu’il corrige les principaux défauts du GM1 notamment l’horrible roue arrière, par un système du type « GF1 » – roue cliquable sous le pousse + touche de fonction en croix –
    J’ai juste un doute sur l’écran arrière qui paraît plus petit à cause du format 16/9.

    Est ce qu’avec le temps vous ne trouvez pas andicapant l’écran fixe du GM1 ?

    • Anne-Laure Jacquart

      ADidier, j’ai toujours rêvé d’avoir un écran orientable mais à cause de mes autres desideratas (notamment le format carré), j’ai toujours eu des appareils à écran fixe…

      Du coup, le côté orientable ne me manque pas et je ne trouve pas cela handicapant mais peut-être que le jour où j’aurai un appareil à écran orientable, ce sera une révélation !
      🙂 😉

  • ADidier

    Tu es donc prête pour le Lumix GF7.

    • Anne-Laure Jacquart

      Je ne sais pas, ADidier… 😉

      Je l’avais essayé mais, pour le coup, viseur, écran orientable, plus gros taille, fonctionnalités de partout, je ne sais pas, ça m’avait semblé presque too much !…

  • ADidier

    Attention de ne pas confondre le GX7 et le GF7 qui ressemble au GM1

    • Anne-Laure Jacquart

      Ah oui, au temps pour moi, j’avais mal lu et je parlais du GX7.

      C’est que ce n’est pas évident de ne pas s’emmêler les pinceaux avec leurs appellation et la multiplicité des modèles qui existent !! 😮 😉

      Je n’envisage pas de renouveler mon matériel pour le moment mais merci pour la suggestion ! 🙂

  • Jérémie

    Bonsoir

    J’adore faire des photos de paysages depuis maintenant 3ans, je me qualifierai pas de passionné de photo mais plutôt de quelqu’un qui veut partager ses émotions et ses expériences avec son entourage. Je fais énormément de montagne et de sport et je rencontre très fréquemment des paysages… particuliers. Jusqu’à maintenant je faisais des photos avec mon téléphone mais avec les capteurs minuscule on est très vite limité si la luminosité n’est pas adéquate…

    je voulais me tourné vers un appareil léger et compact et le gm1 est tout désigné. ma seule craintes en tant que pioupiou dans la photo : l’objectif 12-32 du kit. je n’arrive vraiment pas à me projeter le rendu qu’il aura sur mes futurs clichés

    avec votre connaissance de celui ci et ces exemples : https://www.flickr.com/photos/126702648@N03/ pourriez vous m’orienter ?
    le rendu sera t’il vraiment différent ? d’un point de vue profondeur de champ et flou uniquement bien sur…

    je vous remercie d’avance

    Jérémie

    • Anne-Laure Jacquart

      Bonjour Jérémie,

      J’avoue que je n’ai pas d’avis tranché à vous donner, notamment parce que le flou de profondeur de champ (que vous évoquez en fin de commentaire) n’est pas très utilisé en photo de paysage ainsi je ne sais pas si ce critère est tout de même important pour vous ou non.

      L’inconvénient du 12-32, c’est son ouverture qui signifie : moins de flou de profondeur de champ, moins de possibilité de photographier facilement en basse lumière, moins de possibilité de fermer de diaph pour un meilleur piqué.
      Mais, si en photo de paysage, le flou est peu utilisé et que les photos en basse lumière sont tout de même rares (vous en parlez, tout de même…), on peut dire que la luminosité la plupart du temps suffisante vous permettra, le plus souvent, de diaphragmer un peu pour augmenter le piqué et la qualité de vos photos et que le zoom pourrait alors sembler tout à fait suffisant.

      Je ne crois pas que le GM1 soit vendu autrement qu’avec ce zoom de toute façon ? Ainsi, si l’appareil vous semble adéquat (il est vrai qu’il est d’une telle légèreté, et pour un capteur de taille vraiment appréciable !), essayez-le avec le zoom… J’imagine qu’il est toujours possible de revendre l’objectif pour en changer s’il ne convient pas ?

      Sinon, si vous êtes sûr que le zoom ne conviendra pas, à vous de voir si vous pouvez trouver un autre boitier aussi compact et performant avec une focale fixe adaptée…

      Si vous n’êtes pas spécialement attiré par les zooms, qu’une focale fixe peut vous convenir, que vous voulez pouvoir jouer avec le flou de profondeur de champ et photographier plus facilement en basse lumière, un autre objectif pourrait être un meilleur choix…

      Si votre budget vous le permet et que vous aimez aussi photographier à une focale légèrement plus longue (détails nature, portraits de vos compagnons de randonnée, vues plus lointaines), vous pourriez garder le zoom du kit pour les vues grand angle bien nettes en conditions de lumière normales et acquérir en plus, par exemple, l’Olympus 45 mm f/1.8 qui vous permettrait de faire quelques vues légèrement plus rapprochées si besoin, des vues en lumière légèrement déclinante (en calant un peu l’appareil ?) et de saisir des détails et plans moyens de nature avec des jeux de flou intéressants (les focales un peu plus longue générant plus facilement du flou de profondeur de champ).
      Je ne sais pas, cependant, si cela est un bon conseil. Tout dépend de ce que vous pensez vouloir faire comme photos, et de votre budget bien sûr.

      Je ne sais pas si ce brainstorming vous aidera !…

      Bon courage pour le choix. 🙂

      • Jeremie

        Tout d’abord merci d’avoir pris le temps de répondre.

        la profondeur de champ en paysage, j’aimerai bien en avoir un peu, des objet proches (arbres, cailloux) flou et des montagnes au loin net par exemple. mais pas facile d’expliquer ses projets photo au travers d’un clavier….

        comme vous dites, je vais essayer avec l’objectif du kit et je verrai si je passe sur une focale fixe ou non. Quoi qu’il en soit, je gagnerai déjà en détails et en qualité d’image.

        Dans tout les cas merci pour vos articles et vos photos, un vrai régal a lire et a regarder.

        continuez ainsi 😉

  • Nathalia

    Bonjour Anne-Laure,

    Je me suis aussi laissée tenter par ce petit GM1 après avoir tourné autour pendant des mois, j’ai enfin trouvé la bonne occasion (car j’achète très peu de matériel neuf). J’ai déjà un Hybride Samsung qui me convient très bien mais que je trouve bien lourd parce que je l’emporte partout. Je recherche donc un appareil plus petit et performant. C’est aussi dans l’optique de changer de marque parce que Samsung propose très peu de choix d’objectif et va sans doute arrêter sa distribution en Europe. Ce qui est bien dommage car la qualité est loin d’être mauvaise. De plus, n’étant pas fane de gros matériel, je me retrouve bien dans tout ce que vous dites. J’ai hâte d’expérimenter tout ça !!! Merci pour ce blog, vos livres et toutes vos photos si colorées. j’apprécie beaucoup votre regard. 🙂

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci pour votre gentil message, Nathalia ! 😉

      J’espère que vous serez contente du GM1, de sa légèreté, de votre nouvelle liberté !

  • Nathalia

    Je l’ai reçu aujourd’hui, enfin !!! Il tient dans ma toute petite main, c’est impressionnant ! Je potasse le mode d’emploi (j’ai même un peu peur qu’il me glisse des mains). J’ai trouvé un mode d’emploi très détaillé ici :
    http://www.photo-univers.net/notices/PANASONIC_GM1.pdf

    Il a l’air vraiment génial ! Je peux utiliser mon objectif préféré soit soit mon zuiko OM 50mm récupérer de mon vieil argentique. Il est presque plus gros que l’appareil mais ça ne change rien à la qualité de son utilisation sauf que c’est bien plus léger !! Vraiment génial !

    • Anne-Laure Jacquart

      N’est-ce pas qu’il est mignon ?! 😆
      Mais, ne vous inquiétez pas, on se fait vite à sa taille et, ensuite, tous les autres appareil apparaissent « de gros lourdingues » !! 😛 😉

      Merci pour le lien ! Vous croyez que cette notice est plus détaillée que le mode d’emploi classique ? Ce ne serait pas du luxe, vue la nullité de celui-ci !…

      Bonnes photos avec votre petit nouveau ! 🙂

  • Benoit

    Excellent blog, je ne me suis jamais intéressé à des photographes et en reprenant la photo il y a quelques semaines (après une période très active d’apprentissage de la photo (expo et autres bases)j’ai été peu actif) je m’y remet sérieusement, surtout que gaté par mes parents j’ai un reflex pentax k30 très sympa.
    J’ai trouvé ici beaucoup d’idées neuves niveau photographies et j’espère arriver un jour à une vision si artistique dans la photographie, vos images sont très belles, vraiment (et très différentes des paysages que je prends si souvent en photo qui semblent comme manquer d’âme comme mes photos en général :p)
    En tout cas j’ai bien envie de me faire équiper avec un petit boitier de ce genre qui semble intéressant pour porter avec sois de petite focales fixes et ne jamais rien louper 😀
    Je compte aussi regarder vos livres qui ont l’air fort intéressants

    Bref un excellent blog, merci pour vos images, Benoit,18 ans

  • Nathalia

    Je m’y fais déjà très bien, il se marie parfaitement avec mes bonnettes macro que je vis dessus grâce à une bague d’adaptation. Je n’étais déjà pas une fane du lourd puisque je n’ai que des hybrides mais le GM1 est vraiment exceptionnellement petit à côté.

    Pour la notice, je n’en sais rien, j’ai eu mon GM1 par un site d’occasion et il n’y avait pas de mode d’emploi dans la boîte mais celle-ci m’a semblé énorme (dans les 350 pages). Après, j’avoue que je ne suis très mode d’emploi, je ne cherche que les fonctions qui m’intéressent.

  • Marie

    Bonjour,
    Grande débutante… J’ai un problème important :
    L’objectif fournit 12-32 ne se referme pas, il se bloque. Et si je force un peu je vois que la bague tout autour se démonte (cela me permet de refermer l’objectif…) Bref. Je pensais qu’il y avait un problème avec l’appareil, donc je l’ai ramené et changé. Mais finalement, même avec un modèle neuf, même problème. Donc je pense que je ne sais pas l’utiliser correctement…
    Merci pour votre aide…

    • Anne-Laure Jacquart

      Je ne sais pas. Je n’ai utilisé le 12-32 que de temps en temps mais je n’ai pas eu de problème avec…

      Je ne sais pas trop quoi te dire pour t’aiguiller dans le fonctionnement…
      A moins qu’il y ait quand même un problème de fabrication sur les modèles plus récents ?..

      As-tu cherché sur les forums si d’autres photographes rencontraient le même problème que toi ?

      Est-ce que le commentaire de Nathalia, ci-dessous, t’aide un peu ? (merci Nathalia ! 🙂 )

  • Nathalia

    Oui, il faut forcer un peu pour refermer l’objectif pour que les deux petits traits soient en face l’un de l’autre, du 12 vers le trait. C’est un peu déroutant au début c’est pour ça que je m’étais entraînée au magasin sur le modèle de démo 😛 J’avais trop peur de casser quelque chose. Après, le mien n’est pas neuf alors je ne sais pas si c’est sensé gripper au début.

  • Nora

    Bonjour
    Merci pour votre article.
    Je me demande comment vous réussissez à sortir de magnifiques clichés d’enfants avec un tel appareil car les hybrides ne sont réputés pour avoir un AF hyper performant en AF C ?
    Il faut dire que les enfants bougent énormément et moi-même j’ai énormément de déchets, en AF-S et AF-C (bon je suis débutante aussi hihi) et la photo d’enfants est, je trouve, un exercice difficile, mais tellement plaisant. Je suis équipée d’un olympus E-M10 première version.
    Quels conseils pouvez-vous m’apporter, Anne-Laure ?

    • Anne-Laure Jacquart

      Nora, les photos d’enfants sont difficiles, quel que soit l’appareil que l’on utilise.

      Effectivement, la réactivité au déclenchement et la rapidité de l’autofocus sont tout de même une grande aide mais le second paramètre dépend surtout de l’objectif, plus que du boitier.
      Ainsi, mon 20 mm a tendance à patauger à la mise au point et il ne constitue pas un très bon objectif pour photographier l’humain.
      Mais, selon moi, l’Olympus 45 mm f/1.8 est vraiment super : bonne focale pour les portraits, qui produit un bon flou de profondeur de champ, objectif léger, autofocus réactif ! Et pas cher ! 😉

      Il faudrait jeter un oeil à la rapidité de déclenchement de votre E-M10 et peut-être voir si l’objectif dont je parle peut être un plus, une aide pour vos prises de vue.
      Ensuite, évidemment, le plus gros paramètre reste votre patience et votre réactivité lorsque vous faites des photos ! 😉

  • Daniel Demoulin

    Bonsoir,

    Loin (très loin même) d’être un pro de la photo, je me demandais si je pouvais profiter de votre expérience en ce domaine.
    En fait, « amoureux » des vaches, je ne peux m’empêcher de les photographier en long en large et en travers (selon l’expression).
    Aussi, je suis de plus en plus enclin à investir dans un hybride (Panasonic de surcroit).
    Est-ce une bonne solution ou dois-je rester avec mon compact Nikon 7800 et accessoirement le panasonic bridge fz200.
    Quels objectifs seraient le plus adaptés pour la photographie de ces animaux ainsi que pour des paysages.
    Ma priorité : la qualité d’image avant tout et en toutes circonstances (ensoleillé, basse lumière, intérieur…)(on peut rêver!).

    Merci
    Cordialement.

    • Anne-Laure Jacquart

      Amusant, j’ai justement photographié des vaches la semaine dernière. J’ai trié mes photos hier ! 😉

      Il m’est difficile de vous répondre, ne sachant pas à « quelle échelle » vous aimez photographier ces placides créatures, quel genre de photos vous faites, si vous avez la possibilité de vous rapprocher des animaux ou non etc.
      De plus, je ne connais pas spécialement les matériels dont vous parlez et que vous avez déjà…

      Je dirais que, par rapport au compact et au bridge, la taille de capteur plus grande de l’hybride (associée à un objectif à grande ouverture) peut être très appréciable pour obtenir un joli flou de profondeur de champ.
      Cela pourrait donner de chouettes portraits de vaches, avec un fond flou, comme sur les miennes, ci-dessous. Ce sont de belles armoricaines. 🙂

       

       

       

      Pour ce genre de portraits, je conseillerai, à nouveau, l’Olympus 45 mm f/1.8 qui est mon petit chouchou, je l’avoue, comme j’aime beaucoup ces modelés de profondeur de champ.

      Pour le paysage ou pour des vues plus larges ou rapprochées mais jouant avec la perspective, un grand angle serait également super. J’utilise personnellement le Lumix 14 mm f/2.5 qui a un angle de champ assez large, une bonne ouverture et permet de bien se rapprocher. 🙂

      Avec 2 focales fixes de ce type, vous pourriez « faire le grand écart » et varier vos prises de vue, entre portraits et détails et vues en contextes et effets grand-angle.

      Pour conclure, je dirais que ces focales fixes lumineuses me semblent être le meilleur choix pour une « qualité d’image en toute circonstance », comme vous dites. 🙂
      En lumière un peu juste, elles vous permettront de ne pas trop monter les ISO. En lumière plus généreuse, elles vous donneront la possibilité de fermer un peu le diaph, pour un meilleur piqué. 🙂

      Et, pour le plaisir, 2 dernières vues, en noir et blanc, à des échelles très différentes. 😉 Toutes les photos sont prises au 45 mm f/1.8, à des distances différentes.

       

       

       

      • Daniel

        Bonsoir,

        Un tout grand merci pour vos conseils et merci pour ces photos (magnifique, j’adore).

        Je m’oriente vers un tirage classique 10*15 voir un tirage A4 si la photo vaut le coup.

        A propos de la proximité ou non de l’animal, cela dépend.
        J’ai photographié pas mal de vaches en Auvergne et elles sont parfois très (trop) proches de l’objectif sans (parfois) possibilité de recul.
        Il arrive aussi qu’on ne puisse pas les approcher (prairies trop éloignées, pas d’accès…surtout en Belgique moins semble t-il en France).

        Toujours est-il que j’avais déjà regarder l’objectif 45mm.
        Juste une petite crainte : ne déforme t-il pas les portraits lorsque la personne ou l’animal est trop près (sans possibilité de recul) .

        Le grand angle est apparemment intéressant.

        Ah oui, j’oubliais le principal, j’ai acquis entretemps l’olympus omd emd 10II (oui je sais j’avais dis un panasonic mais bon la promotion faite sur l’appareil a fait penché la balance).

        Merci encore et continuer votre blog, vos livres qui nous sont d’une aide précieuse.

  • Nora

    Anne Laure merci bien pour vos conseils.
    Vos vaches sont splendides ! Elles se laissent faire…elles…pas comme les enfants !! 🙂

    Au passage, j’espère Daniel que vous vous plaisez avec l’EM10 MArk II, j’ai le Mark I et je me régale !!

  • Daniel

    Bonjour,

    J’ai regardé l’ensemble des photos de vaches que j’ai prises et apparemment le portrait est une image qui revient assez souvent.
    Portrait qui concerne la tête (comme les photos que vous avez publié mais…en beaucoup moins bien faute surtout à un manque de flou à l’arrièe-plan) mais aussi l’animal en entier (si je puis dire).
    Pour les paysages (et dieu sait s’il y en a en Auvergne (mon lieu de prédilection pour les vacances), l’objectif panasonic 14 mm me semble être la bonne solution.
    Il m’arrive fréquemment de photographier extérieurement et à l’intérieur les batiments historiques, églises…
    Dans ce cas avec les 2 objectifs que vous conseillez (très bon conseil d’ailleurs et qui plus est ne gréve pas le budget ) et les 2 objectifs fournis avec l’olympus à savoir le zuiko 14-42 f3.5-5.6 et le zuiko 40-150 f4-5.6 , cela suffit-il ou dois-je envisager autre chose?.
    Oui je sais j’ai toujours tendance à m’étendre avec des phrases et des phrases alors qu’avec la moitiè (au moins!) on a fait le tour de la question. Promis la prochaine fois, j’essayerai d’être plus concis.

    Merci et bonne continuation.

  • Agnes

    Bonjour Anne Laure !

    Merci pour cet article !! voila un moment que j’hésite a m’acheter le GM1 .. je crois que je vais me laisser tenter …
    Que me conseillerez vous comme deuxième objectif en plus de celui par défaut ? J’hésites entre l’olympus 45mm f/1.8 et le lumix g 25mm f/1.7 :/
    Je pratique surtout la photo de paysage (montagne particulièrement) et j’aime jouer avec le flou de profondeur de champs …
    Merci pour ce blog et vos livres 😉
    Agnès

  • Florent

    Haie …
    Panasonic annonce la refonte de sa gamme & il semble que les GM1 & GM5 vont passer a la trappe, remplacer par le GX80 mais de dimensions plus grande …
    Quelle dommage pour nos poches (des hommes) & pour les sacs a mains (des femmes) …

  • ADidier

    Je dirais plutôt que les gammes GF et GM devraient à terme être re-badgées GX… et pas totalement disparaître.
    Quoiqu’aujourd’hui le GM1 est introuvable et le GM5 en fin de vie… reste encore le GF7 qui fait de la résistance.

  • clement soustra

    bonjour,

    j’utilise un canon eos mk2 avec un 24/70 et un 18/36.c ‘est tres lourd.je cherche ce genre d’appareil leger discret .par contre j’aime bien avoir un viseur.vos photos sont tres belles.vos compositions aussi. les couleurs…je me suis fait plusieurs fois insulte et courru apres. middle east, asie …….les moeurs changent……lorsque l’on prends de enfants en photos on vous traite de pedophile…etc…prendre un appareil discret est presque devenu une necessite. j’ai bien aime vos explications .je vais essayer.
    merci beaucoup

  • clement soustra

    bonjour,

    j’utilise un canon eos mk2 avec un 24/70 et un 18/36.c ‘est tres lourd.je cherche ce genre d’appareil leger discret .par contre j’aime bien avoir un viseur.vos photos sont tres belles.vos compositions aussi. les couleurs…je me suis fait plusieurs fois insulte et courru apres. middle east, asie …….les moeurs changent……lorsque l’on prends de enfants en photos on vous traite de pedophile…etc…prendre un appareil discret est presque devenu une necessite. j’ai bien aime vos explications .je vais essayer.
    merci beaucoup

  • bordinat marion

    Merci pour votre article, je viens d’acquérir le petit dernier , le GX800, j’ai déjà un reflex CANON 6D et j’avais un compact dit expert mais j’avais envie d’un hybride pour remplacer mon compact. J’avoue que pour le moment je me sens un peu perdue.
    J’ai pris des automatisme avec le compact et du coup là ça change… J’ai le 12-32 du kit, et j’ai pris le 25mm f1.7 mais là je suis mitigée il n’est pas mauvais mais entre le moment où je déclenche et le moment où la photo se fait il y a un petit labs de temps du coup plus difficile de ne pas avoir un flou de bougé. Vous le 20mm est il rapide ou plutôt lent ? Je me dis que j’aurais peut etre du partir sur le 20mm mais j’ai l’habitude du 50mm du coup je suis partie sur le 25.
    J’envisage ensuite l’achat dans quelques mois si mon budget le permet l’achat du 45mm f1.8 qui me paraît excellent.
    En tout cas vos photos sont magnifiques 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *