Photographier par temps de brouillard

 

Une opportunité photographique hivernale

La brouillard constitue une bonne occasion de sortir son appareil en hiver et peut vous conduire à produire, j’oserais presque dire « assez facilement », de superbes images.

Les atmosphères cotonneuses qui découlent de cette météo particulière vous inviteront dans une sorte de vieux film mystérieux, intemporel, qui vaut vraiment le coup !

 

BrouillardFleche

 

Phares

 

 

Un contraste adouci…

Le brouillard altère le contraste de nos images. A première vue, on peut dire qu’il a tendance à les adoucir.
Mais comment se fait-il, alors, qu’une amoureuse du contraste comme moi apprécie autant le brouillard également ?! 😮

Voilà pourquoi. 😉

C’est tout simplement parce que le brouillard n’estompe pas les choses de manière uniforme et ennuyeuse mais au contraire de façon différenciée. En fait, il se comporte un peu comme le flou (et vous savez comme j’aime le flou également !! 😆 ).

 

CouplePatr

 

 

Comprendre l’effet du brouillard sur notre environnement

C’est tout simple.
Plus la distance entre vous et un élément perdu dans la brume est grande et plus la quantité de brouillard qui se glisse entre vous et cet élément est elle-même importante, ce qui engendre un « blanchissement » d’autant plus prononcé.

Voilà pourquoi l’arrière-plan d’une scène urbaine ou d’un paysage saisis par temps de brouillard semble disparaître, tandis que le sujet, au premier plan (et plus proche de vous), est, lui, plus visible. La vision de ce dernier est moins « filtrée » par le brouillard.
Le sujet apparait alors comme une silhouette surgissant de la brume !

Le résultat est un peu à mi-chemin entre un contre-jour et un effet de flou de profondeur de champ. 😀

Ainsi, on peut donc dire que le brouillard adoucit le contraste général de l’image mais aussi et surtout qu’il fait contraster davantage le sujet avec l’arrière-plan ! 🙂

N’est-ce pas mirifique ?!

 

FormesEnfants

 

Voilà, vous savez tout !
A vous, ensuite, de jouer avec ce contraste intéressant et de profiter de la lisibilité accrue de vos images. 😉

 

 

Exposition et retouche, adaptées à vos images brouillardeuses

C’est plutôt une bonne chose de surexposer légèrement vos photos brouillardeuses afin d’obtenir du « presque vrai blanc » sur les zones les plus claires, plutôt qu’un gris sale et triste.

Par la suite, optez pour le contraste qui vous semble le plus adapté, selon l’atmosphère escomptée : plutôt classique ou plus mystérieuse. Un brouillard assez prononcé fait donc déjà assez bien contraster le sujet avec l’arrière-plan, ainsi il n’est pas toujours nécessaire d’appliquer un contraste très fort à vos images. Je suis moi-même revenue en arrière sur certaines des photos présentées pour choisir finalement un contraste plus doux qui préserve davantage la magie de l’effet brouillardeux.

 

 

Brouillard + Flou !

Hum… Et si l’on associait le flou au brouillard, pour des photos encore plus troubles, encore plus mystérieuses ?!

NB : J’ai fait cette photo avec un objectif spécial, un « toy lens » et j’ai volontairement décalé la mise au point. 🙂

 

Floue

 

 

Différentes intensités de brouillard

Selon l’épaisseur, la quantité de brouillard, l’effet de blanchissement commencera plus ou moins près de vous.

La photo ci-dessous (de même que l’image avec les enfants) montre l’effet que génère un brouillard assez léger, ou qui est en train de se dissiper : l’arrière-plan seul est affecté par le rendu « blanchâtre et estompé », tandis que le reste de la photo est lisible et bien contrasté.

 

meme

 

Sur la plupart des autres images illustrant cet article, la visibilité est vraiment réduite, ce qui permet de faire contraster un sujet assez proche avec tout le reste de la photo.

 

 

Couleur ou noir et blanc…

Un rendu monochrome donne presque toujours un super résultat sur les photos prises par temps de brouillard.

Cependant, conserver les couleurs douces et pastels de ces ambiances constitue également une bonne option. 🙂

 

Voiture

 

Passant

 

 

A vous de jouer !

J’espère que cet article vous inspirera de futures prises de vue et vous poussera à sortir dès le matin, dans l’hiver glacial, pour créer d’incroyables photos ! 🙂

16 comments

  • Pascaline

    Et photographier des formes par temps de brouillard, ça marche aussi ? 😉 J’aime particulièrement la première photo avec la grosse flèche !

  • Sonia C.

    Bonsoir Anne-Laure,
    Un grand merci pour cet article très complet. Je me suis régalée.
    On ne s’ennuie jamais avec toi 😉
    Quelle chance de te « connaître ». 🙂

  • GoBois

    Bravo pour cet article très complet : je n’imaginais pas que l’on pouvait tant écrire sur ce thème ! Très instructif, merci Anne-Laure !

  • Candice

    J’adooooore la photo du couple en bonnets rouge et bleu devant la mairie! Quel oeil!
    Je vais peut-être revoir mes préjugés et commencer à exploiter le brouillard aussi!
    Merci Anne-Laure!

  • Lallie

    Coucou, j’aime beaucoup la photo avec les phares de la voiture pour l’architecture des maisons, la perspective magnifiquement captée et aussi celle avec le couple aux bonnets rouge et bleu.
    Il faudra que je retente mais bizarrement, les quelques photos que je prenais par temps de brouillard étaient toujours ratées: point de brouillard sur mon écran d’appareil ! Peut être n’était-il pas assez dense ou trop fugace? Pourtant avec les yeux il me semblait épais et fixe…

    Bref, merci pour cet article, je retenterai avec tes conseils: surexpo + noir et blanc.

    • Anne-Laure Jacquart


      Effectivement, tu n’avais peut-être tout simplement pas assez de brouillard car cela m’a toujours donné l’impression que je retrouvais dans mes photos ce que l’on voyait à l’oeil nu, c’est à dire un environnement qui disparait progressivement dans le blanc laiteux…
      Si c’est une simple brume et que la visibilité est assez bonne, l’effet est peu prononcé sur les photos.

      J’espère que la prochaine fois que tu en prendras, tes photos de brouillard seront plus réussies !
      Pense à bien cibler tes prises de vue sur les zones qui semblent vraiment bien s’effacer ! 🙂

  • Joanne dorion

    super intéressant ! Merci de ces informations pertinentes qui nous poussent toujours plus loin

  • Alyette Lohéac

    Je guette le brouillard comme je guette la pluie pour aller faire des photos différentes 🙂 Cela fait des « effets spéciaux » naturels.
    Bon… moi, il n’y a jamais de personnes aussi colorées qui vont faire leurs courses ! C’est top une photo comme ça : de la couleur qui ressort et contraste bien avec cette ambiance. Moi j’aime bien les photos en contre-jour par temps de brouillard, ça donne des ambiances d’un autre temps. Je l’ai testé par un matin brumeux avec des silhouettes d’arbres : http://www.alyette-loheac.com/ombres-chinoises-nantaises-3/

    • Anne-Laure Jacquart


      Merci pour tes compliments sur cette photo ! 🙂
      Et comble du comble, je n’ai même pas fait attentions aux drapeaux pendant ma prise de vue !! 😮 C’est fou non ?! 😆

      C’est joli ta photo d’arbre en contre-jour ! Très zen ! 🙂
      On devine un peu le brouillard qui diffuse la lumière mais si, la prochaine fois, tu souhaites un effet brouillardeux plus prononcé, il faut inclure aussi des éléments plus lointains qui commencent à s’effacer, dans ta photo. 😉

  • Haettel Alain

    Merci pour cette article très intéressant et de saison, que je vais essayer de mettre en application

  • Jean-Pierre

    Bonjour Anne-Laure, du brouillard par chez nous (en Isère) se fait de plus en plus rare, et ce genre d’article aussi, c’est plus que passionnant, si un jour le brouillard me fait un coucou c’est sur je penserai à toi, et surtout j’appliquerai tes précieux conseils!!

  • Anne-Laure Jacquart

    Merci beaucoup pour vos gentils compliments sur cet article !
    Je suis vraiment ravie qu’il ait pu vous ouvrir quelques horizons. 😀

    Je ne m’étais jamais vraiment demandé ce que l’on pouvait dire sur la photo par temps de brouillard mais c’est vrai que, parfois, en photographiant puis en commentant les images et en commençant simplement à donner l’une ou l’autre information, il me vient pas mal de choses à dire !
    Aaaaah, le jour où je n’aurai plus rien à dire !… 😆 J’espère bien qu’il n’arrivera jamais ! 😉

    N’hésitez pas à revenir partager un lien si vous faites des photos dans le brouillard en gardant en tête certains de mes réflexions et conseils ! 🙂

  • Cécile

    Super cet article!! Et quel délice cette photo avec ces écoliers…

  • Olivier

    Bonjour
    J’arrive à regretter de ne pas habiter dans une région ou il y a du brouillard.
    De précieux conseils que j’espère pouvoir mettre en pratique
    merci

    Olivier

  • Le P'tit Nicolas

    Toujours une ambiance de polar par temps de brouillard ! Bien vu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *