Les filtres close-up. De la macro tout en légèreté, pour petit budget. :)

Eh bien, je vous avais promis des « brèves techniques » ! … Autant vous dire que celle-ci n’en est pas une. En tous cas, elle ne l’est pas… Brève.
Pour vous consoler de cet article passionnant et tant attendu 😉 mais un peu long, je vous propose quand même une version courte :

En réduisant la distance minimale de mise au point de votre objectif, les filtres close-up ou bonnettes macro vous permettent de faire des plans plus rapprochés… pour moins de 25€. C’est-y pas beau ?! 😀

Développons à présent tout cela afin que vous puissiez y voir plus clair et ayez toutes les informations utiles pour acheter, si vous le souhaitez, le bon matériel.

 

 

Aujourd’hui, comme promis, je vous présente mon matériel macro.

Ce n’est pas un objectif macro, car ceux-ci sont gros et chers, notamment au format micro 4/3 des appareils hybrides.
Ce n’est pas non plus ni une bague allonge ni un doubleur qui engendreraient une perte de luminosité et se visseraient entre le boitier et l’objectif, m’obligeant à enlever le tout chaque fois que je veux passer de « macro » à « pas macro ».

Ce n’est pas un matériel qui augmente le grossissement.
C’est un matériel qui permet de se rapprocher davantage.

 

Filtres-Close-Up2
Ce n’était même pas vraiment voulu cet effet « anneaux olympiques » mais disons que cela tombe à pic. 😉 C’est chic !!

 

Les filtres close-up ou bonnettes macro

On les appelle filtres close-up ou bonnettes macro (les 2 termes sont équivalents).

Il s’agit tout simplement de filtres, c’est à dire de lentilles toutes plates que l’on peut visser à l’extrémité de son objectif.
Lorsqu’on lui ajoute un filtre close-up, l’objectif ne grossit pas plus. Sa focale reste la même.
C’est sa distance minimale de mise au point qui change.

Le filtre close-up, comme son nom l’indique (en tous cas aux plus anglophones d’entre vous), vous permet de vous rapprocher plus près du sujet.
Et c’est parce que vous avez la possibilité d’être plus proche de lui qu’il apparaît en plus gros plan sur votre photo. 🙂

 

Est-ce que laisser ad vitam aeternam le filtre close-up sur votre objectif va vous permettre de bénéficier de l’équivalent d’un objectif macro ?!

Eh bien non. Car le filtre fait perdre la mise au point à l’infini de l’objectif. Vous ferez votre mise au point comme d’habitude mais vous ne pourrez plus rendre net un sujet se trouvant relativement éloigné de vous.
Normal, le filtre close-up est fait pour vous aider à photographier de près !

Ainsi, vissez la bonnette sur l’objectif pour faire vos gros plans puis ôtez-là pour réaliser des prises de vue de sujets plus lointains.

 

Dioptries5

 

 

Caractéristiques

Pour acheter le bon filtre close-up, repérez ses 2 caractéristiques principales.

 

Sur la photo ci-dessous, un filtre close-up est vissé sur mon objectif 20 mm, lui-même associé à mon Lumix GM1. On peut lire, sur le filtre, de haut en bas, la marque, « Hoya », le diamètre du filtre, « 46 mm », ainsi que le grossissement en dioptries « +4. ».

Filtres-Close-Up3[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Le diamètre du filtre.
Comme vous allez visser le filtre au bout de votre objectif, les 2 matériels doivent tout simplement avoir le même diamètre.
Par exemple, mon objectif Lumix 20 mm f/1.7 a un diamètre de 46 mm. J’ai donc acheté, comme vous pouvez le voir ci-contre, des bonnettes de même diamètre : 46 mm.

Cela constitue une petite contrainte car, si vous possédez différents objectifs de diamètre différent, vous ne pourrez pas utilisez vos filtres close-up sur l’ensemble de votre matériel.

Choisissez donc, au préalable, à quel objectif vous souhaitez associer vos bonnettes pour faire de la macro ! Je vous conseille d’opter de préférence pour une focale fixe si vous en avez une. De cette manière, celle-ci fera bénéficier de son rendu qualitatif et de sa grande ouverture à vos photos macro. L’utilisation des filtres sur un zoom ne pose cependant pas de souci. La logique veut que l’on choisisse plutôt l’objectif ayant la plus longue focale mais qui sait ?! D’autres choix peuvent sans doute s’avérer intéressants également (J’ai testé la macro au grand-angle… il faudra que je vous montre ça !! 😉 )
Moi-même, je ne peux pas utiliser mes filtres d’un diamètre de 46 mm sur mon objectif Olympus 45 mm f/1.8 car son diamètre est de 37 mm…
NB : Attention, évidemment, à ne pas confondre la valeurs de focale (contrôle le grossissement) et le diamètre de l’objectif, qui sont tous deux donnés en millimètres !

Renseignez-vous également sur le système Raynox qui permet d’adapter les filtres sur n’importe quel objectif… pour peu que le diamètre de ce dernier soit compris entre 52 et 67 mm.
Vous l’aurez compris, ce système pourtant ingénieux n’est pas compatible avec mes petits objectifs de faible diamètre. Si vous comptez utiliser votre bonnette macro sur plusieurs objectifs de diamètre suffisant, ce type de matériel peut cependant constituer une bonne option.

Voyons ce qu’il en est du second paramètre.

 

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] La valeur du grossissement, en dioptries.
Le niveau de proximité permis par un filtre close-up dépend de sa valeur en dioptries qui se note +1, +2, +3, +4, +10.
Avec une bonnette à +1, vous ne gagnerez pas beaucoup en proximité tandis qu’à +10, vous pourrez vous rapprocher davantage et donc réaliser de plus gros plans.

J’avais personnellement acheté un filtre +3 pour mon objectif 20 mm mais j’ai trouvé que le grossissement n’était pas tout à fait suffisant par rapport à ce que je souhaitais. J’ai donc acheté un filtre +4 en complément et je visse généralement les 2 bonnettes ensemble sur mon objectif (on peut visser un filtre sur un autre filtre) pour un grossissement résultant de +7.

Selon la focale et la distance minimale de mise au point de votre objectif de départ, la taille du sujet dans l’image sera différente, avec ou sans bonnette, ainsi il est délicat de vous conseiller une valeur de grossissement pour votre éventuelle future bonnette.
Notez tout de même que plus votre focale est élevée au départ et plus l’effet du filtre sera démultiplié par l’objectif.

Ainsi, pour une focale moyenne comme la mienne (équivalent 40 mm), +4, +7 en cumul ou +10 peuvent être adaptés. Pour une focale plus longue, comprise entre 50 et 100 mm, +3 ou +4 peuvent sans doute suffire. On conseille les valeurs plus petites de +1 ou +2 pour les objectifs de focale supérieure à 100 mm. NB : Prenez en compte la focale réelle en équivalent 24×36 ! (Oui, rassurez-vous, je vous ai aussi prévu un topo sur la conversion de focale 😉 )
Je vous avoue que je n’ai cependant pas pu tester l’effet des filtres sur des focales différentes ainsi c’est à expérimenter ! 🙂

Bien entendu, selon que vous souhaitiez photographier un coquillage ou une fourmi en goguette, vos besoins en grossissement seront différents ! Suivez donc votre instinct et vos envies photographiques et, éventuellement, achetez, comme moi, 2 bonnettes pour un choix de grossissement plus malléable. Il est de toute façon toujours possible de se reculer un peu pour diminuer le grossissement.

 

Pour réaliser les photos ci-dessous, j’ai réglé mon appareil en mise au point manuelle et tourné la bague de l’objectif jusqu’à me trouver à sa distance minimale de mise au point. Je me suis ensuite approchée du bouquet jusqu’à ce que la fleur devienne nette, ce qui m’a permis d’obtenir le plus gros plan possible avec cet objectif (1ère photo).
Par la suite, je n’ai jamais changé la mise au point. J’ai juste vissé un filtre sur l’objectif, ce qui me permettait de me rapprocher davantage du sujet. J’ai avancé chaque fois lentement vers la fleur pour m’arrêter quand les étamines entraient dans le plan de netteté. A chaque photo successive, je me trouve un peu plus près du sujet.

Comme vous pouvez le constater ci-dessous, un écart de 1 dioptrie, sur un objectif 40 mm (focale réelle), ne fait pas grande différence.
Par contre, l’utilisation des bonnettes macro me permet de passer d’une vue de bouquet à un gros plan de la fleur

 

Filtres-Close-Up5

 

 

+ d’infos sur la photo macro aux filtres close-up

Quelques remarques et précisions complémentaires. 🙂

 

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Et si je recadrais, plutôt ?!
Evidemment, utiliser une telle bonnette constitue une meilleure option qu’un recadrage ! Ainsi, vous n’avez pas besoin d’amputer la photo pour obtenir un plus gros plan ; vous gardez tout son potentiel en pixels et vous pouvez dès la prise de vue vous laisser inspirer par l’approche gros plan, le flou etc.

Notez aussi que vous rapprocher davantage change votre angle de vue par rapport au sujet (perspective etc.) ainsi recadrer ne donnerait pas exactement la même image au final. Vous y trouverez aussi des avantages pour ce qui est du flou, comme je l’indique au point suivant.

 

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Filtres et flou de profondeur de champ.
Comme la proximité avec votre sujet influe sur l’intensité du flou de profondeur de champ, utiliser un filtre macro pour vous rapprocher vous permet d’obtenir, à même ouverture, un flou un peu plus prononcé que ce que vous obtiendriez normalement avec votre objectif. Magiiiiiie !! 😀

 

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Quelle qualité d’image ?
Selon les experts (quels experts ?!), les filtres close-up produisent un résultat un peu moins qualitatif qu’un objectif macro (il serait en tous cas logique que ce soit le cas, au vu des prix des matériels !… Mais bon, nous savons aussi que prix plus élevé ne signifie pas toujours meilleure qualité…). Il semble que les bonnettes puissent notamment être sujettes au vignettage (moins de netteté sur le pourtour de l’image).
Je n’ai moi-même jamais été déçue par la qualité de mes photos, même avec 2 filtres empilés. Evitez, cependant, de multiplier les filtres, bien sûr, et renseignez vous sur la marque du matériel avant d’acheter. Il y a sans doute des différences qualitatives entre lentilles.

Personnellement, j’ai acheté des filtres Hoya car il me semble que c’est une bonne marque. Je vous laisse juger du résultat sur mes photos.
De mon côté, je trouve le résultat qualitatif et je ne ressens pas le besoin d’aller observer les images à taille réelle des pixels pour me rassurer sur la question. 🙂

 

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Bonnettes macro et exifs
Comme le matériel utilisé est juste un filtre vissé sur l’objectif, il n’est pas « connecté » au boitier de l’appareil.
L’info correspondante n’apparaît donc pas dans les infos de prise de vue captées par l’appareil, les EXIFS. (Voilà qui constitue une bonne occasion de faire une blague à vos amis photographes férus de technique, qui se demanderont bien comment vous avez-vu obtenir un gros-plan aussi marqué avec le matériel signalé en exif !! 😆 ) A vous donc, de vous rappeler si vous avez utilisé vos bonnettes macro ou non !

 

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Combien ça coûte ?
Toutes marques comprises, un filtre coûte en moyenne entre 12 et 30 € (on peut aussi trouver moins cher et même plus cher, bien sûr).
D’ailleurs, je suis en train de me rendre compte que le prix a baissé depuis mon propre achat début 2012 (j’espère pas la qualité par contre !!) : j’avais acheté les miens 33 et 34€. L’équivalent des filtres que j’ai achetés coûte 18,95€ pour la +3 et 22,95€ pour la +4, sur Amazon.
Attention !! N’achetez pas les filtres correspondant à ces liens si votre objectif n’a pas un diamètre de 46 mm !

Effectuez plutôt une recherche de type « close up Hoya XX mm » après avoir vérifié le diamètre de votre objectif, si vous souhaitez un filtre de cette marque, ou simplement « close up XX mm », en ajoutant éventuellement les termes « filter », « filtre » ou « bonnette ».
Des kits de plusieurs bonnettes sont souvent vendus mais mieux vaut, à mon avis, en acheter une (voire deux) de bonne marque qu’un lot de 4 un peu cheap. 😉

 

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Impression de proximité et… l’un de mes petits secrets 🙂
Les filtre close-up vous aideront sans aucun doute à réaliser de plus gros plans mais ne constitueront pas (comme aucun matériel, d’ailleurs !) une recette miracle pour vos photos macro.
Approchez-vous toujours plus près, au delà même de la distance minimale de mise au point que nous avons raccourcie, pour jouer avec la proximité. Les sujets les plus proches de vous seront flous, bien sûr, mais serviront votre photo !

Je vous confie l’un de mes trucs : une photo remplie d’éléments nets donne l’impression que le sujet y est tout petit, qu’il est juste un élément parmi d’autres. Au contraire, une photo montrant ce sujet net de même taille mais dans un environnement épuré, sur fond uni ou parmi des éléments flous aura un impact tout à fait différent !
Ainsi, à même grossissement, un sujet peut gagner en présence ou au contraire perdre en impact selon non pas le grossissement ou la proximité réelles mais « l’impression de proximité ». Changez d’angle de vue, tournez autour du sujet, soignez votre composition et sublimez vos sujets macro sur un fond flou et esthétique ! Ne pensez pas seulement à vous rapprocher mais aussi à donner une plus grande impression de proximité par l’utilisation du flou et la composition.

 

Quelques photos macro et proxi, pour finir en images

Voici, pour terminer, une petite galerie macrophotographie avec des images réalisées sans objectif macro dédié, mais avec mes filtres close-up.

C’est l’occasion, aussi, de rappeler que la nature n’a pas l’exclusivité des photos en macro et que si les petites bébêtes et les fleurs sont des sujets formidables à photographier de près, de nombreux autre sujets valent également le coup que l’on s’y intéresse… de plus près ! 😀
(Y’a pas qu’les fleurs dans la vie… y’a la bouffe aussi !!! 😉 )

 

Macro2

 

 

Macro12

 

 

Macro14

 

 

Macro9

 

 

Macro16

 

 

Macro17

 

 

Macro7

 

 

Macro3

 

 

Macro5

 

 

Macro10

 

 

Macro11

 

 

Macro6

 

 

Merci pour votre lecture, et d’avance pour vos commentaires. 🙂

Et bonnes photos proxi et macro à tous ! 😀

104 comments

  • Evelyne, Tout Simplement

    C’est magique tout ça.. Tes photos son magnifiques..
    Je partage dans mon groupe FB « Des photos pas comme les autres »..
    Merci !
    Amicalement..

  • Mathilde

    Wouauuou et toutes ces photos ont été prises avec le lumix ?? C’est un superbe rendu !

  • Pascaline

    Au regard de la qualité des images, il est clair qu’on se demande vraiment pourquoi investir dans un objectif macro ! Pour ma part, j’en possède un depuis un certain temps car la macro est un domaine qui m’a toujours attiré, donc j’ai investi pour mon reflex. Mais vu le prix des filtres close-up, et si on touche un peu à tous les domaines photographiques, c’est très intéressant de pouvoir s’adonner à la macro de temps en temps pour un prix si abordable !

  • Jérôme BERTRAND

    Super
    Je pensais qu’un peu de technique manquais à ce site (surement afin de contrôler la diffusion de vos secrets de réussite)
    c’est choses faite
    Parfait …..
    Comme vos images
    Vivement les prochaines brèves pas brèves…
    Jérôme

  • David Bise

    Merci pour cet article qui m’éclaire sur les filtres close up.
    Bravo pour vos explications claires et intelligentes.
    Reste à réfléchir si l’investissement (même minime) se justifie et surtout sur quel objectif. ..je me permettrai peut être de vous soumettre mes hésitations.
    Continuez ainsi.

  • fabien

    merci top moi qui voulait faire de la macro sa me donne encore plus envie de m’exerce en plus j’ai le meme matériel que vous , je vais me commander les filtres
    merci superbe article et quel créativité je suis émerveiller

  • Sophie

    Cette première « brève » m’a bien plu !
    Vivement la prochaine !
    Merci d’éclairer nos lanternes Anne-Laure.
    Et les photos sont superbes, ça donne vraiment envie de s’y mettre !

  • Mélanie

    Article bien vu! J’ai acheté l’an dernier une bonnette macro +5 pour mon reflex APS-C, n’ayant pas non plus le budget pour un objectif macro. C’est largement suffisant pour mon objectif 18-135.
    Tu rappelles un point important: on ne peut QUE photographier de près avec une bonette. Que de TRES pres même. Quand j’ai acheté la mienne, je ne le savais pas, et quand je l’ai testée au début, je croyais que j’avais acheté un truc inadapté qui empêchait mon appareil de faire la mise au point, panique à bord!!! (jusqu’à ce que je me rapproche)…
    L’autre truc qu’on découvre avec la macro, c’est la difficulté de faire (ou plutôt de maintenir) la mise au point à un endroit bien précis du sujet… Je galère encore, parce que le trépied, on n’a pas beaucoup de temps pour le positionner devant une libellule!!! Cela dit, comme le montrent tes photos, les macros, ce n’est pas que pour les insectes et les végétaux… Ca rend trop bien sur les bulles de Badoit:)

    • Anne-Laure Jacquart

      Oui, il faudra que je vous fasse une petite brève sur ma méthode spéciale pour faire la mise au point à l’oeil et à main levée, que j’évoque aussi dans mes livres. 😉

      Sinon, on peut essayer d’utiliser l’autofocus et de déclencher dans le foulée, avant qu’on ait eu le temps de nous déplacer d’avant en arrière mais il n’est jamais facile d’être sûr que l’appareil a bien positionné le point de netteté…

  • Neida

    Article très intéressant et photos magnifiques. De plus si nous le souhaitons l’investissement n’est pas démesuré. Merci pour cette » brève » avec exemples à l’appui . Reste plus qu’à réfléchir sur quel objectif monter ces filtres si mon désir de faire de la macro s’accentue.

  • Therese

    Bonsoir Anne-Laure,
    Merci pour cette première brève technique en attendant les suivantes . Cela m’ éclaire sur les filtres close-up et peut m’inciter à faire de la macro à petit budget avec mon GF6 .
    J’ aime particulièrement les photos 8 , 11 , 12 .

  • Bnito

    Je suis tombé sur ton site en cherchant des avis sur le Panasonic GM-1 et je ne suis pas déçu 🙂
    Ces dernières photos macros sont superbes, comme les autres, est-ce que tu pourrais m’indiquer avec quel(s) objectif(s) tu les as prises ?
    Merci et bonne continuation !

  • Marinoumtl

    J’ai envie de courir m’acheter ces filtres pour débuter enfin en macro (l’achat d’un objectif macro n’étant pas possible financièrement pour le moment). Merci pour cet article, et tes photos sont magnifiques et inspirantes 🙂

  • Foofur

    Merci beaucoup pour ce sujet.
    Super explications, et les photos d’illustration… Waw !

  • Olivier

    Merci beaucoup pour cet article.
    On se demande à quoi servent les objectifs macro quand on voit ces photos.
    J’attend avec impatience les prochaines brèves techniques

  • Patricia

    Superbes photos qui donnent envie de faire de la photo!!!
    Pas facile apparemment de trouver toutes les dimensions, car je n’ai pas trouvé pour mon 50 mm 🙁
    Dès que je trouve je vais essayer;)
    Merci bien Anne-Laure, chaque visite me redonne de l’entrain pour shooter!!!

    • Anne-Laure Jacquart

      Patricia, quel est le diamètre de ton objectif ? As-tu bien cherché un filtre correspondant au diamètre de ton objectif et pas à 50mm, sa focale ??

      Bonne recherche !
      Ravie que mon site soit un boosteur de créativité !! 😀

  • carla b

    bonjour Anne Laure
    voilà un superbe article qui tombe à pic! j’ai fait l’acquisition il y a quelques temps de bagues allonge, que je trouve très bien mais pas toujours pratique comme tu le soulignes (visser, dévisser, revisser …) sauf pour une séance entièrement dédiée à la « macro »; et depuis quelques semaines je m’amuse avec ces mêmes filtres close up, qui ont l’avantage d’être toujours dans mon sac et qui ne nécessitent aucune mise en place fastidieuse… j’adhère totalement! sans regretter mes bagues pour autant… c’est juste différent! je suis donc ravie de lire ces ptites astuces, étant au coeur de ces expérimentations … merci! les photos de l’article sont comme toujours superbes et donnent très envie de jouer aux explorateurs de petits mondes …

  • Marc

    Bravo pour cette article intéressant .
    Une petite précision : il existe des bagues qui permettent de montrer des filtres de diamètres supérieur sur des objectifs plus petits .
    Par exemple 62 mm sur un objectif 55 mm .
    Cela donne la possibilité de se servir d’ une seule bonnette sur plusieurs objectifs , a un prix modique ( +/- 10 euros)

    • Anne-Laure Jacquart

      Des adaptateurs, donc, autres que le système Raynox qui permet de mettre les filtres sur des objectifs de diamètres différents ?
      Je ne savais pas… Il faudrait voir ce qui existe comme « couples de compatibilité ».

      Hop aussitôt dit, aussitôt fait ! J’ai donc fait une petite recherche et il existe bien un adaptateur 46 mm 37 mm qui peut me permettre d’utiliser mes filtres close-up sur mon Olympus 45 mm f/1.8 ! Quelle chance.
      Merci beaucoup, Marc, pour cette info, j’ai même fait une commande dans la foulée.

      J’ai acheté ce modèle, un peu plus cher mais de marque Hama. Je voulais être sûre que les filetage soit bon pour ne pas galérer au vissage dévissage. 🙂

      Encore merci, et vive la magie de la macro tout en légèreté !! 😀

  • Elisabeth

    Bonjour Anne-Laure. J’ai dévoré ton article! Merci pour toutes ces Infos! Et tu fais bien d’insister sur le fait que les objectifs dediés à la macro sont souvent tres lourds et volumineux. Et justement je cherche une alternative à mon vieux Vivitar. Tu dis : « On conseille les valeurs plus petites de +1 ou +2 pour les objectifs de focale supérieure à 100 mm ». Quelles sont les raisons? J’ai un vieux Canon FD 50mm f/1,8 sur mon G3, il a un très bon piqué et je voudrais lui dedier le rôle d’objectif macro. +3 et +4 comme les tiens serait trop elevés tu penses alors?
    Pour ma part j’adore la photo 1 de ta derniere Serie!

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci beaucoup pour tes compliments et ton enthousiasme, Elisabeth !
      C’est vrai que le faible volume et la légèreté de ces filtres sont un vrai argument de choc. C’est comme si on avait un objectif de plus, mais qui ne fait pas même 1 cm d’épaisseur !! 😀

      Pour tout dire, je n’ai pas pu tester les filtres close-up sur différentes focales et, notamment, pas sur de longues focales. J’ai donc trouvé l’info donnée sur le web. Mais, je pense que l’effet de loupe que produit le filtre sur l’objectif est peut être bien exponentiel ou en tous cas serait d’autant plus marqué que la focale est longue.

      Cependant, j’avoue que je me sens un peu démunie pour donner un vrai avis. Moi-même, quand j’ai acheté mes propres filtres, je n’étais pas très sûre de mon choix…
      Je serais toi, je prendrais tout de même un filtre +3 car après tout, l’idée consiste à se rapprocher suffisamment, ainsi il me semble que tu seras davantage déçue si le filtre ne rapproche pas assez… Si le grossissement est un peu fort, tu n’es pas obligée de te placer à distance minimale de mise au point : tu peux te reculer un peu, jusqu’à ce que permet le filtre.

      Cependant, je ne peux pas te donner de conseil ferme. A toi de voir, c’est comme tu le sens ! 🙂

  • Céline

    Bonjour Anne-Laure,

    Voilà un sujet qui m’intéresse de près! J’expérimente beaucoup autour de la proxi et de la macrophotographie avec l’utilisation de bonnettes… c’est tellement l’fun! Sauf que les miennes ne doivent pas être de super qualité car en post-production, il y a souvent la trace d’aberrations chromatiques sur les photos.
    L’été, le fait d’enlever et de remettre la bonnette sur mon objectif ne me dérange pas trop mais l’hiver, je trouve ça trop pénible pour mes doigts!! J’ai moins de patience et cela fini par vite me décourager et couper mon inspiration… Je me suis équipée d’une lentille macro dernièrement et je peux ainsi retrouver un certain « confort » et passer à de nouvelles expérimentations. 🙂
    P.S: tes photos illustrant le sujet sont très réussies! Et oui, je suis d’accord qu’il n’y a pas que les fleurs dans la vie même si personnellement, je suis une mordue de celles-ci… les textures, les couleurs, les formes intéressantes se trouvent dans tellement d’autres choses!!

    • Anne-Laure Jacquart

      Tant mieux si tu as trouvé le matériel qui te convient, Céline !

      De mon côté, le vissage dévissage ne me semble pas trop pénible car je fais souvent une prise de vue entière en macro, le nez dans la pelouse ou dans l’assiette 😆 mais n’alterne pas énormément les plans larges avec les vues macro.

  • Annick

    MEEEEERCI++++ Anne Laure ! j’attendais ton article avec impatience. L’envie de macro/proxi photo me démange depuis un moment, je n’ai pas les moyens d’un objectif dédié (j’ai un olympus pen micro 4/3) et avant d’acheter, j’attendais tes conseils. Je suis comblée, autant par les conseils techniques, les usages que par les superbes photos.
    Je vais de ce pas faire un achat « éclairé »..
    Bonne journée
    Annick

  • Francis

    Un grand merci pour ce sujet bien traité Anne-Laure ! J’ai des bagues allonges mais je ne suis pas vraiment satisfait : perte de luminosité importante et pas très facile a mettre en œuvre. N’ayant pas les moyens de financer un objectif dédié, je vais tenter l’expérience avec des filtres close-up.

    • Anne-Laure Jacquart

      Francis, je n’ai pas moi-même essayé les bagues allonges (qui ont l’avantage cependant de grossir davantage, je crois) mais c’est vrai que le fait de ne pas perdre en luminosité et d’avoir juste à visser le filtre au bout de l’objectif est vraiment appréciable.

      J’espère que l’expérience des filtres close-up sera convaincante ! 🙂

      • Francis

        Anne-Laure, je viens de recevoir les filtres (Hoya +3 et +4 dioptries diamètre 67 le tout à moins de 23€) pour objectif Pentax 50-135 1:2.8. J’ai fait des tests en position 50mm et je ne suis pas déçu du tout !
        Une brève technique qui m’a bien rendu service ! Merci

  • Plume et Zoom

    Et moi qui ai un objectif macro et qui n’ose pas encore l’utiliser car j’ai encore du mal à exprimer ma créativité……………… tes photos me donnent un bon coup de pieds aux fesses, je vais m’y mettre !!!! Merci Anne-Laure.

  • YANN

    Bonjour Anne-Laure,

    Merci et Bravo pour cet article bien argumenté de tes superbes images macro .

    Ayant un Bridge Lumix FZ200 , j’ ai trouvé un Kit de 3 Bonnettes Hoya HMC Diamètre 52 mm : +1, +2 et +4 Dioptries à 31.92 € + 6,19 € de livraison soit 38.,11 € à la FNAC suivant ce lien :
    http://www.fnac.com/mp13849928/Kit-de-3-Bonnettes-Hoya-HMC-Diametre-52-mm-1-2-et-4-Dioptries/w-4

    je dispose déjà d’ une bonnette macro Nikon 4T en diamètre 52mm qui est d’ une Excellente fabrication / qualité d’ images mais beaucoup plus onéreuse qu’ en marque Hoya !

    Bien amicalement.

    @+ YANN

  • KurO'

    C’est l’article qui me fallait !!!
    Après avoir été conquise par la focale 50mm, je me suis surprise à la délaisser pour un objectif macro car j’adore ce qui est pris de prêt et surtout les bokeh qui vont avec. Mais je regrettais la qualité de l’objectif fixe, le piqué qui va bien !
    J’arrête de réfléchir quand je vois tes images en fin d’article, c’est exactement ce qui me botte !
    La question maintenant c’est est-ce que je fais 3+4 ou est-ce que j’ose le 10mm à coller sur mon 50mm de focale ? Ha j’hésite grave !!!!!

    • Anne-Laure Jacquart

      Oui, je crois aussi que tu as enfin trouvé la solution à ton problème. 😉
      Le piqué et l’ouverture de ton 50mm avec la proximité des bagues, cela devrait te donner un objectif macro du tonnerre !

      Si tu es en reflex « grand public » (et non « full frame »), attention, ton 50 mm a en fait une focale réelle de 100 mm. Ma petite soeur a expérimenté l’association et a trouvé, je crois, qu’un filtre +10 sur un 50 mm qui fait du 100 mm, cela fait quand même de sacrés gros plans.
      Ainsi, pour ce type de reflex, mieux vaut sans doute partir sur du 3 ou 4 que sur du 10. Sauf s’il y a des frais de port, tu peux toujours acheter soit +3 soit +4 puis, comme moi, te diriger vers un second achat si le grossissement n’est pas tout à fait suffisant pour tous les sujets que tu veux saisir. 😉

      Si par contre tu es en full frame et donc en 50 mm pur, là je dirais 3+4 ou 10. 🙂

  • Manuel

    Merci Anne-Laure pour cette brève plus que complète. Quand on est passionnée dur dur de faire bref ! Je voulais m’initier à la macro/proxi photo et les bonnettes ont été une solution parfaite. Pas cher et on se fait très vite plaisir. Le seul problème est que la profondeur de champ étant très faible à main levé jai peu de réussite… Utilise tu chaque fois un trépied? Si tu as une super astuce je suis preneur !

    • Anne-Laure Jacquart

      Manuel, non je n’utilise pas de trépied.
      Il faudrait que je vous fasse un petit article sur ma méthode de mise au point qui consiste à jouer sur mon déplacement tout en jaugeant la netteté à l’oeil (j’ai dû déjà l’expliquer dans mes livres mais un rappel, c’est toujours ça de pris ! 🙂 ).

      Grosso modo, je mets mon objectif à distance minimale de mise au point et je le déplace lentement d’avant en arrière devant mon sujet. Quand l’élément que je souhaite mettre en valeur (par exemple telle étamine) me semble net, je déclenche.
      Je fais cela plusieurs fois pour « assurer le coup » mais j’ai une bonne vue et je trouve que ce n’est pas si difficile de voir si c’est bien net ou non, sur l’écran. Question d’habitude sans doute. 😉

      J’espère que cette méthode t’aidera à réussir davantage de tes images !

  • Elisabeth

    J’ai une question supplémentaire: qu’en est-il de l’ouverture avec laquelle/ lesquelles tu travailles. Detail important ou pas? J’ai recu mes bonnettes…… pas si facile….

    • Anne-Laure Jacquart

      Elisabeth, comme pour n’importe quelle autre photo, l’ouverture contrôle la profondeur de champ. Et la luminosité ambiante nous donne une plus ou moins grande liberté concernant ce réglage d’ouverture.

      Tout dépend quel problème tu rencontres pour faire tes images.

      -> Si tu trouves que le flou n’est pas beau, pas suffisant, c’est qu’il faut ouvrir davantage le diaphragme en te plaçant en mode A et en optant pour la valeur la plus petite.

      -> Si tu as du mal avec la netteté car au contraire il y a beaucoup de flou, c’est autre chose.
      Tout d’abord, fais tes photos dans un lieu avec une lumière suffisante pour être sûre qu’il n’y ait pas de flou de bougé (parfois, d’un flou à l’autre…).
      Ensuite, n’hésite pas à suivre les conseils que je donne juste dans le commentaire ci-dessus sur la mise au point. C’est une méthode parmi d’autres, sans doute, mais je trouve qu’elle fonctionne assez bien (pour moi en tous cas).
      Enfin, si tu trouves qu’il y a trop de flou et que tu es dans un lieu suffisamment lumineux, tu peux fermer un peu le diaph en choisissant une valeur un peu moins petite en mode A (par exemple f/3.2 ou f/4 etc.) pour obtenir une zone de netteté plus épaisse dans l’image.

      Est-ce que cela répond à tes interrogations ?

      J’espère que ces conseils t’aideront à faire plus facilement de belles images macro mais c’est vrai que cette discipline demande un peu de pratique. 🙂

  • Anne-Laure Jacquart

    Un graaaaaand merci à tous pour votre enthousiasme et vos adorables commentaires suite à cet article !

    Je ne peux malheureusement pas prendre le temps de répondre personnellement à chacun d’entre vous et j’ai ciblé mes interventions sur les questions posées, mais cela me fait très plaisir que vous pensiez avoir enfin la possibilité de faire de la macro si cela vous tente grâce à ce petit matériel.

    J’espère vraiment que vous trouverez l’aventure passionnante. Il est probable que nous reparlions de mise au point et de netteté dans quelques temps pour vous aider à obtenir les meilleurs résultats. 🙂

  • Mimi

    Que de belles photos!!! J’adore.
    Et merci pour tes conseils.

  • thursday

    Bonjour Anne-Laure,
    Cela fait plusieurs années que j’entendais parler des bonnettes pour faire de la macro mais je ne connaissais pas le principe! Je viens d’apprendre qu’elles permettaient de se rapprocher du sujet! Cela m’intéresse beaucoup car j’aime bien la proxy (mais pas forcément la macro de type microcosmos) surtout pour le côté un peu abstrait que l’on peut donner à ses photos (et très bien illustrée par tes images, j’aime beaucoup). De plus, quand on vit en ville, on n’a pas forcément envie d’investir dans ce genre d’objectif….
    J’ai un objectif 85 mm pour mon réflex, et on m’a justement demandée hier si une de mes photos avait été prise avec une bonnette, c’est ce qui a éveillé ma curiosité… du coup je pense que c’est peut-être cet objectif que je devrais équiper, ou mon 35 mm qui fait une MAP beaucoup plus près que mon 85 mm… je ne sais pas trop…!?
    Merci pour ton article 🙂

    • Anne-Laure Jacquart

      Ravie de t’avoir fait (re)découvrir comment fonctionnaient les bonnettes, Magali ! 🙂

      Pour le choix, pas facile… L’ouverture des objectifs peut être un argument mais si elle est similaire…
      Je ne sais pas si l’on peut dire qu’avec un objectif qui rapproche déjà pas mal on risque presque de se retrouver trop collé au sujet (personnellement, je ne me suis jamais rapprochée assez pour leur faire de l’ombre)…

      Grâce au commentaire de Marc, plus haut dans le post, j’ai acheté un adaptateur qui me permet d’utiliser aussi les filtres sur son 45mm qui fait 90mm. Et évidemment ça grossit encore davantage ! Cela signifie gérer une profondeur de champ encore plus faible mais je peux bien sûr, de mon côté, n’utiliser que la bonnette +3 ou +4.

      J’ai un doute, je ne sais plus ce que tu as comme matériel… Quand tu parles de 85 mm, est-ce la focale de l’objectif ou son équivalent 24×36 ?
      En tous cas, si tu prends le filtre pour ton 85mm (voire plus avec une éventuelle conversion), ne prends pas +10 ! ça risquerait de faire un peu trop…

      Cependant, je n’ai pas fait tous les tests possible et j’avoue que je me retrouve un peu pris de court pour vous conseiller sur le choix.
      Tu peux faire comme moi et prendre le filtre pour ton objectif de plus grand diamètre et acheter un adaptateur pour le mettre sur ton objectif de diamètre inférieur. 😀
      Je referai un petit article pour montrer l’adaptateur dans quelques jours je pense.

      J’ai hâte de voir tes photos plus abstraites, à base de graphisme ou de flou ! 😉

      • thursday

        Merci pour ta réponse Anne-Laure.
        En effet, mes deux objectifs ont bien la même ouverture. Il s’agit bien de la focale (j’ai un reflex, le Nikon D90).
        Tu as raison pour l’ombre, je n’y avais pas pensé! Du coup je vais peut-être essayer sur mon 85 mm, l’adaptateur pour l’essayer sur mon 35 mm est aussi une bonne idée !

  • Claire

    Mais il met combien de temps à arriver ce filtre ? Je l’ai commandé dès que je suis arrivée au point final de l’article et j’attends, j’attends !! Vite vite j’ai plein de super conseils à essayer moi !!!

    • Anne-Laure Jacquart

      Rha là là quel suspens !! Tu n’as pas des infos sur ta commande dans tes spams ?!

      J’espère aussi que tu vas vite recevoir les filtres et faire des merveilles avec ! 😉

  • Hélène

    Bonjour Anne-Laure,
    Comme toujours article très intéressante et pertinente. Photos magnifiques. Lors de randonnée, il est vrai que ces filtres close-up sont moins lourds qu’un lentille 100mm macro. C’est a bien y penser.

  • cstef.

    Hoya, Hama, Polaroïd et encore plein d’autres marques …
    Lesquelles donnent de meilleurs résultats ?

    En tous cas, merci bien ! Un chouette article encore une fois !

    • Anne-Laure Jacquart

      Sincèrement, aucune idée, Stef. 🙄
      Je ne me suis pas achetée un matériel de chaque marque et, même si c’était le cas, ce genre de comparatif technique est moins de m’enthousiasmer.

      Hama est également une bonne marque je crois. 🙂
      Polaroid hum cela m’étonne… Polaroid n’existe plus depuis quelques années…

  • pascalou

    bonjour Anne Laure
    petit problème je ne reçois plus la newsletter pourtant j’étais inscrite sur votre site
    est du aux problèmes que vous avez rencontrée il y a quelques temps
    amicalement
    pascalou

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci pour l’intérêt que vous portez à la newsletter Pascalou. 🙂

      En fait, c’est tout simplement, sans doute, que ça fait longtemps que je n’en ai pas envoyée… 🙄

      Je vais essayer d’en préparer une en parallèle de la finalisation du livre ou juste après son départ pour l’imprimeur, mais ce sera sans doute surtout pour relayer quelques articles majeurs du site depuis la dernière news. 🙂

  • Georges

    Superbes ces images !
    En fait pour une grande qualité il faut prendre une bonnette achromatique constituée de deux lentilles, les hoya n’en ont qu’une.
    Canon en propose en diamètre 52 et 58 et de mémoire en + 2 et + 4 dioptrie ou +2.5 et +5 dioptrie.
    On trouve aussi des bonnettes achromatique de qualité comme chez Maruni.
    Je me demande si les Rainox ne sont pas achromatique.
    Il existe des bagues d’adaptation 37-46 & 52 chez Héliopan.

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci pour vos compliments sur mes photos et pour ces précisions.
      Ceux qui veulent du matériel encore plus haut de gamme auront ainsi davantage de repères. Merci de partager ces infos avec nous, Georges. 🙂

      Donc oui, on peut sans doute trouver encore plus qualitatif. 🙂

      Disons que les filtres Hoya me semblent constituer un juste milieu côté rapport qualité prix.
      J’apprécie de pouvoir partager ce « bon plan » à mes lecteurs, pour de la macro tout de même qualitative à mon sens mais vraiment abordable. 😀

      Et j’ai pu effectivement m’acheter une bague d’adaptation grâce au commentaire de Marc, ci-dessus, il faut que je relaye ça dans le corps du site, un de ces jours. 🙂

  • Marc-Henri

    Je débarque dans ton univers et je découvre un monde photographique que je ne connaissais pas. Ton site transpire le parfum de la sérénité.
    Je possède le GM1 depuis peu.
    Je voulais connaitre ton avis concernant l’Olympus 17 mm f 1.8 ? Il n’est pas stabilisé. Est ce important ?
    On lui reproche son manque de contraste. Mais l’image est moins traitée que le Lumix 20 mm.
    L’autofocus de l’Olympus 17 mm f 1.8 est plus rapide que le Lumix 20 mm.
    Le prix de l »Olympus 17 mm f 1.8 est plus élevé. Mais en cherchant bien …

    • Anne-Laure Jacquart

      Oh merci Marc-Henri, ton commentaire me touche beaucoup !… 🙂

      Je ne connais pas le 17mm f1.8 Olympus ainsi je n’ai pas vraiment d’avis dessus… Il faudrait se pencher sur ses caractéristiques etc.
      La stabilisation est sans doute moins impérative au grand-angle ainsi son absence ne me semble pas rhédibitoire…
      La rapidité de l’autofocus me semble, par contre, plus intéressante car c’est vrai que le Pana est un peu lent et poussif…

      Mais encore une fois, cela dépend de la sensibilité de chacun et des photos que l’on souhaite faire !
      Pour saisir uns scène à main levée en début de soirée cet été, mieux vaut peut-être une stab qu’un bon autofocus (quoique, quand la lumière manque, un autofocus déjà poussif devient vite inutilisable ! mais il y a toujours la possibilité de passer en manuel).
      Par contre, pour saisir tes proches ou des scènes de rue etc. de jour, l’autofocus, s’il est bon, sera un plus.

      Bon choix ! 😉

  • Isabelle DUMAS

    Ah ah ! Je soupçonne très fortement ma muse Anne -Laure d ‘être à l ‘origine de pénurie sur le marché photographique européen !! En effet , indisponibilité provisoire chez Panasonic Europe de l ‘objectif 20mm . A qui la faute !!! Suivez mon regard vers ses publications qui font des émules dans tout l ‘Hexagone …
    Et mes soupçons se renforcent quand les filtres HOYA Close up ont tous été raflés ! Mon photographe Camara local dit qu ils ne sont plus répertoriés en 46 mm en France. j’ai trouvé sur Amazon le Close up +3 ( importé ) , mais je galère pour dégoter un Hoya +4 , en 46 mm .
    Un petit lien me ferait du bien ! Je ne connais pas les sites étrangers ( autres qu’Ebay ).

    Bon courage , Anne -Laure , pour le livre de retouches , tant espéré . Les utilisateurs de Mac ne seront pas mis de côté , j ‘espère !

    • Anne-Laure Jacquart

      Hihihi, j’ai bien ri en découvrant ton commentaire, mais je ne crois pas tout de même être la source de toutes les pénuries matérielles de l’hexagone !! 😉 😆
      Pour les filtres close-up sur Amazon, cela a peut-être joué (mais bon, mes visites sont loin de celles d’un blog mode alors tout de même !!…)… Mais c’est bizarre qu’ils ne fassent pas le réassort nécessaire.

      Je ne connais pas trop non plus les sites en ligne…
      Par contre, j’ai découvert grâce aux commentaires de certaines personnes sur cet article qu’il existait des adaptateurs de filtres close-up (j’ai commencé à préparer un petit article sur eux mais je n’ai pas pu le finir…).
      L’adaptateur sert à monter un filtre « trop grand » sur un objectif plus petit.
      Ainsi, si tu as un autre objectif au diamètre plus grand que 46mm et que tu lui achètes un filtre, + un adaptateur qui corresponde au couple correspondant, ça peut être une solution. Encore faut-il voir quels adaptateurs existent etc.

      Désolée de ne pas trop pouvoir t’aider ! J’espère que tu pourras bientôt te doter de bonnettes. 🙂

      Merci pour ton gentil petit mot concernant le livre. Cette semaine j’ai repassé l’intégralité du livre (180 pages !) pour contrôler la mise en page et proposer des ajustements. Un travail de Titan mais nous arrivons au bout de nos peines !

      Les utilisateurs de Mac ne sont pas oubliés, ni ceux de PC ou de Linux. 😉
      Vous aurez tous la possibilité d’appliquer les retouches proposées et cela me fait extrêmement plaisir !! 😀

  • ISABELLE DUMAS

    Merci d’avoir pris le temps de me répondre si tardivement ! Tes conseils sont précieux

    • Anne-Laure Jacquart

      Ah mince, aaaah je suis grillée !! Tout le monde sait que je me couche et travaille trop tard, à présent. 😉

      Bises Isabelle ! 😉

  • Dominique MERRIEN

    Bonjour Anne Laure
    Cela faisait un petit moment que je n’avais pas visité ton site et quel dommage!!!
    Je suis scotché devant tant de créativité et….tout simplement…. avec des bonnettes. j’ai placé un lien direct de cette page sur le forum du club, rien que pour faire baver les adeptes de la macro du club !!
    Encore bravo.

  • Claudio

    Bonjour Anne Laure,
    J’ai été ravi de tomber sur votre article. Il m’apporte beaucoup de réponse sur les filtres close up.
    Mais j’ai encore un doute par rapport à mon choix.
    Je compte numériser mes négatifs soit avec un 50mm ou 85mm.
    J’hésite entre le close up +10 ou +3/+4 réunis.
    Qu’en pensez vous ?

    • Anne-Laure Jacquart

      Cette question de numérisation des négatifs est très spécifique et je vous avoue que je ne sais pas trop quoi en penser… 🙄

      Tout dépend, aussi, quelle est la focale en équivalent 24×36, si vous êtes en reflex grand public ou en full frame…

      Je dirais que mieux partir sur les plus petits filtres si vous n’êtes pas encore sûr de la focale à utiliser, sachant que cela vous donne la possibilité de dissocier ou associer les bonnettes, mais je ne sais pas du tout quel résultat cela pourra donner !…

  • Geoffrey

    Bonjour Anne Laure

    tout d’abord merci pour tes photos, tes conseils pratiques et ton livre que j’aime beaucoup « composez, réglez, déclenchez » qui est devenue ma bible en tant que débutant….

    Je suis équipé d’un fujifilm hybride Xm1 avec un Objectif 16 – 50 mm F3.5 – 5.6 et je souhaiterais m’exercer à la macro avec un système de close up….
    crois tu qu’une bonnette de +4 suffise pour mon objectif ?

    • Anne-Laure Jacquart

      Geoffrey, merci pour tes compliments !!

      Pour ce qui est des filtres, chaque cas est vraiment particulier : selon la taille du capteur, l’objectif utilisé, le grossissement souhaité, le sujet photographié, le filtre à conseiller peut-être très différent ainsi il m’est vraiment difficile de donner un avis là dessus.

      Je pense aussi que +4 est un bon compromis mais tant qu’on ne l’a pas vissé sur l’objectif et visé quelques sujets, on ne peut pas vraiment se rendre compte de ce que cela donne…

      Bons essais ! 🙂

  • Georges

    J’ai découvert peu après mon premier commentaire qu’Olympus commercialisait une bonnette achromatique (deux lentilles) prévue pour les optiques m4/3 avec un filetage de 46mm.
    Elle est vendu avec une bague adaptation permettant de la monter sur un filetage de 37mm, sa référence est MCON-P02 macro converter. Une fois monté la mise au point se fait à 24 cm du capteur.
    Par contre son prix est plus élevé que plusieurs bonnettes Hoya.

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci pour l’info Georges ! 🙂

      Je vais bientôt te désigner « consultant technique » si ça continue !! 😉

      • Georges

        Sans problème, quoique ça fait une année que je ne suis pas passé ici … .

        Pour info j’ai trouvé une bonnette Hoya +4 chez digitphoto.com ( je ne sais pas si je peux mettre un lien d’un site marchand).

    • lapibri

      Bonjour
      je recherche ce MCON P02 mais sur le site olympus ils le vendent sans la bague de reglage et impossible (pour moi) de la trouver Où as tu acheter ton matériel?
      Merci de ta future réponse
      Katy

  • magali

    Article très intéressant et les photos sont superbes. Merci!

  • Flo

    Super cet article,tellement super que je me suis décidée à acheter une de ces bonnettes! 🙂
    Mais j’hésite,je voudrais la mettre sur mon 18-105mm,donc pas les canon (pas le bon diamètre),j’ai vu les raynox 250,qui pourrait convenir pour plusieurs objectifs,mais vu le diamètre de mon objectif,j’ai peur du vignettage et enfin j’ai vu celle-ci: http://www.amazon.fr/dp/B00006J63E/ref=wl_it_dp_o_pC_S_img?_encoding=UTF8&colid=23S99YI5H69SP&coliid=I2ZY467XOZRQB4.
    Laquelle dois-je choisir,je suis un peu perdue?

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci pour tes compliments sur mon article ! 😀

      Mais oh là là, Flo, j’aurais bien du mal à te conseiller !…
      Le diamètre de ton objectif est 67 mm alors ??
      Quel est le grossissement de la bonnette dont tu as indiqué le lien ? « N4 », est-ce que ça signifie +4 dioptries ??

      Je ne sais pas s’il y a un risque de vignettage avec les raynox… Qu’est-ce qui te fait craindre cela ? 🙂

  • Flo

    <bonsoir Anne Laure,
    Oui je pense que +4 ,c'est la dioptrie . La lentille de la raynox est petite,donc c'est ça qui me fait craindre le vignettage.
    J'ai lu d'autres articles ,qui parlaient de lentilles achromatique ,qui seraient meilleures,mais sur les sites de vente ,ils ne donnent vraiment pas beaucoup de détails,et j'ai vraiment beaucoup de mal à en trouver une de 67mm.

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci pour ces infos.

      Désolée que cela soit galère pour toi !

      As-tu regardé du côté des forums photo ?
      Pour trouver des infos et peut-être poser tes questions ? 🙂

  • Flo

    Oui j’ai regardé,et comme souvent tout est dit et son contraire aussi! Tout ce que j’ai appris,c’est que la raynox n’est pas une bonne idée sur un objectif de 67mm.
    Je vais acheter une hoya a 30€ et au pire je peux encore la renvoyer si elle ne me convient pas.
    Merci pour tes conseils et avis et continue de nous régaler avec tes articles!

    • Anne-Laure Jacquart

      Oui, avec les commandes sur internet, il y a toujours la possibilité de renvoyer. 🙂

      Mais j’espère que le filtre ira bien et que tu pourras t’éclater à faire de la macro !

      A bientôt. 🙂

  • Sébastien

    Bonjour,

    Est-ce que ces filtres peuvent également se fixer sur l’objectif 12-32mm fournie avec le lumix GM1 ?

    Merci

    • Anne-Laure Jacquart

      Hum, il faudrait regarder quel est son diamètre mais le fait que l’objectif soit rétractable peut sans doute poser problème…

      Je ne sais pas, il faudrait y regarder de plus près. 🙂

  • Michele DE SOUZA

    Merci Anne-Laure de partager sans compter. Toujours déçue de ne pas arriver à faire ce genre de photos et n’ayant pas les moyens de m’acheter un objectif macro, j’avais renoncé et pourtant j’étais toujours admirative devant ces photos magnifiques, délicates, subtiles, pleines de poésie… Je n’avais absolument pas connaissance de ces filtres close-up et du coup je viens de commander un +4 chez Amazone. C’est un vrai bonheur de vous suivre.

    • Anne-Laure Jacquart

      Oh super, Michèle !
      J’espère que les filtres close up vont enfin vous permettre de faire de la macro ! 😀

      Merci pour toutes vos gentilles réflexions à mon égard. 🙂

  • Andrée

    encore merci pour cet article – j’ai un pen epm2 et je vais essayer de faire de la macro avec les close up – tes photos sont superbes et tes explications claires – merci.

  • Paul

    Bonjour,
    un mois que je regarde les articles sur les bonnettes macro et je pense que votre article a fini de me convaincre car il est très bien construit et détaillé. Je possède un 18-135 ainsi qu’un 70-300 et je me demande cependant avec quel objectif il serait le plus judicieux d’utiliser les bonnettes (sachant que le 300 est plutôt lourd, et que mon réflex n’est pas un plein format mais un APS-C) mais surtout quelle dioptrie acheter car je suis un peu perdu par tous ces chiffres…
    Si vous pouviez m’éclairer…merci d’avance

    • Anne-Laure Jacquart

      Paul, désolée pour mon délai de réponse…

      A mon avis, utiliser les filtres close-up sur le 18-135 est amplement suffisant.

      Le fait de les utiliser sur un zoom vous permettra de doser le grossissement de 3 manières :
      – Focale choisie
      – Force de la bonnette ou des bonnettes
      – Distance au sujet.

      J’avoue que je n’ai pas fait suffisamment d’essais techniques (ce n’est pas trop mon truc) pour dire s’il vaut mieux zoomer plus en utilisant une bonnette moins forte ou l’inverse…

      Si c’est OK avec votre budget, vous pourriez acheter 2 bonnettes, par exemple 2 dioptries et 3 dioptries afin de choisir l’une ou l’autre ou même d’associer les 2 pour passer à 5 dioptries. Cela pourrait vous laisser pas mal de choix de combinaisons avec les paramètres énoncés ci-dessus.

      Bonnes macros en tous cas ! 🙂

  • Bo Diddier

    Bonjour,
    je viens de recevoir un jeu de bonnettes macro de chez « POLAROID » achat sur « AMAZON » pour débuter dans la proxi-macro. Quelques clichés plus tard (donc que depuis la semaine dernière) ça donnent des résultats pas trop trop mal pour un début .
    Ne sachant pas quoi acheter comme bonnette, j’ai pris un Kit et ni sur quel objectif débuter je les ai monté sur un 28-105 mm. dont je ne me servais plus trop où je la laisse a demeure et me sert des autres objectifs pour toutes les autres photos. Reflex SONY ALFA 77 (je sais, sur un zoom, c’est pas Top, mais je ne savais pas trop où j’allais) Essais avec la 4 et 10 Dioptries. Bien sûr, il faut passer par ‘Toshop pour obtenir un résultat convenable car les clichés manquent, entre autres, de netteté et de piqué. Mais cela permet de découvrir ce genre de photo de près et de bien s’amuser à moindre coup en attendant de pouvoir acheter un objectif macro car, pour l’instant,mon banquier n’est pas d’accord : QUOI ! encore un objectif ? Tu veux nous ruiner ! (MDR).
    J’aimerai bien avoir votre avis sur ces clichés. Si, oui, comment procéder vous les envoyer?
    Bo Diddier

    • Anne-Laure Jacquart

      Bo Diddier, merci pour ce retour sur l’utilisation des filtres close-up !

      C’est comme cela que l’on apprend le plus, en essayant, tâtonnant avec le matériel, en essayant différentes associations, sur différents sujets… 😀

      Vous pourriez mettre un lien, associé à votre nom, lors de la mise en ligne de vos commentaires, ainsi nous pourrions découvrir votre travail.

      Par contre, je ne fais pas de critiques personnalisées car cela me prendrait trop de temps, je suis désolée.

      A bientôt !

  • Galinier Christophe

    Bonjour, je viens de recevoir mes bonnettes de chez polaroid que je vais monter sur mon 18/105. À quelle focal l’utiliser?

    • Anne-Laure Jacquart

      Eh bien, à la focale qui vous convient !! 😀
      Vous verrez intuitivement ce qui convient à votre prise de vue et vous donne un bon rendu, je pense.

      Les filtres close-up permettent de vous rapprocher tandis que zoomer permet de réaliser un gros plan sans changer de point de vue / d’angle de champ.
      Le résultat sera donc bien différent entre vous rapprocher davantage en zoomant moins et jouer un peu moins la carte de la proximité mais utiliser une focale plus longue. 😉
      Vous n’avez plus qu’à expérimenter ! ☺️

  • Carré Pierre

    Merci, merci, merci, merci !!! Anne-Laure, je vais enfin pouvoir me mettre à la macro, sans me ruiner ! Depuis que k’ai mon reflex, je n’attends que ça 😀
    Tu me sauves, que ferais-je sans tes idées ??????????????

  • Alain MICHEL

    génial !! GRAND merci pour les infos ! j’hésitais à acheter , je n’hésite plus !
    bonne journée !

  • Alain Lignon

    Bonjour

    M’essayant à la macro avec photos de minifigurines je recherche conseils/idées si je ne dis pas de bêtises Lentille Macro pour Panasonic Lumix DMC-GM1.
    Que me faut-il et à quel prix? Où trouver svp, merci!
    J’ai soit l’objectif d’origine 12/32 et aussi le 35/100.
    Merci de votre aide et propositions
    Cordialement
    Alain

  • Maneval Gérard

    Bonjour Anne Laure
    J’ai lu plusieurs de tes livres et cela m’a bien aidé. Aujourd’hui, je commence à m’intéresser à la photographie proxy. Il me semble que c’est plus juste que de parler de macro
    Pour aborder ce type de photos, j’ai lu pas mal d’articles sur Internet. En particulier ce qui touche les bonnettes car je pense que ce soit en terme de cout ou de confort d’utilisation (une bonnette prend peu de place dans un sac photo), la bonnette est la solution pour aborder ce type de photo.
    Je suis très surpris que tu utilise ce type de bonnette avec une seule lentille qui ne sont pas la meilleure solution pour cette pratique. C’est ce que j’ai retenu de mes lectures sans savoir si tout ce que j’ai lu est vrai. En général, on préconise des bonnettes achromatiques qui ont 2 lentilles et corrige l’aberration chromatique. Certes elles sont plus chères car il faut compter presque 100€ mais comparer au prix d’un objectif macro, c’est vrés jouable.
    Qu’en penses tu?

  • Marion

    Bonjour!
    En attendant d’avoir les sous sous pour un vrai objectif macro (je reluque un 100m f2.8), j’ai opté comme toi pour les close up. J’ai pris, pour le moment, un +4 de chez Hoya (ton article m’a aidé à me décider, d’ailleurs, merci :)) pour mon 50mm f1.8 nikon.

    Sur le 50mm, aucun soucis, je sors des clichés plus que sympas. Juste quelques aberrations chromatiques sur le pourtour de pétales de fleurs, notament, mais rien de méchant.
    Exemples :
    http://imageshack.com/a/img924/9922/qhsTpB.jpg
    http://imageshack.com/a/img923/8030/FfqUiM.jpg

    Comme, ô chance, mon télé (le 70/300 de base de chez nikon) a le même diamétre, je me dis que je vais tester… Je met mon filtre… Jusqu’aux 100mm, pas de soucis majeur…
    Mais à partir de 135, l’image se dégrade, impossible, même avec un pied, d’avoir un truc à peu prés net et avec un minimum de piqué. C’est fade, c’est flou, bref, c’est moche!
    Exemple à 135mm, à f:8, à 100 iso : http://imageshack.com/a/img922/3762/jiVjTh.jpg

    Pourquoiiiiiiiiiiiii? *pleure*

    Peut être parce que cet objectif, de base, est une quiche? Alors avec le close up en prime, ça fait ressortir tous ses défauts?

    En tout cas merci pour ton test en images qui m’a permis d’arréter d’hésiter et de commander mon close up 😉

    • Anne-Laure Jacquart

      Bonjour Marion,

      Ravie que mon article t’ait encouragée à acheter les filtres !

      Pour ce qui est du problème en longue focale, je ne sais pas exactement mais je pense que, sans doute, trop c’est trop, tout simplement. 😉 J’ai eu le même problème quand j’ai essayé les filtres sur mon 90 mm. Je pense que ce matériel est adapté pour gagner du grossissement en nous rapprochant avec des objectifs de focale intermédiaire mais qu’avec le flou créé, déjà, par les longues focales, ça perd un peu les pédales. 🙂

      Hum… essayer avec plus de filtre (+ de dioptries par exemple 8) sur un objectif de focale intermédiaire plutôt qu’avec 4 de filtre sur un objectif à focale trop longue ?

  • Fabrice

    Bonjour,

    Vraiment super intéressant votre article! merci à vous…
    Je souhaiterai faire un peu de macro ou tout du moins un peu de photographie rapprochée et j’aimerai vos conseils…
    Lequel de mes 2 objectifs devrais-je utiliser, mon 18 – 135 STM Canon ou mon 55 – 250 Canon et quel filtre choisir?
    Mon boîtier est le 600D de Canon.

    Merci à vous

  • Berny

    Bravo pour votre tuto.
    Respect pour votre travail.
    Me voilà bien renseigné !
    Merci tout simplement .

  • gerlier

    bonjour, je découvre votre site super intéressant, et cela évoque chez moi une question
    est il possible d’adapter ce genre de filtre sur un zoom grand angle style 10-24 de Fuji ? merci pour votre réponse et encore bravo de partager tout ces bonnes choses !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *