Famille04-F

Photos de famille :)

Vraiment un énorme merci à tous pour vos premiers retours sur « Retouchez vos photos pas à pas ! » (in English below).
Je suis vraiment une auteur comblée de retrouver, dans ces premiers commentaires, ce que j’espérais pouvoir vous proposer avec cet ouvrage. :)

Je sais que vous n’en êtes que tout au début de votre lecture et qu’il s’agit de vos premières impressions. Certains d’entre vous n’ont pas même encore le livre ! Mais je suis déjà très heureuse que l’aventure démarre aussi bien, avec un classement en tête des ventes et vos échos enthousiastes. :D Merci à tous !!

Passons au sujet du jour… La photo de famille. :)

 

La photo de famille a toujours été un petit problème pour moi…

En effet, j’ai toujours la crainte, lors de telles prises de vue, de rabaisser ma pratique photographique à un reportage peu intéressant fait d’images surchargées, de vues banales et de photos d’identités. :roll: Lorsqu’il y a des enfants, c’est tout de même plus facile, mais capter de chouettes scènes de vie montrant des adultes dans des situations quotidiennes est, je trouve, un sacré challenge !

Or, j’ai évidemment à coeur de mettre en valeur mes proches dans le cadre de belles photos comme j’aime les faire et déplore souvent la trop faible proportion humaine dans ma banque d’images personnelle. Ainsi, j’essaie de travailler là dessus ! ;)

Do you speak english ? Click to read!

 

 

Famille01Bis

 

Famille03

 

Ces photos, réalisées le jour de Pâques et que je n’ai pas encore eu l’occasion de vous présenter (j’ai estimé que le timide oeuf de Pâques qui fait une apparition ci-dessus ne rend pas pour autant cette petite série obsolète :) ), sont assez simples.

Ce sont des photos de famille et non des oeuvres d’art à accrocher dans un musée… Quoique ?! Toute discipline quelle qu’elle soit, toute image, quel que soit son sujet, ne peuvent-ils pas gagner leurs lettres de noblesse et trouver leur pendant artistique ?! ;) Vaste sujet !…

 

Famille08

 

 

Famille09

 

J’ai essayé, ici, de rendre mes images fortes et porteuses par les différents biais suivants :

Prise de vue en extérieur, dans le jardin, pour une lumière plus généreuse et plus intéressante, ainsi qu’un décor moins chargé ;

Cadrages cependant assez serrés pour sortir de la banalité de la vue générale non ciblée et orienter, au contraire, le regard du spectateur vers un détail qui m’a plu (les images sont saisies au 90mm) ;

 

Famille04Bis

 

Famille02

 

Prises de vue en faible profondeur de champ pour un modelé plus doux, un rendu plus « esthétisant » et permettant des jeux de flou avec même parfois une mise au point décalée (la plupart des photos sont réalisées à f/1.8) ;

Exploitation de reflets, pour une ambiance plus rêveuse et des images plus riches, construites « en profondeur » ;

 

Famille05

 

Famille06

 

Mise en valeur des postures et gestes évocateurs et porteurs. Saisie de quelques visages malgré des vues plutôt serrées. Les vues « anonymes » correspondent à la fois à un choix artistique de ma part (j’aime l’universalité qui découle des vues de dos ou n’intégrant que le bas du visage) et à un respect du droit à l’image de certains de mes modèles ;

Rendu couleur associant traitement croisé et légèrement désaturation, pour un rendu un peu nostalgique, original et donnant du cachet aux photos sans toutefois retomber sur l’option classique du noir et blanc.

 

Famille07

 

Famille10Bis

 

 

Do you speak english ? Click to read!

 

Ces photos de famille vous plaisent-elles, dans leur simplicité ? Correspondent-elles à un style de prise de vue que vous aimez faire ? Ou dont vous souhaiteriez parvenir à vous approcher ? :)

Quels sont vos trucs pour faire de vos photos de famille de belles images ?
Même quand vous ne photographiez pas des enfants ?! ;)

 

 

Pour prolonger l’inspiration sur le sujet, cette fois-ci en noir et blanc contrasté, je vous invite à découvrir la galerie FlickR de Stéphane Grasset, qui photographie essentiellement ses enfants, mais avec grand talent.
Quel plaisir de visionner ces images fortes, authentiques et enfantines, sans aucun doute dans la lignée de celles d’Alain Laboile !…

Stéphane m’a dit s’être enrichi de mes livres et, même si je n’oserai pas revendiquer le moindre pixels de ses touchantes images, je dois dire que je suis toujours extrêmement fière de voir mes lecteurs, élèves, collègues photographes, sortir ainsi de leur chrysalide et déplier leurs ailes. :)
Bravo et merci, Stéphane, pour ces belles images qui constituent une vraie belle source d’inspiration !

 

Do you speak english ? Click to read!

 

Bonne semaine, et bonnes images ! :)

18 comments

  • Pascaline

    Ah Anne-Laure, je reconnais bien là ton style, des pieds, des mains et des visages coupés ;) Personnellement, j’aime beaucoup ce genre d’image mais je le pratique peu par peur du tollé général dans la famille ! Etant la photographe officielle(en toute modestie) de la famille, si je coupe le visage de la petite dernière ou plonge papy dans le flou, tout le monde va me regarder de travers, ah, ah !
    Je me fais tout de même des petits plaisirs de temps en temps, surtout avec mes enfants que je peux mitrailler à loisir…
    C’est vrai que j’ai plus de mal aussi à photographier les adultes, et dans les grandes occasions, j’ai du mal à sortir de la photo traditionnelle car j’ai souvent des demandes de la part de mes proches pour « couvrir » la journée : du coup ça me met souvent la pression et je perds tous mes moyens ;) Dernièrement, nous avons fêter le baptême de ma petite nièce, il ne faisait pas beau, et j’ai pris pas mal de photos en intérieur : je n’étais pas loin de tout mettre à la corbeille, j’étais très déçue de mes images !
    Le problème de la photo de famille, c’est que les images sont rarement des œuvres d’art comme tu le dis, mais pour nous, elles évoquent toujours un moment particulier, ce sont souvent des photos « souvenir ». Je suis admirative devant le travail de photographes comme Alain Laboile qui arrivent à sortir l’image du contexte pour en faire des images fortes, en même temps qu’un témoignage du quotidien. Je ne connais pas le travail de Stéphane Grasset, je vais aller voir ton lien.
    Ah, et sinon, j’ai bien reçu mon exemplaire de « Retoucher vous photos pas à pas » ! J’en ai lu quelques passages qui m’ont mis l’eau à la bouche…

  • Jean-Pierre

    Bonsoir Anne-Laure, original une fois de plus ces images au plans serrés, moi qui pense souvent que prendre en photo ses proches restent du classique, soit sur une tablée ou alors pour des évènements familiaux! Là, sur ce billet un grand coup de balai à était donner, et offre des opportunités pour faire des images qui « cassent » le train-train! Pour ma part à méditer, merci pour ce nouveau coup d’pouce!!

  • Deedoo

    Ces photos sont belles, c’est indéniable, cependant, à part trois, elles ne correspondent pas à ce que j’aime dans la photo de famille en tant que souvenirs. Ce sont de magnifiques photos à partager avec des inconnus mais procureront-elles les mêmes émotions qu’au photographe à ceux qui sont sur ces photos dans quelques années ?
    Quand je regarde les photos de moi petite ou de ma famille, j’aime énormément voir l’évolution de ceux qui apparaissent sur les photos, les visages et leurs expressions sont fascinantes à mon goût !
    Après, ce n’est qu’une question de perception. Les photos à proprement parler sont bien évidemment, je le répète, superbes ! J’aimerais savoir capter ces scènes mais pas en tant que photos de familles qui pour moi doivent évoquer le souvenir. Bien évidemment, pour le photographe elles sont pleines de sens et de souvenirs !
    Merci en tout cas de partager autant avec nous !

  • Patricia

    Bonjour Anne -Laure,
    Des clichés originaux et comme le dernier commentaire j’aime aussi me replonger dans les visages des proches…
    Ce qui est étrange lors des événements familiaux dont je veux absolument des souvenirs, je perds tous mes moyens. J’ai l’impression de ne plus rien savoir, et je suis perdue entre le temps que je veux figer et mes tendances à être plutôt créative comme vous à prendre des détails des visages coupés…
    Car je crois pour ma part que c’est le plus dur exercice que d’immortaliser…correctement….ces moments les plus importants de la vie. Car au tout départ je crois que c’est le temps que je veux arrêter par ces photos.
    Ceci étant, votre ouvrage est comme d’habitude un vrai régal pour les yeux et riches de choses à apprendre!

  • Sébastien

    Bonjour,
    Merci pour ton article ainsi que pour les liens fort intéressants.
    Les photos de familles (bon allez … surtout ma fille) sont pour moi un bon moyen de progresser car les sujets sont bien souvent dociles et finalement heureux du résultat. Elles présentent donc de nombreux avantages puisque les modèles sont multiples, compréhensifs et valorisants car les compliments même familiaux sont toujours bons à prendre. Ce que l’on ose pas dans la rue avec des inconnus, on peut souvent se le permettre dans le cadre de réunions familiales ou entre amis. Et puis maintenant avec « Retouchez vos photos pas à pas » (….) on comprend mieux l’intérêt de la post production.
    Concernant le côté artistique, l’avantage fabuleux du numérique c’est que ça ne coûte rien de prendre 500 photos dans l’après midi. On peut donc user son appareil sans peur d’être ruiné par le développement comme au temps de l’argentique et ensuite réserver les photos typiquement familiales pour leur usage initial et se faire plaisir avec celles plus créatives; et pourquoi pas en glisser quelques unes d’un statut vers l’autre. Après tout l’essentiel est de se faire plaisir. Et puis avec les proches on sait d’avance les caractères et on peut aisément épargner les susceptibilités en limitant leur présence sur les images où comme les photos de ton article en se concentrant sur des détails vestimentaires, gestuels, corporels ou autre.
    Merci donc pour ton article et pour ces liens qui sont une belle preuve que les photos de familles ont largement leur place dans la photo avec un grand P.
    Bonne semaine avec le retour du soleil.

  • Annie Chardot

    Merci pour tous vos conseils et livres que je feuillète souvent (après achat, bien sûr!). A chaque fois, j’y trouve quelque chose qui m’avait échappé précédemment.
    Félicitations, plus particulièrement, pour votre dernier bébé si complet et didactique

  • Stéphane GRASSET

    Tout d’abord merci de parler mon travail ici sur ton site, ça me fait très plaisir et me flatte. Je répète que j’ai effectivement commencé la photo fin 2012 en apprenant les bases via ton site (et celui de Laurent Breillat). Ces conseils pratiques très clairs, adaptés aux débutants, m’ont permis de décoller très vite (avec une pratique intensive évidement….).
    Pour les quelques « photos de famille » que tu montres là, il me semble que beaucoup les trouveront trop « artistiques » pour cette appellation, ou alors au coeur d’une série montrant plus de visages… Je les aime beaucoup par ailleurs.
    Il me semble que c’est plus un travail sur l’humain que sur la famille. Tu parles aussi de « rabaisser ma pratique photographique à un reportage peu intéressant », mais pour qui, pourquoi ? La photo de famille n’a en général pas vocation a être montrée en dehors d’un cercle restreint, qui sera forcément intéressé par le sujet, sans se soucier de la qualité de l’image. Donc ,s’il y a une recherche photographique en plus, même minime, ça fonctionnera. Comme pour toutes photos, le plus important est l’intention photographique, dans quel but nous prenons ces images.
    Si comme moi, la démarche est avant tout artistique, même si je photographie ma famille, j’ai du mal a identifier ce travail sous l’appellation « photos de famille ». Je fais par ailleurs des images plus banales, en couleur, avec lesquelles je fais des livres de photos de famille pour les grands-parents de mes enfants et que j’offre en cadeau à noel. Je ne publierai ni éditerai jamais ces photos en dehors de mon cercle familiale.
    Voilà mon avis…
    Merci à toi pour ton travail

    • Nathalie ROUZAU

      Stéphane, je viens de parcourir rapidement ta galerie et tes photos sont vraiment superbes! Le choix du noir et blanc pour les photos d’enfants est très judicieux et leur donne beaucoup de caractère.

      Ayant démarré à peu près à la même période que toi, et avec les mêmes profs (Anne-Laure et Laurent Breillat), j’espère pouvoir en faire bientôt autant que toi! :)

      Anne-Laure quant à toi, merci pour ce nouveau livre. J’ai l’impression de trouver les ingrédients secrets d’une recette que je ne réussissais pas à parfaire! J’ai toutes les cartes en main maintenant, reste à pratiquer, pratiquer et pratiquer encore!

      Merci encore, et bonne lecture à tous :)

    • Pascaline

      Wouah, 2012 ! Je suis d’autant plus impressionnée par la qualités des images que j’ai vues sur Flickr. Il y a vraiment une maîtrise de la lumière et du traitement noir et blanc, qui mettent en valeur les sujets. Bravo Stéphane, et désolée Anne-Laure de parasiter ton site :)

      • Anne-Laure Jacquart

        Merci Stéphane pour ton passage ici et les détails concernant ta pratique photo. :)

        Effectivement, on sent que tu t’investis bien et que la photo te convient vraiment car ta progression a été fulgurante ! :D

        Pas de souci, Pascaline, il n’y a pas de parasitage qui vaille ! ;)

        Nathalie, merci pour tes compliments sur mon livre ! J’espère que, grâce à lui, tu vas devenir un cordon bleu de la retouche photo !! ;)

  • cstef.

    Le commentaire m’a fait sourire … je m’y retrouve à 100% !
    Tes photos de famille me plaisent énormément … et j’aimerais un jour réussir à en faire d’aussi jolies !

    • Anne-Laure Jacquart

      Oui, avec la conversion de focale associée aux appareils intégrant un capteur plus petit que le full frame, on arrive assez facilement à obtenir des couples focale « en équivalent 24×36″ et ouverture assez étonnants, et qui nous aident à obtenir ces beaux flous !

      L’objectif dont je parle ici est de l’Olympus 45mm f/1.8, qui sur l’hybride avec lequel on l’utilise, nous permet de bénéficier d’une focale résultante de 90mm.

      Il s’agit de cet objectif là (qui est d’ailleurs en promo sur Amazon). Je le trouve personnellement vraiment bien : léger, réactif… Il produit des images de bonne qualité. :)

  • Anne-Laure Jacquart

    Merci à tous pour vos compliments et vos critiques constructives sur ces images ! :)

    Comme je l’ai indiqué dans l’article, les problèmes de droit à l’image, même au sein de ma famille, m’obligent à vous montrer moins de visages que ce que je souhaiterais… :( Ainsi, vous pouvez imaginer que ce reportage familial, en version perso, comporterait quand même quelques photos complémentaires montrant des visages et que la proportions d’images de ce type serait donc tout de même plus élevée. ;)

    Pour moi, ces photos sont bien des photos de famille, mais pour vous les partager sur le site, je choisis tout de même les images qui ont une dimension assez artistique à mon sens. Ainsi, même si je fais aussi des vues de groupes plus classiques avec des visages dedans, je ne les montre pas ici, par choix, cette fois, car cela n’a pas un grand intérêt !

    Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il est important de saisir des visages pour le futur et pour que les photos « collent » parfois avec ce que notre famille attend de nous….
    Cependant, je pense qu’intégrer un certain pourcentage d’images sans visages est une très très bonne chose également (je vous conseille au moins 25% de photos sans visage, peut-être même pas loin de 50% si l’on compte à la fois les photos de décor – paysages, détails du sapin de noël, ambiance dans la maison, floraisons au jardin, jouets des enfants etc. – et les vues humaines sans visage (exemples cités plus loin).

    En effet, il faut bien avoir conscience que l’attractivité d’un visage phagocyte complètement une image ! On ne voit plus que ça !…
    Ainsi, dans les albums de famille montrant de nombreuses photos d’enfants ainsi que dans les albums de mariage, on voit trop souvent des photos ne montrant que de l’humain, que des visages, et bien souvent montrant presque toutes leur modèle au même grossissement. Et au résultat, on a l’impression de voir presque toujours la même photo. Le visage de la petite dernière en 200 exemplaires ! ;)

    Je ne dis pas que ces portraits de sont pas intéressants à saisir, bien sûr, mais, à lire vos commentaires, je vois que vous avez à coeur de capter et de conserver les moments forts que vous vivez en famille, ainsi que vos proches, et sachez que réaliser de temps en temps une photo sans visage vous permettra de montrer des tas de choses que vous ne saisissez pas d’habitude : des gestes, des postures, une coiffure, une expression, même, à travers un visage coupé, la relation entre certains membres de votre famille, un choix vestimentaire, les activités favorites de vos proches, les objets qu’ils aiment et utilisent chaque jour, le décor qui vous est familier à tous mais évoluera inéluctablement pendant les 10 prochaines années etc.
    D’habitude, le visage présent sur la photo masque tout cela, le met en retrait, le rend secondaire, mais vous pouvez aussi faire le choix d’axer, de cibler vraiment votre prise de vue là-dessus de temps à autre. Cela enrichira votre petite série photo. :)

    Peut-être n’est-ce pas ces photos particulières que vos proches retiendront de votre reportage familial… quoique, vous pourriez être surpris ! ;)
    En tous cas, si vous en intégrez quelques-unes, si vous en réalisez un peu plus, je suis convaincue que vous y gagnerez quelque-chose et serez satisfaits, à la fois d’avoir diversifié vos images, saisi une plus large palette de souvenirs et donné un caractère un peu plus artistique à votre reportage ! ;)

  • eMmA MessanA

    Bonjour Anne-Laure,
    Je reviens d’une week-end normand de mariage et je me suis posée toutes ces questions-là car j’avais fort envie de prendre des photos bien sûr.
    Mais le très gros avantage c’est que je ne me sentais absolument aucun objectif de résultats, puisque je ne suis qu’une petite photographe à peine amateur et que surtout, un vrai photographe pro était chargé du reportage.
    J’étais donc délestée de la crainte de mal faire ou d’oublier LA cousine préférée, Le Papy adoré, LA bonne copine qui se serait vexée d’avoir été ignorée par mon objectif… Ça libère.
    Mais voilà, comme je n’avais que l’envie de me faire plaisir, je me suis focalisée sur des chaussures, des étoffes, des nuques, des tailles, etc.
    Mais sans doute que du coup, ça manque de visages « au complet » et… reconnaissables ! Moi ça m’arrange car cela me donne l’impression de poursuivre mon travail de collagiste… C’est grave docteur ?
    Les photos de Pâques que tu nous montres sont divines et je reste persuadée qu’on en dit bien plus long avec des détails qui suggèrent la magie secrète d’un ensemble.
    Bonne semaine !
    eMmA

  • cousinette

    Coucou Anne Laure,
    Merci pour ces belles photos de famille. Personnellement je trouve qu’elles remplissent 2 objectifs qui pourraient paraître contradictoires. D’un côté pour les personnes extérieures elles laissent à penser qu’elles ont une histoire, qu’elles représentent un moment particulier mais aussi et surtout des gens qui ne sont que partiellement dévoilés. De l’autre, pour le cercle plus restreint de la famille c’est l’occasion de ne pas se focaliser sur la personne mais sur le contexte aussi.
    J’ai apprécié cette série, elle me permet de voir ma famille et j’ai reconnu tout le monde … quand il n’y a qu’une main ça invite à être attentif pr être sûre de retrouver la propriétaire. J’ai joué ma sherlock holmes et sans me vanter, juste avec ces « petits bouts » j’ai pu vous revoir :-) merci à toi cousinette

  • Lallie

    Très beaux portraits d’une rencontre familiale. Tu demandes si cela correspond à notre style de prise de vue, pour mon blog, je fais ce genre de photos coupées des enfants, pour l’anonymat et pour le « rentre dedans »… Je coupe à la prise de vue, rarement à la retouche, et toi? Il m’arrive parfois de regretter de n’avoir pas reculé/dé-zoomé et de louper des détails de l’environnement à cause d’un cadrage trop serré…ce qu’une coupe à la retouche m’aurait épargné.

    Je profite de mon retour sur ton site(ouf enfin un peu de temps libre pour moi!) pour te remercier pour le livre que j’ai bien reçu. Je viendrai faire un retour dès la fin de ma lecture!
    A très vite, Lallie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>