Mary Poppins. Recadrages, d’après vos propositions. :)

Je tenais à vous dire que j’ai été très touchée par l’avalanche d’adorables commentaires de votre part à mon retour de vacances.
Cela me fait, moi aussi, très plaisir de vous retrouver ! 😀

Il est vraiment très agréable que le site soit aussi dynamique, depuis sa reprise, grâce à votre apport.
Merci à tous ! 🙂

 

Suite à vos questions et propositions au sujet de ma photo façon « Mary Poppins », je vous soumets quelques autres versions de cette image. En voilà une une bonne occasion pour parler de cadrage, et de recadrage ! C’est un sujet que je trouve toujours passionnant. 🙂

A départ, j’ai choisi de vous présenter cette photo selon son cadrage d’origine (j’ai cependant corrigé au préalable la perspective à l’aide d’une torsion), pour conserver la dynamique créée par les bandes horizontales au premier-plan et mettre les fillettes en contexte au milieu des adultes pressés, en ville.
La femme vue de face me semblait, de plus, équilibrer assez bien la présence des fillettes, dans la composition.

 

MaryPoppins

 

Cependant, j’avais moi aussi en tête d’essayer d’autres cadrages : j’avais notamment tenté le recadrage une autre vue de la même scène, au format vertical.

 

Voici donc d’autres versions de l’image, basées sur vos idées et propositions.

Joël a suggéré un recadrage au format carré et ne conservant que 2 passants en plus des fillettes.

Selon moi, couper dans une bande sombre, au premier plan, est une meilleure option que de couper dans une bande claire. Voici donc le résultat que j’ai obtenu, d’après cette proposition.
J’aime bien la dynamique créée par les 2 « couples » de passants se répondant en diagonale : les 2 fillettes, comme sujets principaux, et les deux adultes, coupés et donc on ne voit que le bas du corps, s’éloignant…

Que pensez-vous de cette version ?

 

MaryPoppins03

 

Sébastien, comme moi, a envisagé un recadrage au format vertical.
Evidemment, cela nous fait perdre pas mal de pixels mais cela semble tout de même une bonne option.

A cause du bras de la passante de face dans la photo d’origine, je ne peux pas vraiment recadrer dans le sens du regard, en laissant plus d’espace à droite des fillettes qu’à gauche (l’enfant dont on voit le visage est tournée vers la droite).

Aussi, je me suis décidée pour ce cadrage presque centré (j’ai estimé que cette photo, pas 100% graphique, fonctionnait mieux avec un recadrage sur mesure qu’avec une composition géométriquement centrée).
Il me semble que ce cadrage centré s’accorde bien avec la symmétrie approximative créée par les 2 fillettes se faisant face.

Ce cadrage est très dynamique. Il me donne l’impression que l’on voit presque les deux enfants soulever le parapluie vers le ciel, ne trouvez-vous pas ?! 🙂

Quel est votre ressenti face à cette nouvelle version de l’image ?

 

MaryPoppins04

 

Alors, que pensez-vous de ces recadrages ?
Finalement, quelle est votre préférence de cadrage pour cette photo, d’un point de vue esthétique mais aussi expressif ? 🙂

Merci encore pour vos commentaires et propositions sur les articles précédents, et merci d’avance pour vos réactions à celui-ci ! 😉

32 comments

  • Regis

    J’aime bien le format vertical car il colle bien au mouvement des enfants.

  • Dominique Ligeonnet

    Bonjour,
    J’ose une réponse.
    J’aime, avec préférence pour la première version, en raison de sa composition qui fait ressortir le graphisme des pavés, la diagonale dynamisée par la femme et l’homme au sac blanc, et l’opposition avec les 2 fillettes, un peu « dans leur monde », coloré et vertical en suivant leurs regards…
    Pour mon goût, il y a moins d’intensité dans les autres cadrages, même avec la belle harmonie des couleurs.
    Merci.
    Dominique.

  • Christiane

    Intellectuellement, l’idée du couple d’adultes en contrepoint est intéressante, mais ici je ne trouve pas que ça apporte grand chose. La première, par contre, me semble bien fonctionner, les fillettes semblent isolées dans leur jeu au milieu des passants qui passent 😉 et il me semble même qu’il aurait pu y en avoir davantage (mais bon, on ne peut pas les inventer …). La dernière, verticale, centre notre attention sur le mouvement, les lignes horizontales renforcent l’idée d’ascension, et le pavage octogonal rappelle la forme du parapluie. Je vote pour celle-ci !! (Euh … c’est bien un octogone ?…

  • annette

    bonjour Anne Laure
    moi, je préfère la verticale parce qu’elle me donne davantage d’impression de mouvement, d’envol des fillettes avec leur parapluie…et la correspondance entre la forme du parapluie et celle des pavés au sol comme l’a relevé Christiane me plaît aussi beaucoup!
    bon we
    annette

  • Gérard

    Le format vertical, tout comme Christiane et Annette, me plaît bien : le « monde » des 2 fillettes est bien restitué, l’absence des autres passants n’est pas préjudiciable, le décor du pavage contextualise bien la scène.
    Nonobstant j’émettrai un avis personnel, qui peut-être/certainement ne plaira pas à Anne-Laure (?!). Mais pour moi la présence des deux bandes blanches et horizontales (les marches) ne me semblent pas aussi utiles et peut-être même elles obligent notre regard à un va-et-vient entre les fillettes et celles-ci superflu. Et dans ce cas-là, un format carré semble judicieux. Mais cela n’est que mon avis de petit amateur ok 🙂
    Sache cependant Anne-Laure … et tou-te-s les commentateurs aussi, que ces analyses sur les clichés que tu nous offres sont fort instructives et valent bien tous les articles un peu trop concentrés sur la technique de l’appareil ( à mon avis) et non sur les conditions et choix du photographe au moment de la prise de vue.
    Anne-Laure ton site aiguise bien notre « œil photographique » et cela est vrai depuis ton 1° ouvrage, devenu pour moi l’ouvrage de référence pour qui veut photographier avec « émotion » dans le sens de susciter le réveil de certains de nos propres sens.
    Vive la photo … avec les yeux d’Anne-Laure 🙂

  • Nicole

    Moi aussi, je préfère le format vertical. Non seulement pour le mouvement et la correspondance des formes, mais également pour l’harmonie des couleurs. Le bleu des pantalons des passants, plutôt tristounet, disparaît, tandis que les teintes plus chatoyantes du reflet et du pavage sont mises en valeur. Sans compter qu’il n’y a plus aucun élément parasite susceptible de détourner le regard de l’essentiel. Encore une photo tout en concision et en fausse simplicité…

  • Cyril P.

    Et un vote de plus pour la version verticale : beaucoup plus dynamique à mon sens, les lignes horizontales du bas de la photo faisant office de socle, d’assise, de trampoline à cette envolée. Le fait d’épurer l’image, de moins la contextualiser, favorise aussi à mon sens une envolée de l’imaginaire. Une image pleine de vie en tous les cas en ces temps de rentrée où le retour à la réalité (des préoccupations professionnelles) pourrait nous alourdir quelque peu… Merci encore pour la source inépuisable d’inspiration que représente pour moi tes livres et ce blog, et bonne rentrée !

  • Joël

    C’est vrai que c’est pas mal en vertical, avec cette impression de mouvement vers le haut. Mais après réflexion, ma préférence va peut-être finalement à quelque chose de très proche de l’original, mais où un léger recadrage permet d’éliminer le visage de la femme vue de face. On conserve ainsi les qualités dynamiques de cette première version (qui est perdu dans le carré), et le fait d’éliminer le visage rend homogène le traitement des passants et renforce l’idée que les enfants dans leur jeu sont dans leur monde, et les adultes comme des fantômes transparents. En plus le contrepoids des passants par rapport au sujet principal les enfants est moins fort ainsi et attire moins le regard.
    C’est rigolo ce jeu ! J’y joue souvent depuis que je retouche mes photos, et à mon sens c’est un très bon exercice d’éducation du regard, qui ne coûte pas très cher (et un bon argument pour la retouche) !
    En passant, on peut aussi pousser un peu plus loin et éventuellement désaturer un peu l’ensemble, en conservant une saturation forte sur le parapluie et les vêtements des enfants.

  • Sébastien

    Alors là, je dois dire que je me sens extrêmement flatté d’être cité dans ce nouvel article suite à ma proposition de cadrage vertical, d’autant plus que pour le coup je confirme que je trouve cette version juste parfaite. Etant tout à fait d’accord avec les compliments écrits par les autres commentateurs, je ne vais pas m’étendre d’avantage mais je tiens à rajouter qu’une fois de plus il est très agréable de regarder tes images (et de s’en inspirer …) et de ressentir une forte présence humaine dans tes articles et dans tes réponses aux commentaires.
    Ce second article pour proposer un cadrage différent est une très bonne idée.
    Oups, je viens de voir un détail au niveau du parapluie … l’étiquette (?) blanche perturbe un peu le regard je trouve. Mais bon c’est vraiment pour pinailler.
    Bravo pour ton travail dans son ensemble.
    PS: j’ai depuis hier un nouveau livre dans ma bibliothèque … un régal
    Bonne fin de week-end

  • ADidier

    J’aime beaucoup la dernière version recardée, mais je pense que je me serais posé des questions sur le marquage au sol noir & blanc (qu’est ce que c’est ?) si je n’avais pas vu la vue d’ensemble. Sinon j’adore les couleurs, on pourrait connaitre le « secret » des réglages pour obtenir cette ambiance ?

  • rb77

    Bonjour Anne-Laure

    J’avais moi aussi essayé une autre composition car la femme en blanc me semblait distraire le regard. J’avais pensé à une version carrée qui n’aurait conservé que les fillettes (et le parapluie bien sur) un peu comme dans ta version verticale mais sans les bandes blanches. C’est en tous cas une photo qui nous fait tous cogiter et qui est fort belle.

  • nathalie

    J aime la proposition d origine mais il est vrai que le visage de la passante m avait fait me poser la question d un recadrage. Il me semblait interressant de garde ce format horizontal et de couper juste aux niveaux de ses epaules pour garder le parapluie dans son integralite tout en anonymant cette passante qui ne fait pas partie des protagonistes principales. Qu en penses-tu?
    Dans cet esprit j aime beaucoup le format carre. d autant plus que les deux passants repondre par leur nombre et leur position aux deux petites filles.
    La troisieme proposition perd de sa richesse a mon sens tout en restant une superbe image! 😉

  • Pascaline

    J’aime assez le format carré, mais effectivement, je pense que le format vertical apporte plus de dynamisme. On a presque l’impression que les deux fillettes sont sur le point de s’envoler !

  • nathalie

    Ah, je viens de voir la reponse à ma question dans l article précédent! 😉

  • Luc

    Sans hésitation le cadrage vertical.
    Je trouve que les passants n’apportent rien.
    Je pense qu’ils sont même de trop par leur situation au bord du cadre voire même coupés.
    Je me dis que leur présence aurait été justifiée s’ils avaient été UN PEU plus près des fillettes.

    Bon retour ! 🙂

  • llevot

    Jean Jacques

    Le format vertical est le plus évident avec nos yeux qui peuvent ce promener entre les enfants et les bandes horizontales ,cependant ces gamins ne ce trouvent sur aucune point de force ce qui les rend beaucoup moins attractif .
    j opterais plutôt pour un format horizontal 4/3 en plaçant les enfants sur la linge de force verticale de gauche et en récupérant les jambes en haut a droite et supprimant de ce fait les lignes horizontales du bas en coupant en dessous des écritures .De ce fait l image semble plus dynamique, et l on ce promène entre les enfants et les jambes fuyantes (avis tout personnel )

  • DIEBOLD

    Mon avis sur le ré cadrage : le format carré me va très bien, symétrie du sujet, symétrie du carré
    D’autre part dans le cas présent ces 2 Mary Popins sont ainsi isolées de tout le reste qui perturbe cette belle image, pas de pieds ou de personnages nuisibles ….
    Bravo pour la reprise

  • Thérèse

    Bonjour Anne-Laure ,

    Contente de te suivre de nouveau après , je l’ espère , d’ agréables et reposantes vacances pour toi .
    Ma préférence va pour la version verticale : d’ abord pour son coté minimalisme nous concentrant sur les deux fillettes , ensuite le parallélisme d’ une ligne verticale imaginaire suggérée par les fillettes , le regard vers le haut de la fillette à gauche et le parapluie avec le format verticale , enfin l’ opposition de la ligne verticale imaginaire et la forme octogonale formée par les pavés , le tout comme le dit Cyril P. favorisant une envolée de l’imaginaire .

    PS : J’ ai commencé la lecture de ton dernier livre depuis sa sortie , le délaissant un peu ces temps – çi désolé pour un autre livre photos sur les secrets de la photo de paysage pour préparer mes vacances en septembre où mon passe-temps sera photos photos photos , pour te dire qu’ avant meme d’ avoir terminé ton livre je n’ hésites plus à faire du post-traitement plus poussé sur mes photos … Qu’ est ce que ce sera après avoir fini la lecture de ton livre … ?

    Bonne fin de week end .

  • MICHELE

    Je préfère la première solution avec les personnages suggérés pour les mêmes raisons que j’avais exprimées pour le format original.

  • Lallie

    Ah j’adore quand tu fais ce genre d’articles! On a l’impression de participer à un jeu éducatif…

    Bon effectivement, en voyant ta première photo, j’ai aimé l’histoire, la poésie la pluie, la touche de couleur, le graphisme du sol ( du Anne-Laure quoi!) mais j’ai moins « accroché » à la photo globale, mon regard étant plus attiré vers la moue tristoune de la femme. Pourtant elle est parfaite en composition et paire:
    1) filles en haut blanc+ short coloré pastel // femme en haut blanc+ short coloré rose parapluie.
    2) filles souriantes avec regards complices // femme triste avec regard perdu dans le vide
    3) duo avec membres identiques // solo avec membres écartés, opposés (et même son sac qui l’entrave est de biais, n’a qu’une seule bretelle)

    A la limite, j’ai testé un cadrage paysage un peu plus serré, en gardant la femme avec sa tête dans le coin droit et en diagonal avec les filles mais en enlevant la personne au sac. Cela permet de garder le style photo de rue avec les jambes des passants aussi.

    Entre les deux autres cadrages plus serrés, je préfère le format vertical centré car c’est le genre de photo que j’aime faire, qui crée une bulle d’enfance, une parenthèse dans la vie trépidante.

    Voili voilà

  • Anne-Laure Jacquart

    Un grand merci à tous pour votre participation à ce débat passionnant ! 😀

    Au delà de la recherche du meilleur cadrage sur cette photo en particulier (mais y a-t-il UN meilleur cadrage que les autres, ou seulement des cadrages plus aboutis ?? 😉 ), c’est bien entendu la réflexion sur LE cadrage en général qui est intéressante.

    Que conserver dans l’image, pourquoi ?
    Quelle influence cela a-t-il sur son esthétique, mais aussi son expression, l’émotion qu’elle procure, le sens qu’elle prend ?
    Comment la mise en valeur du sujet principal évolue-t-elle avec la composition ?
    Qu’est-ce que l’on souhaite vraiment montrer, véhiculer ?!

    Beaucoup d’avis divergents sont exprimés ici et pourtant aucun ne semble être à rejeter, quand les arguments sont bien amenés. 🙂

     

    Evidemment, comme l’enjeu concerne l’expression liée à l’image dans le cadre de la création d’une photographie artistique, c’est sans doute à l’auteur, c’est à dire à moi que revient le dernier mot ! Aïe ! 😉
    Mais je pense me réserver un peu de temps avant de faire un choix définitif, d’autant plus que je sais aussi que certaines de mes images doivent pouvoir s’adapter au contexte dans lequel elles seront présentées : ainsi, la place disponible sur la page peut être un argument aussi dans le choix final…

     

    Il est particulièrement intéressant de remarquer que, selon le choix de cadrage, cette photo change, pour moi, de catégorie.
    Telle que je l’ai présentée au départ, il me semble que c’est une photo de rue. De la « street » avec une petite dimension poétique.
    On y raconte plutôt une histoire réaliste d’une vraie ville avec des vrais gens qui passent et une bulle de poésie amenée soudainement par l’innocence de 2 enfants.
    La vue carrée me semble conserver cette approche.

    La vue verticale, par contre, de par sa mise hors-contexte forte, s’intégrerait plutôt, à mon sens, dans un dossier « photos rêveuses », « photos d’ambiance » comme je les appelle parfois.
    Là, c’est la poésie et la rêverie qui l’emportent alors, sur les gens, sur la ville. L’esprit de Mary Poppins y est encore plus présent.

    Ainsi, même si j’aime bien les différentes versions présentées et s’il est vrai que d’autres cadrages pourraient également être envisagés, il est probable que je finisse par valider mon coup de coeur pour la vue verticale. 😉 Car je crois que c’est celle qui me ressemble le plus. 🙂

    Peut-être qu’à ce retour de vacances, après une petite coupure photo, j’avais un peu oublié à quel point j’aimais la mise hors contexte qui permet de bénéficier de la rêverie pure ? Il est vrai que l’image est peut-être moins riche, ainsi recadrée, moins riche d’histoires réalistes à raconter… Mais elle me semble toutefois plus forte, et plus encline à raconter une histoire en marge de la réalité… 🙂

     

    Merci, Christiane, pour le repérage de l’octogone sur le sol et le parapluie !
    J’aime bien ce petit détail auquel je n’avais pas fait attention ! 😉

    Lallie, sympa le repérage des tenues des modèles féminins de la photo. Vive les shorts !! 😆

    ADidier, côté retouche, j’ai contrasté l’image et appliqué un léger traitement croisé tel que je l’évoque dans « Retouchez vos photos pas à pas », c’est à dire un virage des tons clairs plutôt vers le jaune et une dominante plutôt bleue sur les tons sombres.

  • Cath

    Bonjour Anne-Laure,

    Je suis ravie de te voir de retour, et je crois que cette pause (longue… 😉 ) t’a fait le plus grand bien! Pardonne-moi si je ne participe au débat que tardivement mes réactions sur les différents blogs, sites ou réseaux sont très rares.
    Par contre je me régale de te lire à nouveau! Tant en photo qu’en textes!
    Pour cette photo des apprenties Mary-Poppins, la version carrée et celle qui me parle le plus, les jambes des adultes dans la diagonale des fillettes donnent une belle dynamique à l’ensemble graphique, mais pas que… on a l’enfance en premier plan et l’insouciance qu’on lit sur les visages des fillettes puis les adultes au loin qui passent leur chemin et tournent le dos à l’enfance… bref le temps qui passe, les êtres aussi.

    A très vite!

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci pour ton gentil petit mot, Catherine ! 🙂
      Oui, j’avais bien besoin d’une coupure et je sens que je bénéficie à présent d’un regain d’énergie. 😉

      Merci de continuer à me lire et suivre ma production photo, et aussi pour ton avis sur cette image.
      Bah, on a aussi le droit de les aimer toutes ces versions, n’est-ce pas ?! 🙂

  • Le P'tit Nicolas

    Effectivement, la passante pressée sur la gauche me gênait,elle attirait trop le regard…

    J’aime beaucoup les 2 propositions de recadrage, mais je pense que j’ai une préférence pour la première au format carré, avec les 2 demies silhouettes qui répondent aux 2 fillettes !

    • Anne-Laure Jacquart

      Eh eh, décidément, je n’ai pas compté les votes mais les résultats sont serrés !! 😉

      Merci p’tit Nicolas pour ce ressenti ! 🙂

  • PERRIN

    Osons,

    Bien sur j’ai essayé un cadrage différent, et le résultat est me parait-il intéressant pour obtenir une autre lecture de cette image.

    Maintenant l’expliquer est une autre paire de manche…..

    René

    • Anne-Laure Jacquart

      René, pas de souci pour m’envoyer une nouvelle version de la photo par email.
      Toute proposition est bienvenue. 🙂

  • René

    Ah ok, je viens de voir ta réponse, dès que j’ai trouvé ton émail est préparé le fichier je te l’envoie, je suis novice en photographie donc j’apprends et abuse certainement des retouches photos possible, tout cela va se corriger avec l’expérience….

  • Santini

    Vu de mon smartphone (et toutes mes excuses pour ma ponctualité… « saisonnière « ) :
    – mes préférences par ordre croissant la 1, la 2, la 3 sans pouvoir dire pourquoi je préfère de loin la 3, son impact sur moi est plus fort;
    – puis lecture de tous les commentaires , je note beaucoup de références à l’impact du format carré ;
    – retour sur les photos et là, à main levée, révélation
    ==> la 1° photo, occultant avec ma main, les 5 bandes horizontales, devient ma préférée ;
    ==> la 2° photo, occultant un peu plus jusque sous votre référence, me plaît au moins autant que la 1° ;
    ==> la 3° photo, en laissant la 1ère bande blanche seule, me plait au moins autant que les 2 autres.
    Sans doute ma préférée à nouveau mais j’ai l’impression de mettre en concurrence cette fois une sorte de 16/9 avec 2 sortes de carrés.
    Sans les magnifiques bandes en dessous, à ma surprise, depuis le smartphone, « à main levée, les 3 photos me semblent améliorées mais surtout la 1ère ??

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci beaucoup pour ces ressentis, Michel ! 🙂

      Je trouve toujours troublant de se rendre compte à quel point on peut aimer différentes photos ou différentes versions d’une même photo pour des raisons différentes, ce qui rend les choix toujours plus cornéliens.

      Pour moi, la photo définitive de cette prise de vue reste effectivement la 3ème, au format vertical. 🙂

  • Michel Santini

    Sinon, très belles photos dans l’eau, etc.
    J’ai presque tous vos bouquins et résume actuellement celui sur la Retouche/LR que j’utilise depuis 3 mois (pour PS, on verra si je sors indemne de LR déjà chronophage).
    Voilà Anne-Laure.

    • Anne-Laure Jacquart

      Eh eh, super, merci pour l’état des lieux ! 🙂

      Je suis ravie que le livre sur la retouche vous tienne ainsi en haleine. C’est vrai qu’il faut prendre le temps de s’en imprégner, et de pratiquer, aussi, bien sûr !

      La retouche prend du temps (pour progresser, en tous cas), mais quelle différence, sur nos images ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *