Yin yang végétal

J’ai pris pas mal de photos durant ces derniers jours et, pour tout dire, je n’ai même pas encore eu le temps de toutes les visionner ! 😉
Cette composition à partir d’une aubépine en fleurs m’est cependant restée en tête et je me suis dit que j’allais vous la présenter. 🙂

 

Encore une fois, il s’agit d’une photo très simple (j’aime les images zen, épurées) et complexe à la fois (j’aime les structures fortes et les compositions bien pensées). 😉
Cette image me semble assez particulière car elle ne me donne pas l’impression de ressembler à une photo que j’aurais captée précédemment…

En fait, elle est aussi graphique que certaines de mes compositions urbaines mais sur un sujet naturel et enchevêtré, et c’est sans doute de cela que vient son originalité.

 

YinYangVegetal

 

L’ensemble de la photo montre un même sujet, de l’aubépine en fleur.
C’est l’arrière-plan qui fait toute la différence.

Sur fond sombre, les fleurs blanches éclairées en contre-jour ressortent fortement tandis que, sur le fond clair du ciel, les fleurs s’effacent au profit des lignes calligraphiques que tracent les branches de l’arbuste.

Cela crée un effet yin yang sympa (blanc sur noir / noir sur blanc) ! 😀
J’appelle aussi parfois cet type d’images des « compositions en négatif » (sujets de densité opposée qui se répondent).

J’ai composé ici de façon assez inhabituelle, selon une composition symétrique avec axe horizontal (un sorte de « composition centrée »), pour renforcer le côté yin yang.
J’ai aussi essayé de placer l’endroit où la branche fine se divise à la limite entre les 2 arrières-plans.

 

 

Une version horizontale de la photo comme celle présentée en « image à la une » de mon article (et reprise ci-dessous) apparait encore plus abstraite.Le fait d’exclure la grosse branche courbée qui structurait ma composition verticale focalise notre attention sur la branche droite et fine qui traverse l’image et fait le lien entre les 2 parties de la photo.

Mon esprit un peu excentrique y voit même une sorte de remake végétal de « La création d’Adam » de Michel-Ange (vous savez, ce tableau où l’on voit Dieu et un homme, tendant les bras l’un vers l’autre ?). 😉

 

YinYangVegetalBISOK

 

 

Pour terminer, voici une autre composition en négatif, urbaine cette fois, tirée de mes archives.

J’aimais bien la manière donc la couleur des pignons s’opposait dans cette scène.
Ici, par contre, l’arrière-plan (le ciel) ne change pas de densité entre les 2 parties de l’image ainsi les deux sujets se répondent en négatif (sujet blanc / sujet noir disposés symétriquement) mais l’on n’a pas à proprement parler d’effet yin yang. 🙂

 

YinYangPontivy01

 

Ces contrastes en densité vous inspireront-ils dans vos compositions ? 😉

Très bonne semaine ! 😀

19 comments

  • l'angevine

    J’ai peu travaillé sur le noir-et-blanc avec mes anciens APN et là le fait que j’ai le nouvel hybride comme le tien donc je vais aussi essayé les monochromes et aussi les deux effets noir-et-blanc sur des sujets aussi plus urbains comme l’architecture,car sur des sujets de végétations,il faut savoir faire ressortir le sujet sous ces contrastes comme tu présentes bien sur ces branches fleuries…et ce cadrage du dernier cliché est aussi parfait avec ce côté gauche bien plus sombre et génial aussi d’avoir laissé le grillage en pointe dans la partie basse…car mon regard sur le coup se lève deux fois plus…où je regarde d’abord la partie blanche…finalement,je me demande si je ne regarde pas dans ce style de cliché toujours par la droite,donc je vais revenir sur le cliché de l’aubépine et je vais te dire où je regarde d’abord…C’est bien le flou en avant à gauche que je regarde d’abord et ensuite à l’arrière donc dans la profondeur…au suivant,je regarde d’abord le côté gauche,le plus sombre,ah là j’en apprends beaucoup sur ces trois clichés,car je regarde pas dans les mêmes sens finalement,donc ce que là je viens d’apprendre,c’est que le sujet et la composition dont ce traitement peuvent vraiment apporter le plus dont ces contrastes et un autre regard…
    Je sens que je vais me plaire chez toi…je file chez mes autres visiteurs voir ce qu’ils ont aussi publié…on en a des talents chez aminus3…ah,je me suis abonnée au cours intermédiaire pour les vidéos tutoriels de l’hybride lumix panasonic dmc gm1,afin que mes réglages soient plus rapides car là je cherche souvent les boutons…et aussi j’ai ton dépliant dans mon sac à main…
    Amicalement,l’Angevine

    • Anne-Laure Jacquart

      L’Angevine, c’est sympa que tu te sois rendue compte au fur et à mesure de ton commentaire à quel point la construction d’une photo influait sur la manière dont on la regarde ! 😀

      J’ai répondu à ton comm’ concernant l’accès aux fonctions sur le GM1 et le choix du format carré sur l’autre article. 😉

  • Sonia C.

    Coucou Anne-Laure,
    Tu m’épates comme toujours !!!
    Moi aussi, je vois très bien les 2 mains qui se touchent. 🙂
    Merci de ce partage.
    Bon soleil. 😉

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci beaucoup Sonia !

      C’est amusant, j’aime bien cette photo mais je me doutais bien qu’elle ne déclencherait pas une avalanche de commentaires. 😉

      Ravie qu’elle te plaise en tout cas et que tu aies autant d’imagination que moi !! 😆 😉

  • Daniel45

    Bonjour Anne-Laure,
    qu’elle est forte cette composition yin yang horizontale.
    La branche qui part du coin supérieur gauche nous conduit du noir à la lumière,
    et le détail printanier des fleurs se transforme en lignes graphiques.
    Comment rester indifférent ?

  • oiknine

    Superbe! C’est yin et yang mais c’est aussi les couleurs du drapeau breton!!!!

  • Val

    Coucou Anne-Laure, je reviens sur cette photo car je l’a trouve très belle et très bien travaillée. Comment arrives tu à séparer deux zones noir et blanc séparés, ça m’intrigue. Tu sais que j’apprends plus avec le groupe et toi que mon propre club photos. Je m’éclate mais quelquefois je m’énerve aussi

    • Anne-Laure Jacquart

      Merci pour tes compliments sur ma photo ! 🙂

      En fait, la différence entre la zone claire et la zone sombre était simplement là, dans la nature. Il s’agissait juste d’un arbre (sombre) se détachant sur fond de ciel (clai.
      En plaçant la limite entre ces deux zones à la moitié de ma photo, j’ai commencé à créer mon yin yang.

      Ce qui était intéressant ici, c’est surtout la manière dont le sujet (aubépine) apparaissait différemment selon l’arrière-plan sur lequel il se détachait.
      Sur la partie basse de la photo, sombre, les fleurs blanches en contre-jour sont vraiment bien mises en valeur. Sur la partie haute, claire, les fleurs blanches se perdent dans le ciel et ce sont les branches qui ressortent.

      Je ne sais pas trop comment l’expliquer mieux… Hum imagine un cerceau qui serait rayé noir/blanc. Si tu le positionnais sur un fond blanc, tu verrais un cercle de pointillés noirs sur un fond blanc. Et si tu le positionnais sur un fond noir, tu verrais un cercle de pointillés blancs sur un fond noir ! 😀 😉
      Et si, comme ici, tu parvenais à le faire se détacher sur un arrière-plan sombre d’un côté et clair de l’autre, tu verrais, d’un côté de l’image, un demi-cercle de pointillés noirs sur un fond blanc et, de l’autre côté, un demi-cercle de pointillés blancs sur un fond noir. 🙂

      Je n’ai pas réussi à faire cercle de pointillés mais voici comment on pourrait schématiser ma photo, en fait… Je ne sais pas si ça rend les choses plus claires ??

      Yin Yang

      En haut, on ne voit que les éléments noirs du sujet car ses composantes blanches se confondent avec le fond et, en bas, on n’en voit que ses parties blanches car les zones noires se confondent avec le fond.

      Le truc consiste donc à trouver un sujet avec des éléments très clairs et très sombres et à chercher le point de vue qui permet de le faire se détacher sur un fond à moitié clair et à moitié sombre. Ensuite, on passe en noir et blanc, on contraste bien, et hop ! 😀

      Connaissez-vous cette fabuleuse photo de Marcin Ryczek d’un homme nourrissant des cygnes ?
      Aaaaah, toute la magie du noir et blanc comme j’aime : blanc sur noir et noir sur blanc, graphique à souhait mais poétique aussi… 😀

      © Marcin Ryczek
      © Marcin Ryczek

      Ici, le sujet est composé de deux éléments, l’un clair, l’autre sombre, qui se détachent chacun sur un fond de densité opposée.
      Génial, non ?! 🙂

  • Val

    Je viens de m’apercevoir que je n’avais pas fini mon message. Désolée

  • Werpin Jean Luc

    J’ai beaucoup mais vraiment de mal avec le N&B. C’est une démarche que j’apprécie énormément chez autrui mais que je me sens incapable d’assimiler pour ma propre production.

    • Anne-Laure Jacquart

      Jean-Luc, cela viendra peut-être ? 🙂

      As-tu déjà essayé de viser à l’écran avec un réglage en noir et blanc ? C’est assez inspirant. 😉

  • Jean-Pierre

    Bonjour Anne-Laure, ce genre de scène (si elle se présente), je la perçois à l’instinct je ne la cherche pas, après chacun donne son ressenti! Mais là ce « cordon » qui relie les branches me plait beaucoup, l’intention que tu partage est saisissante!

  • Yves/CH

    Bonjour, très inintéressants les commentaire de L’Angevine. Nous sommes dans un contexte où nous écrivons de gauche à droite et donc l’œil et le cerveau ont été entrainés à regarder ce qui est imprimé de gauche à droite, ce qui serait intéressante de faire, ce sont les mêmes images où la partie la plus sombre serait à droite !

    Est-ce qu’il y a un lecteur arabisant ou un chinois pour qui le sens de lecture naturel serait différent du notre ?

    Voilà qui pourrait donner un bon sujet de discussions sur le rapport au sens de lecture des images.

    Sinon, je regarde toujours les articles de ce blog, mais ne participe pas trop souvent par flemme surement !
    Yves

  • Lallie

    J’aime beaucoup ces deux photos, même celle urbaine est poétique( grâce au arabesques du grillage?)

    Ce qui est magique avec tes photos en noir et blanc, c’est que j’ai l’impression de les voir en couleur! Dur à expliquer mais par exemple, cet arbre fleuri , je le trouve naturel, ce n’est pas un noir et blanc qui dit « je suis une photo en noir et blanc ».
    Pareil, les maisons, c’est comme si je les voyais ainsi sous un ciel gris…

    Je ne sais pas comment exprimer mon ressenti mais cela pourrait expliquer pourquoi j’arrive peu à faire de photo en noir et blanc. Tu ne précises pas ici je crois mais as-tu fait comme à ton habitude directement la prise en noir et blanc? Cela pourrait donc être la raison pour laquelle quand tu présentes ce genre d’image, on voit « une photo » et non « une photo noir et blanc ».

    J’espère que j’arrive à faire comprendre mon ressenti et ma réflexion…

    A bientôt et merci pour tes conseils créativité sans cesse renouvelés !

    • Anne-Laure Jacquart

      Lallie, oui, c’est vrai que j’aime bien créer des photos en noir et blanc avec des sujets qui présentent déjà un contraste naturel ou qui contrastent sur leur arrière-plan etc.

      Ensuite, peu importe la méthode de conversion monochrome mais c’est vrai qu’il n’y a pas de bidouille du tout pour que le noir et blanc fonctionne.
      Le choix des sujets à la prise de vue est ce qui est déterminant ; je pense que c’est pour cela que tu trouves ces compositions en noir et blanc particulièrement naturelles. 🙂

      Merci pour ce joli compliment ! 😀

  • Emmanuel

    Encore une bien belle image présentée ici…comme a ton habitude.

  • Céline

    Oh wow !!! Quelles magnifiques photos Anne-Laure ! Gros coup de coeur pour la 2e photo des arbres fleuris !

  • Anne-Laure Jacquart


    Merci beaucoup ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *