Inspirée par Saul Leiter. La superposition de plans en profondeur

Cette semaine, je vous présente différentes photos d’archives qui me semblent pouvoir faire écho au style de Saul Leiter, et vous propose quelques pistes pour le suivre à la trace. 🙂
N’hésitez pas à consulter au préalable mon article reprenant quelques photos phare de ce grand photographe.

 

La superposition de plans en profondeur

Cette approche découle assez directement de celle présentée hier… Mais pourquoi se limiter aux fenêtres de véhicules et même d’habitations ?!

De façon générale, composer en profondeur, si on le fait habilement bien sûr, permet de créer des images riches, aux centres d’intérêts multiples, et qui semblent presque s’affranchir des 2 dimensions qui leur sont réservées !

Attention à la lisibilité cependant… Il vous faudra trouver l’angle de vue parfait, et déclencher au bon moment afin que les plans se superposent sans trop se chevaucher et s’associent sans pour autant se gêner ! 😉

 

CadreNB2Sur cette photo, en noir et blanc cette fois, les sujets sont échelonnés sur 3 plans distincts. Cela ne fait pas tant que ça, finalement, mais la densité de l’image donne une vraie impression de fourmillement organisé.

 

A l’arrière-plan, se trouve un mur, de l’autre côté de la rue, sur lequel est apposée une affiche montrant des portraits Beatles maquillés comme les membres du groupe Kiss. Les visages, de face, rigolards, font office de point fort attractif.

Plus près de nous, de notre côté du trottoir, un homme assis sur un tabouret haut prend son café.

Enfin, au tout premier-plan, on devine un serveur circulant dans le bar, son plateau à la main.

Nous retrouvons donc ici l’opposition intérieur / extérieur, ainsi que le charme de la prise de vue en contre-jour, mais la superposition des plans ne se limite pas à cela puisque, dans l’enceinte même du café, différents plans s’échelonnent.

 

Dans la lignée de Saul Leiter…

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Ne limitez pas votre réceptivité à un seul sujet, un seul plan ! Apprenez à considérer l’ensemble de votre environnement en largeur ET en profondeur.

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Composez des images riches en associant plusieurs sujets !

[icon name= »fa-arrow-circle-right »] Soyez mobiles, déplacez vous dans l’espace afin de « faire coulisser les plans les uns par rapport aux autres » jusqu’à trouver le bon arrangement.

 

Bonnes photos ! 😀

10 comments

  • rb77

    Le noir et blanc va bien avec cette photo, bravo pour la combinaison des plans. Une question : si la profondeur de champ est insuffisante même avec un diaphragme assez fermé faut-il privilégier la netteté sur le plan lointain (où le regard ira peut être se fixer en dernier) ou bien sur le premier plan ?

    • Anne-Laure Jacquart

      Bonjour rb, merci pour ton commentaire et tes compliments !

      Et bonne question ! 😉 C’est vrai que cette photo a été faite avec un compact ainsi j’ai de la netteté sur une grand profondeur.

      Avec une profondeur de champ plus courte, je conseille toujours de placer la netteté sur le sujet le plus détaillé, celui que le flou altèrera le plus vite et rendra inintéressant.
      Ici, par exemple, ce sont clairement les affiches qui présentent le plus de détails. Un peu flou, leur rendu deviendrait vraiment moche… Ainsi, c’est sur elle qu’il faudrait faire la netteté.
      La silhouette de l’homme aurait pu supporter un peu de flou, et le plateau du serveur encore plus. Peut-être qu’e faible profondeur de champ, on n’aurait pas identifié le serveur, d’ailleurs, et qu’il aurait juste constitué une message sombre au premier plan, plus indisctincte.

  • Neida

    Bien vu le plateau du serveur qui forme un cadre avec le personnage assis devant sa tasse. Le regard va directement sur l’affiche malgré un environnement un peu encombré qui, je dois le dire me gène un peu . Un cadrage plus serré n’aurait-il pas été préfèrable afin d’éliminer les objets déposés sur le bar ?

  • Lallie

    Coucou, et la jeune fille dos nu, elle est peinte sur le mur aussi?Je n’arrive pas à savoir!lol
    Bon je suis moins fan comme Neida de ce qui semble plus encombré, peut être parce que justement je cherche à photographier mes enfants en évacuant le désordre le plus souvent.Ceci dit, cela pourrait être une approche pour que je tente justement d’organiser ma composition en fonction du désordre! lol

  • Anne-Laure Jacquart

    Neida, Lallie, merci à toutes les deux pour vos commentaires !

    C’est vrai que cette photo est beaucoup plus chargées que celles que je réalise habituellement.
    Je trouve cependant qu’elle a un bon impact grâce à ces éléments tous bien positionnés les uns par rapport aux autres. De plus, j’aime bien le fait de pouvoir retranscrire un peu du fouillis parisien avec une tout de même bonne photo. 😉

    Les éléments sur le bar ne me semblaient pas trop gênants car ils sont sombres. Il me semble que le contraste fort contribue à simplifier la photo (mais selon les calibrages d’écran, nous ne voyons peut-être pas tout à fait la même image…).
    Merci, cependant, pour ta suggestion de recadrage, Neida. Selon moi, il faut absolument conserver certains des éléments verticaux qui ferment l’image sur la droite, ainsi on ne pourrait pas couper tout le bazar sur le bar. 😉 J’ai tout de même fait un essai en coupant un peu mais, pour retomber sur le format standard, il faut couper à la fois à droite mais aussi un peu en haut ou en bas… personnellement, je trouve que ça étouffe davantage la photo et que c’est mieux de lui laisser un peu d’air pour qu’au contraire la surenchère de sujets ne soit pas trop étouffante.

    Cela pourrait être amusant d’essayer de retranscrire le désordre crée par les enfants dans une petite série photo !…
    La plupart du temps, le désordre est plutôt au sol ainsi il serait difficile de composer en profondeur. Une vue au grand angle en plongée à pic ou en perspective pourrait être cependant sympa….
    Sinon, se placer au ras du sol peut aussi constituer une option amusante, pour jouer sur la profondeur, en grande ou en faible pdc !! Allez, au boulot Lallie ! Vive le désordre !! 😀

  • Francis

    Exercice intéressant que de lire les commentaires concernant cette photo. Je me risque à lancer également mon point de vue : je verrais bien un recadrage pour éliminer la partie vitrée supérieure en conservant l’épaisseur de l’encadrement de manière à fermer carrément le cadre. Mon œil a tendance a aller voir cette partie lumineuse au détriment du point fort.

    • Anne-Laure Jacquart

      Oui, ce débat est très intéressant ! 😀
      J’ai réessayé suite à la suggestion de Neida de couper cette partie haute, comme je l’avais fait, je crois, à l’époque où j’avais fait cette photo et je n’arrive pas à être convaincue par ce recadrage.
      Naturellement, on y pense et ce recadrage parait presque logique. Mais je trouve que, quand on essaie, sur cette photo, d’appliquer ce recadrage, l’image perd quelque chose. elle perd en profondeur, en graphisme, en ouverture…

      Donc le cadrage tel quel est un choix mais je comprends qu’il puisse poser question car cette zone peut effectivement attirer l’oeil et sa présence est contestable…
      Aaaah la photographie !! 🙂

      • Francis

        Effectivement, en regardant cette image avec du recul, elle perdrait quelque chose dans sa composition.
        Merci pour cet « éclairage ».

        • Anne-Laure Jacquart

          Oui, mais sincèrement, le cadrage et le recadrage sont des disciplines bien difficiles…

          Parfois, on pense que… Mais tant que l’on n’a pas essayé, on ne peut jamais être sûr car chaque photo est unique et suit ses propres règles ! 😉

Répondre à Lallie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *